nov 112017

En ce 11 novembre, j’ai fêté l’armistice au Caméléon, le sauna mixte de la rue de Charenton.  L’accueil a été sympathique, j’ai même eu droit à une carte de fidélité. En revanche, je me suis longtemps ennuyé car je suis arrivé tôt, quasiment à l’ouverture et il n’y avait pas beaucoup de monde, quelques mecs et aucune femme. Mais je n’ai rien perdu pour attendre. En milieu d’après-midi, il y a eu pas mal  d’arrivées, des hommes, des femmes , des couples et même des gens dont on ne sait pas trop si ce sont des hommes ou des femmes. Et surtout, beaucoup de noirs. C’était vraiment Noir Désir et ça me convenait bien car j’aime les noirs et les noires. Contrairement à mes habitudes, je n’ai pas sucé de bite aujourd’hui, j’ai juste touché un mec dans le jacuzzi mais j’ai largement assouvi l’un de mes principaux fantasmes, celui des pieds féminins. J’ai caressé et léché assez longuement les pieds de trois femmes, deux noires et une blanche. Ca a commencé au hammam où une jeune et jolie fille de couleur était là avec son compagnon blanc et plus âgé, bien entourée par plusieurs mecs de toutes les couleurs. J’étais en face d’elle et elle tendait ses jambes et ses pieds dans ma direction. Je n’ai pas pu résister à l’envie de les caresser et de les lécher, elle n’y voyait visiblement aucun inconvénient. Je me régalais de ses jolis petits pieds. D’ailleurs, cette fille était vraiment super, on pouvait aussi lui toucher les seins et les fesses, ce dont je ne me suis pas privé quand elle a baisé avec son conjoint dans la salle du fond, se donnant magnifiquement en spectacle. J’ai aussi léché les pieds d’une autre noire dans le jacuzzi puis ceux d’une vieille blanche toujours dans le jacuzzi. Cette dernière avait un gros tatouage sur une de ses jambes et était accompagnée d’un très mignon jeune black qui aurait pu être son petit fils. Il y avait d’ailleurs beaucoup de couples avec de grosses différences d’âge, comme ce couple blanc celui-là où le Monsieur semblait avoir le double de l’âge de la dame à qui il manquait hélas un sein, ce qui n’empêchait pas qu’elle était quand même fort mignonne. Il y avait donc de beaux noirs avec de belles bites comme il se doit et de belles noires, dont la plupart étaient bien en chair, ce qui a aussi son charme. Mon comportement n’a pas toujours été irréprochable et j’ai fait quelques entorses au règlement intérieur, ce qui m’a valu quelques remontrances. Ainsi, dans le feu de l’action, je suis passé directement du hammam au jacuzzi, sans passer par la douche obligatoire. Et je suis rentré une autre fois dans le jacuzzi alors qu’il y avait déjà cinq personnes, le maximum autorisé, et pourtant j’avais largement la place pour m’asseoir. Je me baladais aussi parfois tout nu dans les couloirs, oubliant la serviette et les claquettes. D’ailleurs le bon Dieu m’a puni et je suis tombé en sortant du jacuzzi, sur le sol glissant, heureusement sans gravité. Mais j’avais largement pris mon pied, au propre comme au figuré, et c’était bien là l’essentiel.

