mai 242019

Léa a les cheveux roses, des piercings et des tatouages à gogo. Autrefois, on aurait dit que c’est une punk ou une gothique, aujourd’hui son style est considéré comme alternatif, selon ses dires. En tous cas, grâce à elle, j’ai vu la vie en rose en début d’après-midi. D’ailleurs, même son blouson et son sac étaient roses. Bref, une punk en pink…Léa a 23 ans, je l’ai connu grâce à ce merveilleux site Focale 31 et elle a l’habitude de se montrer nue puisqu’elle est danseuse et strip-teaseuse  dans un cabaret à Châtelet. Elle a demandé à être payée (50 euros) avant la séance et j’en ai eu pour mon argent car Léa est beaucoup mieux nue qu’habillée. Elle a notamment une superbe poitrine, pour laquelle je l’ai d’ailleurs complimentée, des seins magnifiques qu’elle avait laissés libres de tout soutien-gorge sous son tee-shirt. J’ai beaucoup aimé ses pieds aussi, de jolis petits petons aux ongles vernis en noir. Elle m’a bien montré son cul également lorsqu’elle se mettait à quatre pattes et, une ou deux fois, elle a écarté ses jambes suffisamment pour que je puisse voir qu’elle avait un piercing au sexe et que les poils pubiens commençaient à repousser, signe d’une épilation non définitive. Et puis, il y avait ses nombreux tatouages, souvent colorés et fort plaisants dans l’ensemble.

Lundi dernier, inversion des rôles,  c’était moi le modèle. J’ai posé nu pour Pierre, un photographe amateur de Courbevoie, rencontré grâce à W annonce. Je suis allé chez lui et le soir-même, il m’envoyait les photos qui sont d’ailleurs déjà passées sur bob for men. Pierre, qui souffre encore moralement d’un licenciement douloureux il y a 3 ans, s’est reconverti dans le massage indien en créant sa propre société de massage thérapeutique mais il a du mal à en vivre. J’ai pu poser sur sa table de massage. Il vit avec son chat.

Mardi, j’étais au cinéma pour voir “Les crevettes pailletées”, l’émouvante histoire d’une équipe de water-polo gay qui participe aux Gay Games en Croatie, coachée par un champion de natation  qui effectuait là des travaux  d’intérêt général en guise de sanction contre ses propos homophobes.  Cela m’a rappelé le match de water polo que j’avais vu à la piscine Roger le Gall l’an dernier lors des Gay Games de Paris. En tous cas ce film est formidable et la presse s’en est d’ailleurs largement fait l’écho, à l’image de ce numéro spécial de l’équipe magazine il y a quelques semaines dont la couverture n’a laissé personne indifférent. L’homosexualité  semble beaucoup plus tabou dans le sport masculin que dans le sport féminin. France 2 a diffusé il y a quelques jours un excellent film sur l’un des rares footballeurs (peu connu il est vrai car d’une division très inférieure) à avoir fait son coming-out. Ce documentaire était suivi de “Pédale”, un très bon retour sur la vie des homos au cours des dernières décennies.  A noter aussi que Griezmann, l’un des meilleurs footballeurs mondiaux fait la une de “Têtu” ce mois-ci, non pas pour faire son coming-out mais en tous cas pour apporter son soutien à tous ceux qui n’ont pas la chance (ou la malchance, c’est selon) d’être hétéros.

