avr 032021

Les temps sont durs pour les photographes amateurs et encore plus pour les photographes mateurs. Comme je l’ai déjà écrit sur ce blog, j’ai désormais beaucoup de mal à trouver des modèles féminins, même en payant. La crise sanitaire actuelle y est sûrement pour quelque chose. De plus, l’excellent site Focale 31 sur lequel j’effectuais l’essentiel de mon recrutement a durci ses conditions. Il faut désormais avoir un book, non seulement pour les modèles mais aussi pour les photographes. Sinon, on ne peut plus contacter les modèles. Je suis donc éliminé d’office, comme beaucoup de fauxtographes, comme ils disent. Heureusement, il y a eu un éclair dans cette grisaille grâce au site W annonce qui, lui, ne s’encombre pas de toutes ces fioritures. Un éclair nommé Léna. Une jeune fille de 24 ans pas compliquée, pas trop chère (100 euros la séance mais comme on va le voir, j’en ai eu largement pour mon argent), jolie, souriante et sympathique. Bref, tout pour plaire. De plus, ce qui ne gâche rien, cette étudiante dans les métiers de l’artisanat, est très exhib. Quand elle a enlevé sa robe noire pour dévoiler sa peau blanche ornée de quelques tatouages, ce fut un régal. Elle n’avait pas de soutien-gorge et arborait une magnifique poitrine naturelle. Quelques minutes et quelques photos plus tard, elle a retiré sa petite culotte violette, laissant largement apparaître une chatte rasée et bien entretenue. Elle écartait les cuisses sans gêne et lorsqu’elle se mettait à quatre pattes, son cul était très agréable à contempler. Ce fut un bien beau spectacle. Hélas, il va falloir attendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines en espérant que ça ne soit pas plusieurs mois, pour voir les photos car le commerçant à qui je les fais développer est actuellement fermé, son magasin n’étant pas considéré comme essentiel. Mais le plaisir que m’a apporté Léna, tant par son physique que par son état d’esprit, m’a fait oublier pendant quelques instants  le contexte difficile. Un éclair dans la grisaille…

mar 132021

Mon activité de photographe amateur et aussi, il fait bien l’avouer,  de photographe mateur a été sérieusement ralentie par ce satané virus. Les modèles féminines ne se bousculent plus à mon portillon et ne répondent même plus à mes mails, malgré mes propositions sonnantes et trébuchantes. Aussi, je suis revenu à mes premières amours, la photo de nu masculin. Là, je n’ai même pas besoin de mettre la main au portefeuille. A défaut, je suis même prêt à payer de ma personne le cas échéant. C’est ainsi que j’ai rencontré Paul aujourd’hui, par le biais du site W annonce. Sur son profil, Paul déclarait une soixantaine d’années. En réalité, comme beaucoup de dames d’un certain âge , pour ne pas dire d’un âge certain, il s’est bien rajeuni. Déjà, la voix au téléphone, pour me prévenir de son arrivée, était celle d’un vieillard. Le masque ne pouvait dissimuler la vérité: j’avais bien affaire à un septuagénaire en fin de cycle, voire même à un octogénaire. Grand et élégant, Paul est pourtant bien conservé pour son âge et on peut donc comprendre qu’il aime encore poser et s’exhiber. De plus, il est assez soigné et classieux  et finalement, cette séance n’aura pas été désagréable. Quand il a enlevé son slip noir, il bandait légèrement et une goutte d’excitation perlait au bout de son gland. J’ai bien aimé quand il  se mettait à quatre pattes et qu’on voyait bien son cul et ses couilles qui pendaient.  Maintenant,  place aux jeunes , j’espère que le prochain modèle sera jeune et beau et qu’il sentira bon le sable chaud. Après tout, on peut toujours rêver…