nov 102017

Très bonne surprise ce soir, je reçois un jeune couple, Chris et Betty, qui viennent poser nus devant mon objectif. Ils m’ont contacté sur W annonce, répondant à une de mes annonces où je recherchais des modèles. Ils m’avaient envoyé une photo sur le site où j’avais eu un avant-goût de leur joli physique. Chris a 28 ans, c’est un petit gabarit mais il est mignon. Betty a 19 ans, elle est très mate et on la prendrait facilement pour une sud-américaine alors qu’elle est d’origine russe, comme quoi il ne faut pas toujours se fier aux apparences. Ils sont étudiants et arrondissent leurs fins de mois en posant sans tabous et sans complexes. Ils sont très complices et leur ballet est bien réglé. Dès le début de la séance et alors qu’ils étaient encore habillés, ils s’embrassaient fougueusement sur la bouche. Puis, ils se sont mis en sous-vêtements avant de tout enlever, Betty ne gardant que ses lunettes (ah, ces femmes à lunettes…). Ils se sont touchés mutuellement le sexe, celui du garçon étant de taille respectable, gonflé par une puissante érection. Moi, j’étais ravi d’assister à ce spectacle. J’avais laissé la télé et l’ordinateur allumés. C’était la fin du journal sur TF1 et la météo allait arriver alors que la sublime Real Canada s’exhibait sur Chaturbate et nous montrait notamment ses superbes pieds.  Mais j’avais un spectacle encore plus intéressant sous mes yeux, Chris soulevant Betty et glissant sa belle queue entre les cuisses de sa partenaire. Ils sont passés du canapé au lit avec le même entrain, pour mon plus grand plaisir. C’était la première fois que je photographiais un couple et j’étais ravi. Arrivé au bout de la pellicule de mon appareil jetable, j’aurais bien voulu continuer de jouir du spectacle sur mon lit mais j’avais promis de faire vite et de ne pas abuser de leur temps car le temps c’est aussi de l’argent. En une demi-heure, tout était réglé, y compris leur rémunération, 50 euros chacun. Mais j’en avais eu largement pour mon argent.

A part ça, il s’en passe de belles au rayon X.   Canal Plus diffuse ce mois-ci un superbe porno “L’Infiltrée”, une superproduction de Marc Dorcel, réalisée par Hervé Bodilis avec la superbe américaine Megan Rain en vedette.  C’est une intrigue qui se passe dans le milieu des trafiquants de drogue, il y a de la haine et des pistolets mais il y a aussi beaucoup d’amour et de sexe avec aussi les belles Cassie, Rose Valérie  Ania Kinski et Mina Sauvage à l’affiche, un casting de rêve.  Cam 4 se décline désormais en kiosque, avec le magazine du même nom qui nous fait pénétrer dans l’univers des web-cameuses avec la sublime Laly en couverture. A noter deux jeux concours à l’intérieur du magazine, l’un de circonstance puisqu’il permet de gagner une web-cam HD   et l’autre plus discutable car il permet de remporter une pénoplastie, une chirurgie du pénis, visant à augmenter sa taille. On n’arrête pas le progrès, certes, mais il y a des progrès dont on pourrait se passer…Coté livres, j’ai beaucoup aimé lire “Les nouvelles courtisanes” de Nadia Le Brun qui nous fait entrer sans pudeur et sans tabous dans l’univers des sugar daddies et des sugar babies, autrement dit ces très jolies jeunes filles qui se font entretenir pendant leurs études par de riches sexagénaires. Dans sexagénaires, il y a sexe en première syllabe et le côté sexuel est omniprésent dans le livre, crûment raconté et passionnant. Malgré le côté tarifé de la relation, le sentiment n’est pas absent et il y a aussi de belles histoires d’amour entre ces jeunes filles et ces vieux hommes qui pourraient être leur grand père. Dans un autre registre, beaucoup moins gai, j’ai aimé regarder “La Consolation” l’autre jour sur France 3, le téléfilm qui raconte l’histoire de Flavie Flament et de son viol à l’âge de 13 ans par le célèbre photographe David Hamilton. Cela s’est passé au village naturiste du Cap d’Agde et c’est d’ailleurs dans le plus simple appareil et sous les yeux complaisants de sa mère que le spécialiste du flou artistique recevait Flavie, sa jeune modèle, avant d’abuser d’elle. Flavie Flament a balancé son porc comme beaucoup d’autres sont en train de le faire en ce moment. A en croire les nombreux témoignages qui affluent sur les réseaux sociaux, la porcherie est bien remplie.