mai 172019

Elsa a 22 ans. Elle est d’originaire martiniquaise par son père et congolaise par sa mère. Il y avait un petit moment que je n’avais pas photographié une black et j’étais donc ravi de faire la connaissance d’Elsa et de découvrir sa superbe peau couleur ébène. Cette chère Elsa (chère car elle m’a quand même coûté 80 euros mais bon, elle galère un peu dans sa vie entre ses études et ses gardes d’enfants et j’ai accepté bien volontiers d’augmenter mon offre initiale de 50 euros) s’est faite un peu désirer mais après deux ou trois rendez-vous avortés, elle était enfin là hier. Elsa n’est pas des plus calmes, elle a beaucoup de colère en elle, vis à vis de son petit ami, un homme beaucoup plus âgé qui ne la respecte pas selon elle et elle m’a aussi fait part de son indignation concernant le Congo, un de ses pays d’origine ( même si elle est née et a toujours vécu en France), qu’elle qualifie de dictature. Elle m’a un peu saoulé avec toutes ces histoires, même si je comprenais fort bien son ressentiment. Entre la diatribe sur le Congo et les critiques sur son mec, la séance a quand même pu se dérouler normalement et j’ai pu admirer une jolie  jeune fille. Elle ne portait pas de soutien gorge et n’en avait pas besoin car ses mignons petits seins tenaient très bien tout seuls. J’ai aimé aussi les poils qu’elle avait sous les bras et à la chatte. Ses fesses étaient également très agréables à contempler et à photographier. Merci au site Focale 31 qui nous permet d’entrer en contact avec toutes ces filles superbes.

Au hasard de mes pérégrinations,  j’ai été plusieurs fois au love-shop Concorde du 13 ème arrondissement, pas très loin de la Place d’Italie et j’y ai trouvé des DVD de qualité à des prix intéressants. Au total , j’ai acheté 7 DVD pour 55 euros au total et il y a du lourd: 2 DVD avec Clara Morgane, 1 DVD avec Anissa Kate, sobrement intitulé “Je suis une salope”,  2 DVD avec les superbes garçons de Bel Ami (j’ai également trouvé plusieurs Bel Ami à bon prix aux Mots à la Bouche, dans le marais alors qu’ils sont trois fois plus chers à IEM, quelques mètres plus loin) et 2  DVD de fétichisme du pied féminin. Bref, de bonnes heures de visionnage et de branlette en perspective…

mai 112019

Claire a 40 ans, elle est mère de deux enfants et elle est auxiliaire de puériculture. A ses moments perdus, elle est aussi modèle photo. Je l’ai contactée sur Focale et nous nous sommes vus aujourd’hui pour une séance de pose de nu d’une demi-heure, payée 50 euros. Elle est arrivée de sa banlieue sous une pluie battante et je me suis bien mouillé pour aller la chercher jusqu’à la grille de ma résidence. Elle m’avait paru très sympa au téléphone et en effet, elle est adorable. Petite et bien en chair, avec de jolies formes voluptueuses, Claire n’obeit certes pas aux canons actuels de la beauté mais peu importe, elle était tout à fait à mon goût et c’est bien ce qui comptait en l’occurence. Elle était toute de noir vêtue, mis à part ses baskets blanches mais elle avait aussi amené des chaussures à talons avec lesquelles elle a posé toute habillée puis toute nue. Je me suis délecté de ses rondeurs et notamment de sa superbe poitrine. Du 90 D parait-il, 100% naturel, des seins qui ont récemment servi à allaiter sa petite fille de 8 mois. De ce fait, elle a perdu une taille de bonnet car avant elle faisait du E. Fesses bien rembourrées, sexe épilé, charmant sourire, Claire était vraiment très plaisante. Avant la séance, elle a voulu qu’on signe un contrat pour le droit à l’image. C’est rare qu’on me demande ça, sauf quelquefois quand c’était moi le modèle et que les photos avaient vocation à être publiées. En tant que photographe, c’est juste pour mon plaisir personnel et les photos n’ont évidemment ni vocation à être montrées et encore moins à être diffusées. Mais après tout, elle s’appelle Claire et elle aime bien que les choses soient claires…