fév 272021

Julie est masseuse naturiste et elle aime son métier. Son sourire et sa joie de vivre font plaisir à voir, même s’ils sont un peu obligés  dans l’exercice de son travail. J’ai eu affaire à elle cet après-midi dans un salon de massage de mon arrondissement. Les saunas, les bars et les boîtes  étant tous fermés, ce sont  les derniers salons où l’on baise. Ce salon de massage est un peu différent des précédents que j’avais expérimentés.  D’abord, je n’ai pas vu de personnel asiatique et ensuite, la couleur est annoncée d’emblée: les massages sont naturistes et leur caractère sexuel, ou tout au moins sensuel, ne fait aucun doute. La patronne, en tous cas la dame de l’entrée, insiste pour qu’on prenne la formule à 150 euros, un body body de 30 minutes avec massages réciproques. J’ai donc choisi cette option et c’est comme cela que je me suis retrouvé entre les mains expertes de la jolie Julie. Julie est blonde, petite et ronde. Elle arbore une poitrine opulente et naturelle, un gros cul confortable et une chatte complètement rasée. Comme je le lui ai dit, elle s’est trompée de siècle car elle aurait été très en vogue à la Belle époque où les femmes bien en chair exposaient leurs voluptueux atouts sur des tableaux de maître. Désormais la mode est à la minceur mais pour ma part, j’ai toujours préféré les formes généreuses aux fils de fer. J’ai donc passé un bon moment avec Julie, elle s’est bien occupée de moi et a su me faire jouir. Bien sûr, nous n’avons pas du tout respecté les gestes barrière. Au début, elle avait le masque mais elle l’a enlevé au milieu du massage et nous nous sommes embrassés, touchés, caressés. Tant pis pour moi s’il m’arrive malheur mais les temps sont durs et il faut bien se faire plaisir de temps en temps dans cette triste vie réglée par cet omniprésent virus et ses nombreux variants. Ce salon de massage a l’air d’avoir beaucoup de succès. Les clients se succédaient  et j’ai du patienter quelques minutes en lisant le magazine où j’avais lu en dernière page la publicité qui m’avait incitée à y aller. Le salon est bien entretenu, il y a une douche dans la cabine de massage et j’en ai profité pour bien me savonner avant et après.  Bref, ce fut un bon moment, comme une parenthèse enchantée dans un contexte difficile où plane la menace d’un nouveau confinement.

J’ai eu un après-midi chargé car, avant d’aller au salon de massage, j’ai eu la visite de Claude, mon fidèle client des pieds. Il était très chic aujourd’hui, il avait même mis la cravate. Je me suis donc occupé longuement de ses petits panards, à peine plus grands que les miens (pointure 41 contre 40 à votre serviteur) sous le regard indiscret de son téléphone portable qui filmait la scène. Pour finir, il a enlevé sa chemise et sa cravate et je lui ai massé le ventre et même le nombril, frôlant son sexe qui avait l’air d’être en érection mais je ne peux malheureusement pas le confirmer car il avait gardé son pantalon et je ne l’ai d’ailleurs jamais vu tout nu, à mon grand regret.  Ce garçon d’origine antillaise est vraiment charmant. Il a du déjà venir une dizaine de fois et il me paye 10 euros à chaque fois. C’est l’un de  mes deux fidèles clients avec Eric qui, lui, n’a pas pu venir ces derniers temps car il n’est pas libre le week-end et je ne suis pas libre la semaine.  Mais il m’envoie des messages sur internet et s’impatiente de me revoir.