oct 262017

Karim me contacte suite à mon annonce pour des massages. Il se plaint d’avoir mal au dos et sollicite un massage classique, sans finition. Il se décrit comme un algérien de 28 ans, travaillant dans le bâtiment et comme j’ai un faible pour les arabes, je me laisse tenter. Je le rappelle aujourd’hui, à peine rentré du boulot, pour confirmer le rendez-vous mais il m’avoue qu’il ne pourra pas me payer car il a soi-disant eu des problèmes pour retirer de l’argent. Il insiste quand même pour venir car il a très mal au dos. Je ne suis pas médecin ni kiné mais je me laisse convaincre. Karim est chauve, malgré son jeune âge, et un peu bedonnant, il a du manger un peu trop de couscous…Il demande à prendre une douche. J’aurais bien voulu l’accompagner dans ma baignoire mais visiblement, il ne le souhaitait pas et a laissé la porte à peine entrouverte, je ne pouvais pas voir grand chose. Il est sorti de la douche en caleçon alors que moi je m’étais mis en tenue de combat pour le massage c’est à dire à poil. Il s’est allongé à plat ventre, toujours en caleçon mais il m’a autorisé à lui retirer et j’ai donc pu découvrir ses fesses qui étaient aussi poilues que ses jambes. Je lui ai longuement massé le dos en insistant sur la zone où il disait avoir mal et je lui caressais aussi les fesses, en frôlant parfois ses couilles mais impossible de lui écarter vraiment ses fesses pour voir sa raie, il paraissait assez fermé et il était impossible de prévoir à ce moment-là ce qui allait se passer de l’autre côté et même s’il y aurait un autre côté…Pourtant, au bout d’un bon moment, j’en avais marre de lui masser le dos, c’est moi qui en avais plein le dos, et il s’est retourné sans problème. J’ai donc pu découvrir son torse poilu et son petit zizi qui bandait déjà bien dur. Le doute n’était plus permis, le massage faisait son effet…J’ai donc pris cette petite bite dans ma main puis dans ma bouche, il semblait d’ailleurs beaucoup apprécier que je le suce et en voulait toujours plus au niveau de la pipe.  Mais, comme il ne me payait pas, je ne lui accordais mes faveurs qu’avec parcimonie. Au bout d’un moment, il s’est levé pour se finir et m’a tout joui dessus. Je me suis retrouvé maculé de sperme. La prochaine fois, ce sera plein tarif, pipe comprise, mais de toute façon,  il n’y aura pas de prochaine fois…

A part ça, j’ai rattrapé mon retard concernant les pornos diffusés par Canal Plus, grâce aux rediffusions de Canal Plus Décalé, le samedi soir. J’ai ainsi pu voir deux excellents pornos. Gloria, un porno  féministe, où les scènes de cul sont filmées sous un angle plus soft, plus suggérées que réellement montrées; et Claire, apprentie soumise, un porno chic de la maison Dorcel, réalisé par Hervé Bodilis, avec en vedette, la sublime Claire Castel. J’ai aussi pu voir quelques numéros très excitants de “c’est mon choix”, dont un sur les gens qui vivent pieds nus et un autre sur ceux qui ne se lavent pas souvent. J’appartiens à ces deux catégories. J’aime beaucoup être pieds nus et je suis fétichiste des pieds. Et je ne suis pas du genre à me laver tous les jours, ni à changer souvent de vêtements. J’ai vu à travers ces émissions que je n’étais pas le seul à préférer les odeurs corporelles aux effluves de parfum. Enfin, de passage au Père Lachaise samedi dernier, je suis tombé sur une visite guidée où, devant la tombe de Félix Faure, la dame qui dirigeait la visite a raconté la belle mort  de cet ancien président de la République qui rendit l’âme alors que sa maîtresse était en train de lui prodiguer une fellation. Ce qui lui valut cette saillie acerbe de Clémenceau: “Il se rêvait César, il ne fut que Pompée.”

oct 182017

Patrick répond à une de mes annonces sur W annonce, un site gratuit où on peut passer des annonces coquines. Il était intéressé par un massage. Ma carrière de masseur naturiste a donc repris son cours. Début de carrière devrait-on dire car il n’y a pas longtemps que je me suis lancé là-dedans et Patrick n’était que mon cinquième client. J’ai massé 4 hommes et 1 femme depuis que je propose ce service. Bien sûr, je m’étais entraîné avant en massant certains de mes partenaires et j’aime aussi être massé, j’ai d’ailleurs été dans trois salons de massage ces derniers mois, comme je l’ai raconté ici-même. J’en profite pour me faire un peu d’argent de poche, même si mes tarifs ne sont guère élevés:   10 euros pour un massage classique, sans finition; 20 euros pour un massage avec finition manuelle (masturbation); et 30 euros pour un massage avec finition buccale (fellation). Et c’ est gratuit pour les dames…