mai 082019

Histoire de me changer les idées et de profiter du jour férié, j’ai été au Caméléon, un de mes saunas préférés. Hélas, ce fut un jour sans. Pas la moindre quéquette à se mettre sous la dent. Pourtant, tout avait plutôt bien commencé. Un arabe bedonnant m’avait branché dans le jacuzzi et nous avions tâté nos érections respectives. A peine sorti du jacuzzi, je me joignais à un petit attroupement à la porte de la cabine du fond, celle des exhibs et des voyeurs. La porte était restée ouverte et un couple était en train de baiser sous les regards indiscrets et intéressés de quelques mecs. Elle, petite brune jolie et lui, chauve, barbu, baraqué et bien monté. La fille se cachait derrière ses cheveux longs et elle honorait la grosse bite de son chéri de sa bouche gourmande. Heureux homme, elle lui léchait aussi les couilles. Puis la séance prenait fin pour mieux reprendre quelques minutes plus tard dans une autre cabine, dont la porte restait ouverte. Un noir s’était joint à eux, un habitué du Caméléon et il massait le dos et les fesses de la jolie brune pendant que cette dernière pompait de nouveau son compagnon. J’étais bien placé pour assister à ce beau spectacle , complètement nu et la bite à la main. Hélas, la porte n’allait pas tarder à se refermer. Un arabe avait été admis à se joindre au trio qui devenait donc un quatuor mais la suite leur appartient. Un autre couple fort agréable à regarder et très sympathique, avec encore une jolie brune, avait du mal à trouver son bonheur. Ce couple de Bordeaux venait pour la première fois au Caméléon et j’ai partagé un petit moment avec eux dans le jacuzzi. Mais c’était en tout bien, tout honneur car, au contraire du couple précédent, on n’a pas eu l’occasion de les voir à l’oeuvre et c’est bien dommage. Au fil des heures, plus grand chose à signaler, de moins en moins de monde. Heureusement qu’il y avait les vidéos pour se branler et au Caméléon, ils passent vraiment de très bonnes vidéos. Mais, bien sûr, rien ne vaut la réalité…

avr 212019

En ce week-end pascal, j’ai repris mes activités photographiques. Un mot d’abord, puisque nous sommes le dimanche de Pâques, pour souhaiter la résurrection de Notre Dame. Lundi dernier en rentant de la piscine Joséphine Baker,  j’ai assisté depuis la passerelle Simone de Beauvoir au début de l’incendie. Une épaisse fumée crevait le ciel et des flammes encerclaient la cathédrale. Les passants incrédules croyaient à un attentat terroriste alors qu’il s’agissait d’un accident du aux travaux, ces satanés travaux qui transforment Paris en un énorme chantier actuellement et qui sont souvent bien gênants. Mais revenons à nos moutons ou plutôt à nos photos. Hier matin, j’ai shooté Mercedes, une jeune vietnamienne. J’étais en manque de modèles asiatiques et voilà que successivement trois jeunes filles d’origine vietnamienne sont venues poser nues. Mercedes n’est pas venue seule, elle était avec un homme beaucoup plus âgé, qu’elle a présenté comme son père adoptif. Elle m’avait prévenue qu’elle viendrait accompagnée. Née à Saïgon, Mercedes vit aujourd’hui à Londres et elle vient de temps en temps à Paris, où elle joint l’utile à l’agréable en posant pour des photos. Elle est très jolie, de la tête aux pieds. Ses seins et ses fesses sont irréprochables et son pubis a conservé une pilosité réjouissante. Elle était ponctuelle à notre rendez-vous matinal, heureusement car le travail m’appelait et je n’avais pas beaucoup de temps. C’était la première fois qu’une tierce personne assistait à la séance mais cela ne m’a pas gêné.