Sinon, je suis revenu photographier et lécher les pieds de Chloé il y a quelques jours. De grands pieds (pointure 43), de beaux pieds vernis cette fois en mauve mais des pieds assez chers (100 euros la séance tout de même). J’arrive donc à me faire plaisir encore de temps en temps, même si les saunas me manquent beaucoup, surtout en cette période hivernale. Et puis, il y a les films pornos, dont je suis un grand consommateur. Parmi les nouveautés, il faut noter l’arrivée chez Dorcel d’un couple d’amateurs Tina et John, plus connu sou s le pseudo de Sewtwoo. Ils ont fait les beaux jours de Cam 4  et maintenant ils ont franchi un palier et leurs vidéos sont commercialisées par la maison Dorcel. C’est ainsi que j’ai pu trouver deux de leurs DVD dans des sex-shops de la rue de Gaîté. Je n’ai pas encore eu le temps de les visionner mais ça promet beaucoup…

jan 312021

J’ai débuté hier une nouvelle carrière. A 58 ans, me voila comédien et premier rôle dans un court métrage. C’est Sofiya, qui fut l’un de mes modèles avant que nous renversions les rôles et que je pose également pour elle, qui a eu cette idée. L’espace d’une journée, je suis donc devenu Bernard, un homme qui venait poser pour une photographe et qui s’est retrouvé filmé et quelque peu malmené par la caméra indiscrète de Sofiya, ladite photographe. Aux répétitions mardi, j’avais fini à poil et hier, lors du tournage, j’ai terminé en slip, peut-être à cause des contraintes liées à d’éventuelles censures car le court métrage doit être diffusé bientôt sur internet. Pour résumer, j’étais le soumis plus ou moins consentant de la tyrannique vidéaste . Le tournage s’est déroulé chez moi et il a duré six bonnes heures, tout cela pour deux grosses minutes de film au final. Il a fallu refaire plusieurs fois les prises  et j’ai fini épuisé. On ne s’imagine pas le boulot que c’est…Nous étions quatre, Sofiya et votre serviteur mais aussi Iris la productrice et Marin le réalisateur. L’équipe était jeune et sympathique et j’ai joué le jeu avec plaisir, même si je n’avais pas forcément le beau rôle. De plus, je précise que j’ai fait cela à titre bénévole. J’espère que Bernard aura beaucoup de succès sur la toile.

Jeudi dernier,  j’ai pris mon pied avec ceux de Chloé. Chloé est grande et elle chausse du 43. Elle a donc du mal à trouver chaussure à son pied même si dans la vie, elle dit avoir trouvé son prince charmant qui d’ailleurs chausse, quand à lui, du 47. Elle envisage d’ailleurs de lancer sa propre entreprise dans un commerce réel ou virtuel lié au fétichisme du pied. En  attendant, elle fait profiter de ses grands pieds à des amateurs, moyennant finances, puisqu’il m’a fallu débourser 100 euros pour pouvoir les photographier, les embrasser, les caresser, les sentir et les lécher. Ce n’est pas donné mais je ne regrette pas car la fille est jolie et sympathique et ses pieds sont vraiment très grands et très beaux, il y a de quoi s’occuper.  De plus, Chloé m’a photographié en train de jouer avec ses orteils et elle n’a pas trop regardé le chrono quand nous avons allègrement dépassé la demi-heure qui m’était normalement impartie. Je l’ai connue grâce au site W annonce et je me suis rendu chez elle, en proche banlieue, pour le rendez-vous.

Aujourd’hui,  j’ai de nouveau goûté aux pieds de Claude, mon fidèle client antillais, un garçon mignon et sympathique . Je prends beaucoup moins cher que Chloé, un zéro de moins puisque Claude  m’a donné 10 euros à la fin de la séance où il a une nouvelle fois filmé nos ébats qui se limitent hélas au foot job. A part ça, j’ai repris plaisir à photographier des hommes nus et après Matt, le petit asiatique, j’ai photographié Benjamin, un homme mûr très mince, pourvu d’une bite de taille respectable, qui ne demandait qu’à bander. Et avec moi, il ne faut surtout pas se gêner…

