sept 202017

Le bon Dieu m’a puni. Je suis rentré du Cap d’Agde avec un coup de soleil sur la bite et je vous jure que c’est vrai. Bref, je pèle un peu sur le gland et sur la peau du zizi et des couilles mais ce n’est pas bien grave et il en aurait fallu beaucoup plus pour m’empêcher de découvrir l’espace naturiste qui vient d’ouvrir au bois de Vincennes. C’est une petite clairière bien cachée mais pas trop difficile à trouver quand même puisque j’y suis arrivé. Elle est située non loin du Château de Vincennes et du Parc Floral. Plusieurs panneaux la délimitent et indiquent que le naturisme est autorisé en ces lieux. En fait, il semble qu’il s’agit d’un lieu de drague gay qui s’ouvre à une population mixte attirée par la pratique de la nudité en commun. Aujourd’hui, il n’y avait toutefois que des hommes et ils n’étaient pas très nombreux mais on devinait aisément leur orientation sexuelle. D’ailleurs, je me suis fait prendre…en photo car il vaut mieux éviter les débordements d’ordre sexuel si l’on veut que cet endroit qui est testé actuellement à titre expérimental ait des chances d’être reconduit l’année prochaine. Un appareil tout simple et moi dans le plus simple appareil. J’ai posé aux quatre coins de cette clairière naturiste et à la fin, je me suis un peu laissé aller et j’ai fini en érection pour les derniers clichés. Il n’y avait pas grand monde mais j’ai revu Michel, une vieille connaissance et les mecs avaient l’air très sympa dans l’ensemble. Je reviendrai avec plaisir, en espérant que le soleil brille davantage qu’aujourd’hui où les nuages sont venus progressivement gâcher la fête. D’ailleurs, on peut regretter que l’espace naturiste ait ouvert un peu tard et avec un peu de retard mais enfin il a maintenant le mérite d’exister et on peut en profiter jusqu’au 15 octobre, en espérant qu’il soit reconduit l’année prochaine dès le printemps. Ce bois de Vincennes devrait d’ailleurs nous apporter une autre satisfaction en 2019 cette fois puisqu’on devrait pouvoir se baigner au Lac de Daumesnil. Reste à savoir si on pourra se baigner nu. On verra bien…

sept 152017

Je rentre d’une semaine au Cap d’Agde. J’étais invité par un ami dans un camping textile d’Agde et nous nous sommes retrouvés à trois, avec un ami de mon ami. Ce ménage à trois a bien fonctionné dans l’ensemble et grâce à Philippe et Joel qui ont été adorables, j’ai pu découvrir la fameuse baie des cochons. J’ai pu vérifier sur place que la réputation du Cap n’était pas usurpée. Tout était chaud, sauf l’eau, sérieusement rafraîchie par un vent violent et désagréable mais qui avait au moins le mérite de chasser les nuages et de nous garantir le soleil. Sur ce petit bout de plage, tout semblait permis. Des homos, des travelos, des bi, des hétéros, surtout des hétéros d’ailleurs s’en donnaient à coeur joie. Madame branlait et suçait Monsieur. Monsieur léchait et baisait Madame. Et puis, il y avait les fameux attroupements où une femme particulièrement gourmande, parfois deux ou trois, s’offraient à plein de mâles en rut. J’ai eu beaucoup de chance dans ces attroupements, j’étais souvent bien placé et j’ai réussi à me faire branler et sucer par deux ou trois jeunes et jolies salopes. Je me suis fait pomper aussi par deux vieilles cochonnes.  Bref, j’ai réussi à tirer mon épingle du jeu. Le but pour ces salopes était de recevoir un maximum de sperme sur elles. C’était la banque du sperme, le don de sperme, la douche de sperme. J’avais quelques complexes devant les jets impressionnants de certains de mes voisins, moi dont les éjaculations sont de moins en moins abondantes. Parfois la femme se donnait sous le regard et parfois l’appareil photo complice de son conjoint. Moi aussi, j’ai réussi à me faire prendre…en photo par quelques mecs que j’ai dragués dans les dunes. J’en ai sucé trois, un noir et deux blancs. Bref, je me suis bien amusé mais comment faire autrement au Cap d’Agde?