Aujourd’hui, pour changer un peu, j’ai photographié un garçon, Alex, qui, comme son prénom ne l’indique pas, est mexicain. Décidément, tout cela est très international. J’avais répondu à son annonce sur W annonce, où sa photo m’avait plu. Nous avions convenu d’une rémunération de 50 euros pour une demi-heure de nu érotique, soit le même tarif que pour Mercedes la veille, contactée quand à elle grâce à Focale 31, soit mon tarif habituel. C’est normal de récompenser tous ces jolis modèles qui font l’effort de se déplacer et qui me montrent tout ce qu’ils possèdent. Alex est donc d’origine mexicaine, né à Mexico et un peu bazané comme il se doit. Il est grand, mince et porte des lunettes, qu’il retirera pour les photos. Il est manutentionnaire. Il est très poilu de partout. Ses fesses en particulier sont recouvertes de poils. Son sexe, tout petit au repos, est lui aussi noyé au milieu d’une forêt de poils. Il est circoncis et moi je reste circonspect devant ce spectacle, me disant intérieurement que désormais je préférais photographier des filles alors que dans ma jeunesse, c’était l’inverse, j’adorais photographier les mecs. Cela dit, Alex n’était pas désagréable, il s’exécutait sans problème lorsque je lui demandais de se mettre à quatre pattes ou lorsque je lui suggérais de se masturber. Ainsi, son tout petit kiki prenait un aspect beaucoup plus réjouissant en fin de séance. Une fois la dernière  photo prise et l’addition réglée, il a manifesté un besoin pressant, celui de se finir et m’a gentiment demandé l’autorisation que je lui ai bien évidemment accordée. J’en ai profité pour enlever mon tee-shirt et mon short, pour me mettre au diapason avec lui, tout nu et la bite à la main. Je l’ai un peu caressé mais sans plus, il préférait se terminer tout seul, comme un grand, et il a joui dans un mouchoir en papier. Puis, il s’est rhabillé, reprenant son tee-shirt noir qu’il avait posé sur mon écran d’ordinateur pour recouvrir la camgirl de Chaturbate qui s’exhibait et qui le déconcentrait. Tous mes écrans étaient allumés car la télé diffusait du sport et lui n’aime pas la télé…Mais bon, chacun ses goûts…

Hier à minuit, Canal a diffusé un excellent film porno, “Ma Femme Offerte” de Fred Coppula, tourné  à Las Vegas, en marge des awards du porno. En vedette, Marina Beaulieu, la presque sexagénaire, en tous cas la sexygénaire. Arrivée dans l’industrie du charme bien après ses 50 ans, elle ne cesse d’étonner et de détoner et a eu droit à une scène avec Manuel Ferrara, le Rocco Siffredi français, même s’il vit aux USA depuis longtemps. Mais le grand moment de ce court métrage (une heure seulement, ce fut bref mais intense) fut incontestablement la scène lesbienne entre les deux sublimes actrices Anissa Kate et Clea Gaultier qui se sont joyeusement brouté le minou sur un balcon de Las Vegas d’où on voyait la Tour Eiffel (la fausse..) et les palaces. Tout ce qui est à Vegas ne reste donc pas à Vegas, merci de nous avoir fait partager ces belles images tournées au smartphone, une technique qui fait fureur dans le porno actuellement.

Le beau temps règne en maître en ce moment et j’ai repris mes bonnes habitudes. Vendredi, j’ai passé trois heures à l’espace naturiste du bois de Vincennes qui vient de rouvrir ses portes. J’ai retrouvé beaucoup d’habitués et toujours aussi peu de femmes…Aujourd’hui, j’étais dans un autre espace naturiste, non officiel celui-là, quai de Bercy, en bord de Seine. La aussi quelques habitués qu’on pouvait presque compter sur les doigts d’une seule main.

avr 062019

Eric est venu me voir cet après-midi. Il vient me voir deux ou trois fois par an pour un massage et plus si affinités. Il faut croire que nous avons des affinités puisque le massage est vraiment intégral et sans tabous. Eric est maintenant à la retraite alors qu’il a le même âge que moi (57 ans). Le monde est injuste…J’ai toujours plaisir à masser son corps de marathonien. Eric a une tendinite à un genou et ne pourra pas participer au marathon de Paris dimanche prochain. Mais à part ça, il est toujours en pleine forme  et il bande dur. J’ai eu d’abord beaucoup de plaisir à lui lécher le cul et à introduire le majeur dans son petit trou pour un bon petit massage prostatique. Après tout, c’est un massage complet…Puis, j’ai goûté à sa bite bien tendue, beaucoup plus vaillante que la mienne qui connaît quelques ratés de temps en temps…Je l’ai sucé avec volupté et je l’ai fini à la main. C’est toujours avec joie que je m’occupe d’Eric, que j’apprécie beaucoup, même si je ne le vois pas souvent.