déc 302020

Je n’ai pas très bien compris s’il se prénommait Mathieu ou Matthew et je ne sais même pas  s’il s’agit de son vrai prénom. Nous l’appellerons donc Math, il a une quarantaine d’années et il est d’origine asiatique. Là aussi, je n’ai pas  très bien saisi s’il s’agissait de l’Indonésie ou des Philippines mais après tout qu’importe le flacon , pourvu qu’on ait l’ivresse et Math m’a fait passer un très bon moment.  Il est venu se dévoiler sans pudeur et sans tabou en début d’après-midi devant l’objectif ravi de mon appareil jetable. J’avais répondu à son annonce sur W annonce et, comme indiqué, il faisait ça uniquement pour le plaisir, c’est assez rare pour être souligné. Je ne lui ai donc pas offert d’argent, juste un petit café pour le réchauffer car il était frigorifié en arrivant. Nous avons parlé un peu d’informatique, son métier et de théâtre, sa passion.  Puis, il s’est mis à nu, exhibant son petit corps tout lisse où pas un poil ne dépassait. Ce fut un plaisir de le faire mettre à quatre pattes en fin de séance. Il semblait ravi de cambrer son cul et c’est sans surprise qu’il m’avoua que dans son couple gay, c’est lui qui faisait la femme. Il était mignon et sympa, à l’image de son petit zizi qui est resté bien sage pendant toute la séance mais Math m’avait prévenu qu’il ne posait pas en érection.

Malgré ces temps de confinement et de couvre feu, j’ai donc encore un peu de visite. Aujourd’hui, c’était Math, mon visiteur du mercredi, et avant -hier, c’était Eric, mon meilleur client pour mes massages naturistes. Une nouvelle fois, contre la modique somme de 30 euros, il a eu droit à la totale: travail des tétons, branlette, pipe, léchage des couilles, léchage du cul. Il ne doit pas être mécontent puisqu’il fait régulièrement appel à mes services. Des clients comme lui, il m’en faudrait beaucoup…

déc 202020

Les temps sont durs avec ce fichu virus qui n’en finit pas de faire des ravages. La vie sexuelle en a pris un sacré coup. Avant, il fallait sortir couvert à cause d’un autre virus vieux de 40 ans qui n’a toujours pas de vaccin et voila que maintenant, il faut avancer masqué. Heureusement, quand on est seul chez soi et que l’on peut enfin respirer librement, il reste la main droite pour se satisfaire. Pour cela,  il y a de très bonnes vidéos qui rappellent le bon temps d’avant, celui où l’on pouvait encore s’embrasser et plus si affinités. C’est en regardant un DVD d’Union que j’ai  revu avec plaisir Camille, une jolie brune très tatouée que j’avais photographiée à deux reprises, une foin en solo et une fois en duo avec son amie Carlotta. Le fait qu’elle fasse du porno ne m’a pas surpris car j’avais bien remarqué qu’elle était très coquine et qu’elle écartait facilement les jambes. Cette vidéo m’a donné envie de la recontacter et de lui proposer un shooting beaucoup plus hard que les précédents qui étaient relativement soft. Elle a tardé à me répondre mais mieux vaut tard que jamais et le rendez-vous a eu lieu aujourd’hui à 15 heures. Pour elle, j’ai cassé ma tirelire car elle me demandait 200 euros pour ce style de photos sans tabous. Jusque là, je n’étais jamais monté au dessus de 150 euros mais pour elle, j’ai fait un effort et elle a eu droit à ses quatre billets de 50 euros,  d’autant qu’elle m’est très sympathique et que j’ai bien compris qu’elle ne roulait pas sur l’or. Il faut dire aussi que je n’ai pas eu affaire à une ingrate. Camille avait sorti le grand jeu et était venue avec sa tenue d’infirmière et ses jouets  intimes. Pendant qu’elle se préparait dans la salle de bains,  je préparais le café  et j’allais d’ailleurs en renverser une partie malencontreusement, sans doute l’émotion de voir une infirmière aussi sexy. J’avais mis  le DVD d’Union en lecture sur la télé et Camille a donc eu le plaisir de se voir à l’oeuvre . Elle n’avait jamais vu cette vidéo et cela lui  a fait très plaisir, d’autant qu’elle en gardait visiblement un excellent souvenir. . Elle en a fait des captures d’écran avec son téléphone pour les envoyer à son partenaire de la vidéo, un réalisateur français assez connu dans le monde du porno amateur. Puis, on est passé aux choses sérieuses et comme Arsène Wenger , le grand entraîneur de football, j’ai vu la vie la en rouge et blanc. Sous la tenue d’infirmière toute blanche avec des parements rouges, le soutien-gorge et la culotte étaient aussi écarlates que les chaussures à hauts talons. Ses ongles de pied étaient aussi très rouges, seuls ses ongles de mains, d’un mauve clair, déparaient de cette rougeur ambiante. Elle voulait même rajouter du rouge à lèvres mais je lui ai dit que ce n’était pas nécessaire. Puis, quand elle a eu tout enlevé et qu’elle se retrouvera seulement habillée par ses nombreux tatouages, ses sex-toys qui, eux, n’étaient pas rouges sont entrés dans la danse. Il y eut d’abord le rose, pour sa bouche et pour sa chatte. Et puis l’argenté, le plug anal, qu’elle cala dans son cul et qu’elle garda  après la séance car elle disait que ça lui ferait du bien dans le métro, avec les vibrations, sur le chemin du retour. Sacrée jouisseuse. Pour que mon bonheur soit complet, je pus aussi prendre quelques cliches d’elle dans la baignoire et sous la douche. J’en avais eu pour mon argent et, en ces temps difficiles, ce fut une parenthèse enchantée que je n’oublierai pas.