Patrick est arrivé à l’heure dite, peu après midi, pendant la pause de son travail. Plutôt petit et trapu, il ne me plaisait pas énormément mais l’argent n’a pas d’odeur et j’avoue que je prends un malin plaisir à faire la pute. Il a demandé à prendre une douche, je l’ai ainsi découvert à poil avec ses tatouages sur les épaules et aussi un sexe heureusement assez appétissant. Moi aussi je me suis foutu tout nu et nous sommes passés aux choses sérieuses, enfin si l’on peut dire, c’est à dire au massage. J’ai commencé par son côté fesses, en alternant le massage doux et le body body (corps à corps) viril. Je lui ai léché le fion et aussi mis mon majeur dans son trou du cul, il n’y opposait aucune résistance. Puis on est passé au côté pile. Je lui ai un peu léché les tétons puis je vite passé au massage du sexe d’autant qu’il commençait à bander sérieusement.  Je l’ai pris dans ma main puis dans ma bouche, ravi d’être sa salope, sa pute, pendant ces quelques minutes. Lui aussi a touché ma queue en érection et a voulu me masser un peu le dos, renversant les rôles et allant même jusqu’à me faire un body-body. Puis, il s’est aperçu que l’heure tournait et que son devoir  l’appelait. Il est donc parti sans jouir et j’ai eu droit à mes 30 euros de récompense. Il n’y  a pas de petit profit.

oct 152017

L’espace naturiste du bois de Vincennes a fermé ses portes en grande pompe ce dimanche avec un soleil radieux et beaucoup de monde, 600 personnes selon le journaliste de BFM Paris qui effectuait un reportage. Lui est resté habillé tout comme les sempiternels voyeurs et autres passants mais il y avait vraiment beaucoup de monde à poil et du beau monde. Des hommes bien sûr en majorité mais aussi beaucoup de femmes et même quelques enfants. Il y avait de quoi mater et je me suis régalé. C’était une ambiance totalement différente des jours de semaine où j’avais découvert l’endroit. En semaine, l’ambiance est très gay, il n’y a pratiquement que des mecs tandis que là c’était beaucoup plus familial. Pour les rencontres, c’est peut-être mieux en semaine mais pour le plaisir des yeux, aujourd’hui c’était vraiment formidable. J’avais non loin de moi un très beau couple avec une très jolie femme brune qui arborait un piercing au nombril et un superbe tatouage au dessus des fesses. Quelques mètres plus loin, une jolie petite blonde était là avec son jeune enfant et son compagnon, visiblement beaucoup plus âgé. Encore un peu plus loin, un groupe de jeunes, hommes et femmes, étaient réunis et ils étaient fort agréables à contempler.  Peu de femmes seules, une jeune tatouée très mignonne et une vieille à qui j’ai essayé de dire bonjour mais qui ne voulait pas me parler faisaient exception à la règle. J’ai revu de vieilles connaissances de l’ANP, l’Association des Naturistes de Paris. D’ailleurs, l’ANP a beaucoup fait pour que ce lieu existe tout comme l’APNEL, l’Association pour le naturisme en liberté qui étaient aussi présente avec deux pancartes et quelques animations, l’APNEL déjà très en verve lors des dernières Fêtes de l’Humanité. Bref, j’ai passé une superbe journée. Evidemment, je n’ai pu m’empêcher d’aller faire un petit tour dans les bois, officiellement pour pisser mais plus secrètement en espérant voir le loup…Je suis resté relativement sage aujourd’hui malgré une forte envie de me branler que je satisferais tout à l’heure au pieu. J’ai fait la connaissance d’Hervé, un charmant quinquagénaire dont le visage ne me semblait pas totalement inconnu. Il me semblait l’avoir rencontré il y a quelques années à la plage des Casernes à Seignosse, d’autant qu’il m’a parlé de cette plage. Mais apparemment, je fais erreur. Je lui ai donné mon numéro de téléphone, il vient de m’appeler et d’après lui c’est plutôt au Tilt qu’on se serait rencontrés. On doit se voir bientôt. Je vous raconterai.