Hot Vidéo consacre ce mois-ci un numéro spécial à Rocco Siffredi. L’étalon italien est toujours très en vogue et semble éternel. Le documentaire qui est passé récemment sur Canal Plus et qui lui était consacré était pourtant censé nous faire pénétrer (c’est bien le cas de le dire…) dans l’univers de ses derniers tournages. Mais Rocco ne raccroche toujours pas et continue d’honorer de superbes jeunes créatures dont il pourrait presque être le grand-père…Son arme fatale, tout le monde la connaît, elle mesure 24 cm et elle est d’ailleurs interviewée dans Hot Vidéo. Sous le titre, la bite de Rocco : “Entre lui et moi, c’est souvent tendu”,  la queue la plus célèbre du monde se confie. A la question “Et toujours par derrière? “, elle répond:  ”Oui, c’est ce qu’il préfère. Même si parfois, il effectue  une petite visite de courtoisie dans le magasin principal, il finit toujours par tout chambouler dans l’arrière-boutique.” A la question “Tu es heureuse?”, elle répond: “Oui dans l’ensemble. Il faut dire que si je compare ma vie à celle de la plupart des bites, je suis plutôt gâtée. Rester toute la journée enfermée à macérer dans un slip, ce serait difficile pour moi.  J’ai la chance de sortir souvent pour le travail et d’avoir une vie sociale intense.”

En début de semaine, j’ai fait un petit tour à l’Atlantide, le sauna de la gare de Lyon. J’ai bénéficié d’une entrée gratuite car j’avais accumulé suffisamment de points sur ma carte de fidélité. Hélas, ce n’était pas mon jour de chance. Il y avait du thon et du boudin à volonté mais peu de personnes vraiment à mon goût et pourtant je ne suis pas trop difficile. En plus, j’ai essuyé des refus de la part des rares mecs qui me plaisaient mais on ne peut pas plaire à tout le monde. Finalement, je n’ai sucé que deux bites, une noire au hammam et une blanche au sauna. C’est mieux que rien…

avr 012019

Cet après-midi, j’ai posé devant l’objectif de Bernard, rencontré par le biais de W annonce. J’avais amené la dernière paire de talons que je me suis achetée à Emmaüs samedi dernier, pour la modique somme de 13 euros. Des chaussures noires, très ouvertes, dans lesquelles je ressens, comme avec mes deux autres paires de talons, un sentiment de bien-être et de puissance. C’est donc tout nu et vêtu de ces seuls talons que j’ai commencé à poser. Puis, j’ai enlevé mes chaussures et j’ai pris des positions très cochonnes, exhibant notamment mon trou du cul, pour le plus grand plaisir de Bernard qui me traitait de salope, ce qui me flattait. Pour le remercier de m’avoir photographié et de m’avoir si gentiment reçu au 12 ème étage de sa résidence haut-perchée des tours d’ Olympiades, je l’ai sucé assez longuement. Bernard a 69 ans et il ne bande pas très facilement mais sa queue est tout de même parvenue à se tendre dans ma bouche. Il semblait  prendre pas mal de plaisir, même s’il n’a pas joui. C’est moi qui ai fini par envoyer la purée.