nov 052020

J’ai deux bons clients,  Eric et Claude. Eric s’est rappelé à mon bon souvenir cet après-midi, en plein confinement et une des rares journées où je travaillais pas.  C’est la huitième fois qu’il vient me voir pour un massage naturiste avec finitions manuelle et buccale. Il me paye 30 euros à chaque fois et aujourd’hui, j’ai même eu droit à un petit supplément de 10 centimes, une pièce jaune qu’il a malencontreusement laissée tomber. Je ne les ai pas volés car avant cela, j’avais eu droit à quelques sérieuses fessées. C’est vrai que je n’ai pas été du tout sage durant cette séance. Eric est assez dominateur et comme je suis plutôt soumis, on se complète bien. Il faut lui téter les seins, lui sucer la bite, lui lécher les couilles et le cul. J’ai même pu introduire un doigt dans son fondement,  ce qui a eu l’air de lui plaire. Il a fait durer le plaisir et au bout d’une bonne heure, il m’a enfin joui dessus. Eric n’est pas un parangon de beauté loin de là. Son bide est aussi gros que son sexe est petit. Mais c’est un client fidèle et sympathique, que demander de mieux ?

Claude, lui, est mignon mais hélas, je ne l’ai encore jamais vu tout nu. Lui, c’e’st le massage des pieds qui l’intéresse et il me paye 10 euros pour cela. Il y a quelques jours, avant le confinement, il est venu me voir pour la quatrième ou cinquième fois. Toujours le même scénario: je dois m’occuper de ses pieds pendant qu’il me filme avec son téléphone portable. Il est un peu narcissique et avait amené une perruque pour se faire encore plus beau. J’ai aimé lui renifler puis lui enlever ses chaussettes blanches et lui sucer tous ses orteils. J’aimerais aller plus loin avec lui et voir ce qui se cache sous son boxer, d’autant que les antillais sont, en général,  fort bien pourvus.  Ce sera peut-être pour une prochaine fois.