oct 062017

C’est la saison des champignons et j’ai trouvé un beau cèpe au bois de Vincennes et plus précisément à l’espace naturiste. Un cèpe de taille respectable, très appétissant, parfaitement comestible et à déguster sur place, sans modération. Ce bel engin appartient à son charmant propriétaire Jean-Pierre avec qui j’ai donc passé un moment très agréable. Jean-Pierre était assis sur sa serviette et ne cachait pas son magnifique sexe ni son excitation quand je suis passé près de lui. Moi aussi je bandais et je me suis approché de lui en le complimentant pour la beauté de son zizi que j’ai touché et sucé un peu mais on était trop à la vue de tout le monde et nous nous sommes mis à discuter. Non content d’avoir un superbe braquemart, Jean-Pierre, même s’il n’est plus de la première jeunesse est fort charmant et, ce qui ne gâche rien,  intelligent et gentil. Hélas, nul n’est parfait, il est marié , avec une femme, car la précision s’impose désormais depuis le mariage pour tous. Comme le courant passait bien entre nous, je lui ai proposé d’aller se cacher dans les bois pour faire notre petite affaire et il a accepté avec plaisir. C’est ainsi que j’ai pu déguster à genoux cette superbe bite. Lui aussi m’a rendu la pareille et on s’est même embrassé fougueusement avec la langue, un vrai régal. Puis, je me suis remis à genoux pour sucer encore l’objet de mes désirs et, au bout d’un moment, n’en pouvant plus, j’ai déchargé. Lui n’a pas joui mais avait l’air très content. J’étais tellement sous le charme que je lui ai donné mon numéro de téléphone. Hélas, il ne m’a pas encore appelé, il ne m’appellera peut-être jamais d”ailleurs. La veille, au même endroit, c’était Georges, un mec aux cheveux et à la moustache blanches qui semblait avoir le béguin pour moi et qui insistait que je prenne son numéro de téléphone dont je n’avais que faire car il ne me plaisait pas vraiment, malgré sa gentillesse. La vie est injuste. En tous cas, je prends un grand plaisir à me balader tout nu et pieds nus aussi malgré la boue et les marécages dans cette clairière naturiste qui va hélas fermer ses portes le 15 octobre, en espérant qu’elle ouvrira beaucoup plus tôt l’année prochaine. Aux dires de certains habitués des lieux, on a autorisé quelque chose qui existait déjà mais de façon un peu plus cachée. En tous cas, c’est un endroit gai et un endroit gay. En quatre  passages, deux en septembre et deux en octobre, je n’y ai quasiment pas vu de femmes. Il est souhaitable qu’il n’y ait pas trop de débordements entre hommes pour la pérennité du lieu mais comment résister à la tentation au bois quand on voit d’aussi beaux cèpes que celui de Jean-Pierre?

A part ça, je montre mes fesses ce mois-ci dans Union, à la page 6 et je suis entouré de jolies femmes qui elles aussi en montrent beaucoup. Les Dieux du Stade, eux aussi, s’exhibent une nouvelle fois. J’ai tous les calendriers et je viens d’acheter celui de 2018 aux Mots à la Bouche. Il est très coloré avec Maxime Mermoz  en couverture et des sportifs très connus comme Camille Lacourt ou  les Karabatic à l’intérieur. Pas de sexe apparent cette année, un ballon ovale argenté se charge de cacher tout ça. Dommage…

oct 022017

Je reviens d’une ultime semaine de vacances sur la Cote d’Azur. Une semaine de carte postale avec des paysages superbes. La belle bleue, la Méditerranée, en toile de fond, encore suffisamment chaude pour que l’on s’y baigne mais, en bon naturiste, j’avais oublié mon maillot de bain et à Nice, il est indispensable. Quelques femmes avaient enlevé le haut sur les galets mais le bas demeurait obligatoire. Peut-être à Saint Tropez ou à Ramatuelle, le nudisme aurait été possible comme dans le film du Gendarme  mais je n’ai pas pu vérifier car j’étais en famille et j’ai dû me contenter de la visite de la célèbre gendarmerie où il était d’ailleurs question de l’essor du monokini ou du zerokini sur les plages tropéziennes dans les années 60 ou 70 dans une belle rétrospective de la célèbre saga des Gendarmes. Il y avait aussi une belle exposition consacrée à Brigitte Bardot, la première star de Saint Trop. Enfin, le séjour s’est très bien passé. Je résidais dans un appart’hôtel de Biot Sophia Antipolis avec piscine extérieure, salle de sport et sauna. J’avais le sauna pour moi tout seul, il fallait juste demander sa mise en route à l’accueil. Je pouvais me fermer à clé et j’en ai donc profité pour me mettre à poil au sauna et pour me taper une bonne branlette que j’ai terminée sous la douche. J’ai aussi fait quelques longueurs dans le plus simple appareil  à la piscine car là aussi, j’étais souvent tout seul.