Hier, j’étais  au salon de l’érotisme au Bourget. Pas beaucoup de grandes stars du X, contrairement à d’autres années. Dans les allées, on pouvait tout de même croiser la webcameuse Clara Hot, la performeuse Laetitia Lacourt ou le hardeur Doryann Marguet. Mais c’est autour du grand podium que c’était le plus intéressant avec des shows toujours très chauds, présentés par l’ancienne actrice X Lisa Crawford et le drag-queen Max, qui s’est d’ailleurs adressé à moi en me reprochant d’avoir les bras croisés comme un fonctionnaire…D’abord un peu en retrait, j’ai réussi à me faufiler aux premières loges, en profitant d’un entracte, et j’ai pu ainsi profiter et jouir à fond du spectacle. J’étais juste derrière deux belges, dont un prenait beaucoup de photos, visiblement habitués des salons de l’érotisme du monde entier. On a vu de bien beaux strip-teases, féminins mais aussi masculins, beaucoup de pole-dance aussi, c’est vraiment très en vogue. Et puis, il y avait Maitre Dobermann et ses soumises qui lui obéissaient au doigt et à l’oeil et parfois au fouet aussi. On apercevait quelques ecchymoses sur leurs beaux corps nus, pour bien prouver que tout cela n’était pas du cinéma. J’avais pu pénétrer dans l’enceinte du grand podium sans payer le supplément de 9 euros qui était nécessaire car le vigile, en regardant la trace rouge qu’on m’avait fait à l’entrée, m’a laissé passer, alors qu’il fallait peut-être avoir une autre couleur. Mais entre ombres et lumières, tous les chats sont gris…Bref, je suis resté très longtemps devant ce grand podium, pendant plus de 4 heures et jusqu’aux derniers shows, et j’en ai eu largement pour mon argent (20 euros l’entrée). Je commençais quand même un peu à fatiguer d’être toujours debout et quasiment immobile et il était temps que tout cela se termine. Mais le plus dur restait à venir. Il y avait des problèmes  de transport car le RER qui va normalement au Bourget s’arrêtait au Stade de France pour cause de travaux et la liaison était assurée par des navettes forcément beaucoup plus lentes, sans compter la première navette qu’il fallait prendre du parc des Expositions jusqu’à la gare. Finalement, j’ai mis deux heures pour regagner mon domicile. Avec le TGV, j’aurais été plus vite à Lyon ou à Bordeaux…

mar 282019

Aujourd’hui, je suis repassé de l’autre côté de l’objectif. Après avoir photographié plusieurs modèles dans le plus simple appareil, c’est moi qui me suis exhibé devant un simple appareil, celui de Flora. Flora passe des annonces sur W annonce, où elle propose ses services comme photographe et aussi comme masseuse. Elle aime photographier les hommes sans tabous et elle disait dans son annonce que les gays et les bi étaient bienvenus. Je me suis donc senti concerné et j’ai pris le RER jusqu’à Ris Orangis (une galère sans nom entre les changements et l’attente…) pour la rencontrer. Elle demandait 70 euros pour cette séance photo, contre la remise du CD à la fin,  une somme qui m’est apparue raisonnable. Flora m’accueille en bas de chez elle. Elle est brune, petite et souriante et son physique est sympathique, voire agréable. D’ailleurs, elle même pose aussi parfois (elle est aussi inscrite sur Focale 31) mais elle a ses photographes attitrés. J’avais amené la paire de chaussures à talon que j’ai récemment acheté à Emmaüs ainsi que deux mini-strings que m’a offert Alex, mon correspondant messin. J’ai posé avec et j’ai posé sans. J’ai d’abord posé tout habillé et j’ai terminé tout nu. Je me sentais très à l’aise avec Flora, on parlait beaucoup et très librement. Je lui ai confié mon fétichisme des pieds et elle m’a montré les siens, aux ongles vernis en rouge. D’ailleurs, son copain, qui habille juste au dessus, se colore lui aussi les ongles des pieds, Flora m’a monté des photos où il les avait vernis en bleu. C’est un soumis qui aime bien se travestir et Flora a l’air de bien s’amuser avec lui. Moi, je me suis éclaté durant cette séance où j’ai pris des positions très cochonnes. La séance s’est terminée en apothéose avec mon éjaculation photographiée en gros plan. Le petit chat de Flora était présent mais il a dormi pendant l’heure et demi de cette séance où Flora a pris la bagatelle de 322 photos. J’ai hâte de les voir et de les revoir sur le CD.