En attendant, c’est reparti pour un confinement qui parait quand même beaucoup moins strict que le précédent. Il commence à  faire froid mais hors de question d’aller se réchauffer au sauna, ils sont tous fermés et pour cause…Heureusement qu’il reste la main droite…

oct 172020

Sertia est SDF. Elle vit sous une tente dans une forêt des Yvelines avec son copain et ses chiens. Sa jeune vie (elle a 19 ans)  n’a pas été épargnée par les problèmes puisqu’elle a aussi connu des ennuis de santé, suite à une agression alors que son fiancé a du mal à se remettre d’un grave accident de la circulation. Pourtant, Sertia est très jolie et son sourire est éclatant. Elle est bien maquillée et finalement, seuls ses ongles sales trahissent sa situation. Elle est métis, avec des origines martiniquaises et belges. Je l’avais contactée sur Focale 31 pour une séance de photos de nu d’une demi-heure, payée 50 euros. Mais, finalement, la séance a duré une heure et demi et j’ai doublé la mise avec plaisir, 100 euros qui lui seront très utiles. Je lui ai même offert des masques car j’avais remarqué qu’elle n’en portait pas en arrivant. Elle disait avoir cassé le sien. Autour d’un café et d’une cigarette de tabac à rouler, elle m’a raconté ses malheurs mais sans se départir de son optimisme quand à sa volonté de se lancer à fond dans le mannequinat et le modeling. Elle a de beaux atouts pour cela et d’ailleurs, malgré son jeune âge, elle se dit déjà expérimentée, ayant enchaîné de nombreux shootings. En plus, ce qui ne gâche rien , elle est sans tabous et accepte de poser jambes écartées ou à quatre pattes, pour notre plus grand plaisir. Finalement, comme je l’ai déjà écrit, seuls ses ongles sales aux mains et aux pieds trahissent son état de grande précarité. Mais le reste était très beau à voir. De jolis tatouages, des seins gracieux, des f esses irréprochables et une chatte peu fournie mais visiblement en bon état de marche. Sertia m’avait avoué être obligée d’aller chez ses parents pour se laver et l’idée m’est venue, à la fin du premier appareil jetable qui devait normalement mettre un terme à la séance, de lui proposer de prendre un bain ou une douche. Elle ne s’est pas faite prier pour accepter et nous avons passé tous les deux un moment très agréable, elle en se refaisant une beauté et moi en matant et en photographiant cette jeune beauté dans la baignoire. Tout mon deuxième appareil photo jetable y est passé.

oct 102020

Françoise et Philippe sont ensemble depuis 45 ans et vont être grands parents la semaine prochaine. Ces sexagénaires ( la première syllabe prenant tout son sens avec eux) forment un couple charmant et libertin. J’avais déjà photographié Françoise il y a deux ans et j’avais aperçu Philippe qui l’avait accompagnée. Ayant relu le profil de Françoise sur Focale  31,  j’ai constaté qu’elle posait avec des hommes (son mari Philippe ou d’autres) et qu’elle faisait aussi de l’érotique et même du X. Je lui ai donc proposé une séance sans tabous avec son mari pour 150 euros et ils sont venus s’exhiber ce matin. Je n’ai pas été déçu du spectacle, c’est le moins que l’on puisse dire. Françoise a enfilé une tenue noire très sexy et de beaux talons. Philippe s’est mis nu. C’était un petit film porno qui se déroulait sous mes yeux et l’objectif de mon petit appareil photo. Sur le canapé puis sur le lit, toute la panoplie y est passée, de la masturbation à la pénétration en passant par la fellation et le cunnilingus. Il y eut même une tentative, pas très réussie, de femme fontaine et une éjaculation de Monsieur dans la bouche de Madame pour couronner le tout. Bref, j’en ai eu largement pour mon argent.