Dans le train qui me descendait de Paris à l’aller, j’avais lu le dernier numéro de Playboy, dont le créateur est d’ailleurs décédé ces jours-ci. Deux excellents articles ont particulièrement retenu mon attention car ils traitaient de deux endroits que j’ai fréquenté récemment. Le premier intitulé “Promenons-nous dans le bois” racontait un dimanche à l’espace naturiste du bois de Vincennes où le reporter de Playboy a d’ailleurs lui même fini à poil. J’aurais juste enlevé une lettre dans le titre, Promenons nus dans le bois aurait été plus adapté. Le deuxième,  intitulé  ”J’ai testé la baie des cochons”  décrivait la vie de ce petit bout de plage du Cap d’Agde mondialement connu pour ses accouplements et ses attroupements. C’est vraiment très bien écrit et très bien décrit et ça correspond parfaitement à ce que j’ai pu voir et vivre. J’ai retenu quelques phrases choc comme celle-ci. “Le meilleur plan pour se faire sucer.  Etre au bon endroit au bon moment”.   Et surtout celle-ci. “L’Union  Européenne n’a jamais aussi bien réussi qu’ici. Il y a des Suisses, des Italiens,   des Allemands, des Hollandais et tout le monde baise avec tout le monde. ” J’ai pu constater en effet qu’il y avait beaucoup d’allemands et pas mal de hollandais aussi, moi qui suis un bas-landais…Comme si  les nombreuses sucettes  ne suffisaient pas, il y avait même deux ou trois glaciers au bord de l’eau, avec leurs esquimaux et leurs chocolats glacés et j’ai pu assister à un concours de Chantilly. Deux coquines se faisaient mettre de la Chantilly sur les tétons et sur la chatte et les mecs venaient les lécher. Souvenirs, souvenirs, il faut revenir à la grisaille parisienne même si ça ira mieux demain paraît-il et que l’on pourra peut-être se promener nu dans le bois de Vincennes. En attendant, j’ai réussi un petit coup en cette fin d’après-midi à la piscine Roger le Gall. Je me douchais tout nu non loin d’un mignon petit asiatique qui me reluquait. Il avait une canne car il doit être handicapé mais il me plaisait et il semble d’ailleurs que j’avais déjà fait une petite bricole, en l’occurence, une petite turlutte avec lui, mais il y a un bon moment déjà. Bref, il m’a fait signe de le suivre aux chiottes et ce qui devait arriver arriva. j’ai baissé son maillot de bain, je me suis agenouillé devant lui et j’ai pris en bouche son délicieux petit kiki, tout en me branlant fougueusement. Je me suis retiré juste au moment où il a joui, une belle coulée de sperme et il est vite parti, me laissant seul dans ces toilettes où je me suis fini avec une éjaculation beaucoup moins spectaculaire comme c’est mon cas désormais mais quelques gouttes d’un plaisir bref mais intense.