Mardi , j’avais rendez-vous avec Corine, ma masseuse naturiste préférée. Pour la modique somme de 30 euros, j’ai eu droit à un excellent massage californien naturiste. Il faudra que j’essaie bientôt ses massages intuitifs ou body-body, même s’ils sont un peu plus chers.

mar 252019

Elle s’appelle Sasa. Enfin, c’est que j’ai compris et je ne garantis ni la prononciation, ni l’orthographe. Sasa est chinoise, de la région de Shangai et elle officie comme masseuse dans un salon près de la gare de Lyon. Appâté par un flyer trouvé dans la rue et qui vantait les massages naturistes à 60 euros la demi-heure (un tarif raisonnable, le tarif habituel étant souvent autour de 80 euros), j’ai décidé de m’y rendre ce matin. Sasa me reçoit et me fait descendre au sous sol où elle me montre ma cabine. Je me déshabille entièrement et m’allonge sur le ventre, comme il se doit, en attendant son retour. Cela fait maintenant plus d’un an que je n’ai plus été dans un salon de massage et ça me fait plaisir d’y retourner, même si,  entre temps, j’ai connu quelques masseuses particulières et notamment Corine avec qui j’ai rendez-vous demain après-midi. Quelques minutes après mon déshabillage, Sasa pénètre dans la cabine et se dévêtit à son tour, ne gardant que ses socquettes rouges, ce qui me prive du plaisir de voir ses pieds. Elle est rondouillarde, avec des seins en forme de poire. Elle me masse vigoureusement le dos, les fesses et les jambes pendant un bon quart d’heure puis vient l’autre quart d’heure, celui des réjouissances, quand on se retourne et quand on négocie la finition. Jusque là, dans les autres salons où j’avais été, j’avais eu droit à la finition manuelle, la branlette. Aujourd’hui, grâce à Sasa, j’ai eu droit à la finition buccale, la pipe. Et elle, elle a eu droit à 40 euros de pourboire, ce qui fait que le tout m’aura coûté 100 euros. Elle n’a pas volé son argent car elle m’a vraiment bien sucé, avec coeur et entrain. Après m’avoir nettoyé le sexe avec un lubrifiant puis l’avoir recouvert d’une fine pellicule de papier transparent en guise de préservatif (je ne connaissais pas ce système, c’est beaucoup plus agréable que la capote), elle a pompé ma bite pendant plusieurs minutes, avant de me finir à la main. Pour ma part, j’ai pu un peu lui toucher les seins et la chatte mais sans plus. Sasa a eu droit à sa sucette et moi j’ai eu droit à quelques bonbons en repartant. Ces salons de massage sont vraiment très  excitants. Ils sont aussi très nombreux, on en trouve presque à tous les coins de rue à Paris. Finalement, ce sont un peu les nouvelles maisons closes.

mar 242019

Maria est blonde comme les blés. Elle est née en Finlande et apparemment, elle a beaucoup bourlingué, même si elle est très jeune (23 ans). Je n’ai pas tout compris car elle ne parle pas français et moi, mon anglais is very bad…Elle vit en France depuis un an, entre Paris et la Normandie et elle est à la fois modèle photo et danseuse. Je l’ai connue sur Focale 31 mais j’avais été un peu refroidi par la barrière de la langue et je n’avais pas donné suite à nos premiers échanges. Je la retrouve sur W annonce et nous avons repris nos échanges de messages pour aboutir à une rencontre aujourd’hui, pour une séance de photos de nu payée 50 euros. Pour ces filles du Nord et même du grand Nord, la nudité ne semble poser aucun problème, comme pour conjurer le mauvais sort d’un climat plutôt rude.  Maria est petite et mignonne, avec les yeux clairs et un joli sourire. En bonne modèle consciencieuse, elle est allée se déshabiller et se préparer dans ma salle de bains et en est ressortie toute nue sous un grand pullover qui lui servait de peignoir.  Cela m’a privé de faire quelques photos habillées d’elle mais ce n’est pas bien grave, c’était beaucoup mieux de la voir et de la photographier à poil, même si elle n’avait aucun poil, son sexe étant intégralement épilé. Ses jolis seins et ses fesses bien rondes étaient agréables à contempler. Elle prenait bien la pose, sans trop regarder l’objectif. C’était super Maria…