sept 292020

Sofiya pose nue et je l’ai déjà photographiée deux fois. Mais elle passe aussi de l’autre côté de l’appareil et aujourd’hui, c’est moi qui ait posé devant son objectif. Elle m’avait fait faux-bond à plusieurs reprises, prétextant des problèmes de santé ou l’absence de son appareil photo, mais aujourd’hui, elle était exacte au rendez-vous. Elle était désireuse de me shooter avec ma lingerie et mes chaussures à talons. Je me suis donc exécuté, d’abord avec un body transparent, puis avec un string rouge, ensuite avec un jockstrap blanc et même avec un mini ensemble surmonté d’un noeud papillon pour terminer en petit haut et string léopard. Une grande partie de ma garde robe intime y est passée et merci à l’ami Alex de Metz, mon fournisseur officiel de lingerie. C’est lui qui m’a fait cadeau de ces dessous sexy et coquins. J’ai aussi utilisé deux de mes trois paires de talons et c’est ainsi que je me suis exhibé devant les yeux et l’appareil photo de la jeune et jolie Sofiya. Elle m’a fait prendre des positions assez cochonnes, à quatre pattes, cul bien cambré. J’ai même posé complètement nu dans ma baignoire, vêtu de mes seules chaussures à talons noires qui semblaient beaucoup plaire à Sofiya. C’est toujours agréable de se montrer sans pudeur et sans complexe, même à mon âge, 58 ans. J’ai toujours été à la fois très exhib et très voyeur. Quelque soit le côté de l’appareil photo où je me place, je suis donc à mon aise, surtout quand le petit oiseau va sortir…

SITE EXCLUSIVEMENT RESERVE AUX ADULTES

Selon la Loi française, la majorité est fixée à 18 ans accomplis – Article 488 al. 1 du Code civil
www.Youmebob.com
Ce site Internet est réservé à un public majeur et averti.
Il contient des textes, des photos et des vidéos pornographiques interdits aux mineurs, qui peuvent être choquants pour certaines sensibilités.
Il est vivement déconseillé aux personnes sensibles, fragiles et impressionnables d’accéder à ce site ; les mineurs ne doivent en aucun cas y accéder.
Je valide les données contenues dans les paragraphes ci-dessous après les avoir lues attentivement et manifeste ainsi mon accord plein et entier, en certifiant remplir toutes les conditions qui y sont contenues, en cochant les cases prévues à cet effet.

Je certifie sur l’honneur
- Etre majeur selon la Loi en vigueur dans mon pays et selon la Loi française,
- Que les Lois de mon état ou de mon pays m’autorisent à accéder à ce site et que bobtv.fr a le droit de me transmettre de telles données,
- Etre informé du caractère pornographique du serveur auquel j’accède,

Je déclare et reconnais expressément
- N’être choqué par aucun type de sexualité et par aucun texte, ni aucune image ou vidéo à caractère pornographique, et je m’interdis expressément de poursuivre les auteurs de bobtv.fr à raison des données diffusées sur ce site ou de leurs conséquences ;
- Consulter ce serveur à titre strictement personnel, et sans aucune implication, de quelque manière que ce soit, d’une société privée, d’un organisme public, ou de toute autre entité publique ou privée ;

Je m’engage sur l’honneur
- A ne jamais faire état de l’existence de ce serveur auprès de tiers et de mineurs,
- A ne jamais permettre à des mineurs d’accéder à ce serveur et à mettre en œuvre tous moyens de nature à permettre d’empêcher l’accès de tout mineur à ce serveur,
- A ne jamais diffuser tout ou partie du contenu édité sur ce serveur à des mineurs pour quelque raison que ce soit,
- A assumer ma responsabilité dans l’hypothèse où un mineur aurait eu accès à ce serveur à raison de ma négligence ou de mon imprudence (absence de protection de mon ordinateur, absence de logiciel de censure, divulgation ou perte du mot de passe de sécurité), sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs et en garantissant d’ores et déjà bobtv.fr et ses auteurs à ce titre,
- A assumer sans réserves toutes les conséquences de toutes natures à raison de déclarations en tout ou partie inexactes, sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs.

ICRA

Ce blog a été visité 1764299 fois