sept 202017

Le bon Dieu m’a puni. Je suis rentré du Cap d’Agde avec un coup de soleil sur la bite et je vous jure que c’est vrai. Bref, je pèle un peu sur le gland et sur la peau du zizi et des couilles mais ce n’est pas bien grave et il en aurait fallu beaucoup plus pour m’empêcher de découvrir l’espace naturiste qui vient d’ouvrir au bois de Vincennes. C’est une petite clairière bien cachée mais pas trop difficile à trouver quand même puisque j’y suis arrivé. Elle est située non loin du Château de Vincennes et du Parc Floral. Plusieurs panneaux la délimitent et indiquent que le naturisme est autorisé en ces lieux. En fait, il semble qu’il s’agit d’un lieu de drague gay qui s’ouvre à une population mixte attirée par la pratique de la nudité en commun. Aujourd’hui, il n’y avait toutefois que des hommes et ils n’étaient pas très nombreux mais on devinait aisément leur orientation sexuelle. D’ailleurs, je me suis fait prendre…en photo car il vaut mieux éviter les débordements d’ordre sexuel si l’on veut que cet endroit qui est testé actuellement à titre expérimental ait des chances d’être reconduit l’année prochaine. Un appareil tout simple et moi dans le plus simple appareil. J’ai posé aux quatre coins de cette clairière naturiste et à la fin, je me suis un peu laissé aller et j’ai fini en érection pour les derniers clichés. Il n’y avait pas grand monde mais j’ai revu Michel, une vieille connaissance et les mecs avaient l’air très sympa dans l’ensemble. Je reviendrai avec plaisir, en espérant que le soleil brille davantage qu’aujourd’hui où les nuages sont venus progressivement gâcher la fête. D’ailleurs, on peut regretter que l’espace naturiste ait ouvert un peu tard et avec un peu de retard mais enfin il a maintenant le mérite d’exister et on peut en profiter jusqu’au 15 octobre, en espérant qu’il soit reconduit l’année prochaine dès le printemps. Ce bois de Vincennes devrait d’ailleurs nous apporter une autre satisfaction en 2019 cette fois puisqu’on devrait pouvoir se baigner au Lac de Daumesnil. Reste à savoir si on pourra se baigner nu. On verra bien…

sept 152017

Je rentre d’une semaine au Cap d’Agde. J’étais invité par un ami dans un camping textile d’Agde et nous nous sommes retrouvés à trois, avec un ami de mon ami. Ce ménage à trois a bien fonctionné dans l’ensemble et grâce à Philippe et Joel qui ont été adorables, j’ai pu découvrir la fameuse baie des cochons. J’ai pu vérifier sur place que la réputation du Cap n’était pas usurpée. Tout était chaud, sauf l’eau, sérieusement rafraîchie par un vent violent et désagréable mais qui avait au moins le mérite de chasser les nuages et de nous garantir le soleil. Sur ce petit bout de plage, tout semblait permis. Des homos, des travelos, des bi, des hétéros, surtout des hétéros d’ailleurs s’en donnaient à coeur joie. Madame branlait et suçait Monsieur. Monsieur léchait et baisait Madame. Et puis, il y avait les fameux attroupements où une femme particulièrement gourmande, parfois deux ou trois, s’offraient à plein de mâles en rut. J’ai eu beaucoup de chance dans ces attroupements, j’étais souvent bien placé et j’ai réussi à me faire branler et sucer par deux ou trois jeunes et jolies salopes. Je me suis fait pomper aussi par deux vieilles cochonnes.  Bref, j’ai réussi à tirer mon épingle du jeu. Le but pour ces salopes était de recevoir un maximum de sperme sur elles. C’était la banque du sperme, le don de sperme, la douche de sperme. J’avais quelques complexes devant les jets impressionnants de certains de mes voisins, moi dont les éjaculations sont de moins en moins abondantes. Parfois la femme se donnait sous le regard et parfois l’appareil photo complice de son conjoint. Moi aussi, j’ai réussi à me faire prendre…en photo par quelques mecs que j’ai dragués dans les dunes. J’en ai sucé trois, un noir et deux blancs. Bref, je me suis bien amusé mais comment faire autrement au Cap d’Agde?