Je n’ai pas beaucoup dormi la nuit dernière à cause de Canal Plus Décalé qui a successivement diffusé après minuit, deux films très chauds: d’abord, la croisière libertine qui nous  a fait embarquer avec les très jolies Mya Loren et Ania Kinski, pour un périple sans aucun tabou entre piscine et mer. Puis, je suis tombé alors que je n’étais même pas au courant que ça passait (ou repassait), sur le film Rocco, consacré à la carrière et notamment à la fin de carrière de Rocco Siffredi, le mythique acteur porno mondialement connu pour la taille de sa bite. C’était plutôt bien fait  et passionnant, avec un Rocco toujours bien entretenu et en grande forme et il fallait ça pour donner la réplique à des actrices qui auraient presque pu être ses petites-filles. Sacré Rocco…

SITE EXCLUSIVEMENT RESERVE AUX ADULTES

Selon la Loi française, la majorité est fixée à 18 ans accomplis – Article 488 al. 1 du Code civil
www.Youmebob.com
Ce site Internet est réservé à un public majeur et averti.
Il contient des textes, des photos et des vidéos pornographiques interdits aux mineurs, qui peuvent être choquants pour certaines sensibilités.
Il est vivement déconseillé aux personnes sensibles, fragiles et impressionnables d’accéder à ce site ; les mineurs ne doivent en aucun cas y accéder.
Je valide les données contenues dans les paragraphes ci-dessous après les avoir lues attentivement et manifeste ainsi mon accord plein et entier, en certifiant remplir toutes les conditions qui y sont contenues, en cochant les cases prévues à cet effet.

Je certifie sur l’honneur
- Etre majeur selon la Loi en vigueur dans mon pays et selon la Loi française,
- Que les Lois de mon état ou de mon pays m’autorisent à accéder à ce site et que bobtv.fr a le droit de me transmettre de telles données,
- Etre informé du caractère pornographique du serveur auquel j’accède,

Je déclare et reconnais expressément
- N’être choqué par aucun type de sexualité et par aucun texte, ni aucune image ou vidéo à caractère pornographique, et je m’interdis expressément de poursuivre les auteurs de bobtv.fr à raison des données diffusées sur ce site ou de leurs conséquences ;
- Consulter ce serveur à titre strictement personnel, et sans aucune implication, de quelque manière que ce soit, d’une société privée, d’un organisme public, ou de toute autre entité publique ou privée ;

Je m’engage sur l’honneur
- A ne jamais faire état de l’existence de ce serveur auprès de tiers et de mineurs,
- A ne jamais permettre à des mineurs d’accéder à ce serveur et à mettre en œuvre tous moyens de nature à permettre d’empêcher l’accès de tout mineur à ce serveur,
- A ne jamais diffuser tout ou partie du contenu édité sur ce serveur à des mineurs pour quelque raison que ce soit,
- A assumer ma responsabilité dans l’hypothèse où un mineur aurait eu accès à ce serveur à raison de ma négligence ou de mon imprudence (absence de protection de mon ordinateur, absence de logiciel de censure, divulgation ou perte du mot de passe de sécurité), sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs et en garantissant d’ores et déjà bobtv.fr et ses auteurs à ce titre,
- A assumer sans réserves toutes les conséquences de toutes natures à raison de déclarations en tout ou partie inexactes, sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs.

ICRA

Ce blog a été visité 1663211 fois