sept 072017

Je rentre d’un mois de vacances et j’ai vu beaucoup de culs nus. Aucun au Portugal, où j’ai séjourné pendant une semaine et où même les seins nus sont très rares. J’en ai quand même vu une jolie paire sur une  plage proche de Nazaré et aperçu une autre paire près des dunes mais c’est tout. A Nazaré le paysage est magnifique mais l’eau est très froide.  Puis , j’ai repris mes bonnes vieilles habitudes dans mes Landes natales. Du naturisme à gogo sur les plages de Vieux Boucau, surtout, où j’ai revu de vieux habitués et de Soustons, parfois, où c’est plus tranquille et sauvage. Je suis allé une fois aussi jusqu’à la plage des Casernes à Seignosse, une plage toujours aussi gay et toujours aussi coquine où l’on peut se branler librement dans les dunes et plus si affinités. Et puis j’ai découvert la plage naturiste d’Hossegor. Moi qui suis pourtant de la pédale, je n’avais pas fait de vélo depuis longtemps et j’ai souffert malgré la platitude du parcours et le nombre élevé de pistes cyclables  pour atteindre cette plage naturiste. Surprise en arrivant, dans la zone surveillée, il n’y avait que des gens habillés et j’ai même hésité à aller me baigner tout nu entre les drapeaux. C’était cependant permis mais on n’était vraiment pas nombreux dans ce cas, deux ou trois au maximum à chaque fois. Enfin, la plage était quand même sympa avec beaucoup de naturistes heureusement à quelques mètres de la zone de bain et même quelques jolies naturistes. C’était pour le plaisir des yeux uniquement et c’est déjà pas mal. Pour le reste, il a fallu se satisfaire avec la main droite, dans les bois en rentrant d’Hossegor, au bord de la mer dans une zone déserte à Soustons ou dans les dunes à Vieux Boucau. C’était si bon…

Bonne surprise dans ma boite à lettre en rentrant. Au milieu des feuilles d’impôts et autres taxes foncières, j’ai reçu pour la première fois par la poste car je me suis récemment abonné à un tarif très intéressant, le dernier numéro de Union. Et j’ai eu le plaisir de lire pages 30 et 31, un récit que je leur avais envoyé début juin “Un massage très coquin” et qui raconte l’une de mes aventures du printemps, dont j’avais d’ailleurs parlé en détail dans ce blog. Pour le coup on m’a rajeuni de 7 ans, on a raccourci mes initiales et on m’a renvoyé à Bordeaux où j’ai habité pendant une quinzaine d’années. Mais qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse…