sept 072017

Je rentre d’un mois de vacances et j’ai vu beaucoup de culs nus. Aucun au Portugal, où j’ai séjourné pendant une semaine et où même les seins nus sont très rares. J’en ai quand même vu une jolie paire sur une  plage proche de Nazaré et aperçu une autre paire près des dunes mais c’est tout. A Nazaré le paysage est magnifique mais l’eau est très froide.  Puis , j’ai repris mes bonnes vieilles habitudes dans mes Landes natales. Du naturisme à gogo sur les plages de Vieux Boucau, surtout, où j’ai revu de vieux habitués et de Soustons, parfois, où c’est plus tranquille et sauvage. Je suis allé une fois aussi jusqu’à la plage des Casernes à Seignosse, une plage toujours aussi gay et toujours aussi coquine où l’on peut se branler librement dans les dunes et plus si affinités. Et puis j’ai découvert la plage naturiste d’Hossegor. Moi qui suis pourtant de la pédale, je n’avais pas fait de vélo depuis longtemps et j’ai souffert malgré la platitude du parcours et le nombre élevé de pistes cyclables  pour atteindre cette plage naturiste. Surprise en arrivant, dans la zone surveillée, il n’y avait que des gens habillés et j’ai même hésité à aller me baigner tout nu entre les drapeaux. C’était cependant permis mais on n’était vraiment pas nombreux dans ce cas, deux ou trois au maximum à chaque fois. Enfin, la plage était quand même sympa avec beaucoup de naturistes heureusement à quelques mètres de la zone de bain et même quelques jolies naturistes. C’était pour le plaisir des yeux uniquement et c’est déjà pas mal. Pour le reste, il a fallu se satisfaire avec la main droite, dans les bois en rentrant d’Hossegor, au bord de la mer dans une zone déserte à Soustons ou dans les dunes à Vieux Boucau. C’était si bon…

Bonne surprise dans ma boite à lettre en rentrant. Au milieu des feuilles d’impôts et autres taxes foncières, j’ai reçu pour la première fois par la poste car je me suis récemment abonné à un tarif très intéressant, le dernier numéro de Union. Et j’ai eu le plaisir de lire pages 30 et 31, un récit que je leur avais envoyé début juin “Un massage très coquin” et qui raconte l’une de mes aventures du printemps, dont j’avais d’ailleurs parlé en détail dans ce blog. Pour le coup on m’a rajeuni de 7 ans, on a raccourci mes initiales et on m’a renvoyé à Bordeaux où j’ai habité pendant une quinzaine d’années. Mais qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse…

SITE EXCLUSIVEMENT RESERVE AUX ADULTES

Selon la Loi française, la majorité est fixée à 18 ans accomplis – Article 488 al. 1 du Code civil
www.Youmebob.com
Ce site Internet est réservé à un public majeur et averti.
Il contient des textes, des photos et des vidéos pornographiques interdits aux mineurs, qui peuvent être choquants pour certaines sensibilités.
Il est vivement déconseillé aux personnes sensibles, fragiles et impressionnables d’accéder à ce site ; les mineurs ne doivent en aucun cas y accéder.
Je valide les données contenues dans les paragraphes ci-dessous après les avoir lues attentivement et manifeste ainsi mon accord plein et entier, en certifiant remplir toutes les conditions qui y sont contenues, en cochant les cases prévues à cet effet.

Je certifie sur l’honneur
- Etre majeur selon la Loi en vigueur dans mon pays et selon la Loi française,
- Que les Lois de mon état ou de mon pays m’autorisent à accéder à ce site et que bobtv.fr a le droit de me transmettre de telles données,
- Etre informé du caractère pornographique du serveur auquel j’accède,

Je déclare et reconnais expressément
- N’être choqué par aucun type de sexualité et par aucun texte, ni aucune image ou vidéo à caractère pornographique, et je m’interdis expressément de poursuivre les auteurs de bobtv.fr à raison des données diffusées sur ce site ou de leurs conséquences ;
- Consulter ce serveur à titre strictement personnel, et sans aucune implication, de quelque manière que ce soit, d’une société privée, d’un organisme public, ou de toute autre entité publique ou privée ;

Je m’engage sur l’honneur
- A ne jamais faire état de l’existence de ce serveur auprès de tiers et de mineurs,
- A ne jamais permettre à des mineurs d’accéder à ce serveur et à mettre en œuvre tous moyens de nature à permettre d’empêcher l’accès de tout mineur à ce serveur,
- A ne jamais diffuser tout ou partie du contenu édité sur ce serveur à des mineurs pour quelque raison que ce soit,
- A assumer ma responsabilité dans l’hypothèse où un mineur aurait eu accès à ce serveur à raison de ma négligence ou de mon imprudence (absence de protection de mon ordinateur, absence de logiciel de censure, divulgation ou perte du mot de passe de sécurité), sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs et en garantissant d’ores et déjà bobtv.fr et ses auteurs à ce titre,
- A assumer sans réserves toutes les conséquences de toutes natures à raison de déclarations en tout ou partie inexactes, sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs.

ICRA

Ce blog a été visité 1585550 fois