août 032017

Je viens de prendre mon pied avec Sarah et c’est vraiment le cas de le dire. Sarah avait répondu à une de mes annonces sur W annonce où je recherchais des femmes aimant se faire masser et lécher les pieds. Elle avait déjà eu deux expériences de ce genre. Sarah est une étudiante d’une vingtaine d’années et c’est une fille du soleil, même si elle toujours vécu en région parisienne. En effet, elle a des origines marocaines, algériennes et espagnoles, un cocktail explosif qui me convient parfaitement. Elle porte des lunettes et semble avoir de jolies formes, même si je n’ai pas eu le plaisir de les voir car elle n’a voulu dévoiler que ses pieds. Elle voulait 50 euros mais comme elle refusait de poser nue ou de faire un massage intégral, j’ai pu négocier un tarif préférentiel. Elle m’a fait une faveur en acceptant un massage et un léchage des pieds pour 30 euros, ce qui lui payait quand même largement le déplacement. Elle est donc venue en cette fin d’après-midi. Ses pieds étaient enfermés dans des chaussettes et des baskets. Elle a retiré ses baskets et c’est moi qui lui ai enlevé ses petites socquettes blanches. J’étais à ses pieds, deux jolis petits pieds, de pointure 39,  aux ongles non vernis. Elle m’avait dit que je pourrais faire tout ce que voulais avec ses pieds. Comme je m’étais mis à poil et que je me branlais tout en lui suçant les orteils pendant que elle regardait son smartphone, j’ai tenté de lui faire branler ma bite avec ses panards mais elle n’a pas voulu. Allongé tout nu sur le tapis pendant qu’elle était toute habillée sur le canapé, j’ai donc repris mon massage et mon léchage de ses adorables petits petons. J’étais très excité et je ne manquais pas de me toucher la bite de temps en temps pendant que elle semblait plus intéressée par ce qui se passait sur son smartphone. La séance a quand même duré trois bons quart d’heure et j’ai vraiment pris mon pied, au propre comme au figuré. J’avais imaginé terminer en apothéose en lui jouissant sur les pieds mais j’ai eu peur que ça ne lui plaise pas et je n’ai d’ailleurs pas joui du tout, même si je n’en étais pas loin à certains moments. Je ferai ça tranquillement dans mon lit cette nuit en repensant à Sarah et à ses jolis petits pieds que j’ai savonnés, lavés et essuyés avant qu’elle remette ses chaussettes et ses baskets. La fête était finie.

Des pieds, j’en ai vus aussi beaucoup cet après-midi à la piscine Roger Le Gall, où j’étais allé me détendre avant mon rendez-vous avec Sarah. Et j’ai vu aussi quelques seins, quelques gros seins même. Ces opulentes poitrines appartiennent à des habituées de cette piscine et de son spacieux solarium. Des femmes plutôt mûres mais toujours agréables à regarder quand elles enlèvent le haut.

août 022017

Ce midi, je suis allé à la partouze de la rue Mouffetard où j’ai revu quelques vieux habitués et aussi un petit jeune très mignon et très actif qui avait beaucoup de succès. J’ai pu un peu le sucer et lui lécher les pieds mais un mec bedonnant le suivait partout, y compris aux chiottes et sous la douche et n’arrêtait pas de le pomper. Il y avait même des trios sous la douche avec le petit jeune, le bedonnant et un autre mec auxquels j’ai pu assister mais pas participer hélas. Je n’étais pas très inspiré aujourd’hui, je n’étais pas dans les bons coups et j’avais l’impression de faire un peu tapisserie. Cela dit, c’était quand même très agréable de voir tous ces mecs se sucer et s’enculer sous  mes yeux, c’est un spectacle dont je ne me lasse pas. Au début, alors que je mangeais une petite saucisse au buffet, un mec mûr et grassouillet mais sympathique s’est approché de moi et m’a présenté sa saucisse personnelle, fort plaisante d’ailleurs. Alors que j’avais encore un petit morceau de l’autre saucisse dans la bouche, j’ai goûté à la sienne qui était délicieuse. Nous nous sommes même embrassés sur la bouche et avec la langue…J’ai aussi pompé un mec poilu du torse mais rasé des parties intimes  qui était bruyant quand il se faisait enculer. Je me suis aussi fait piper par un petit mec chauve et l’organisateur de la touze m’a même massé et léché les pieds, ce qui compensait l’absence de notre masseur turc habituel qui devait être en vacances. Bref, ce fut quand même un bon moment, d’autant que les vidéos qui passaient sur la télé et sur l’ordinateur étaient très bandantes.

Très bandant aussi le numéro spécial sexe des Inrocks qui vient de paraître avec l’actrice porno américaine Stoya en couverture. A l’intérieur, on peut lire plein de reportages originaux dont celui du fétichisme du pied féminin sur la pédale d’accélérateur d’une voiture. Moi qui suis pourtant fétichiste des pieds, je ne connaissais pas cette version. A noter aussi, un autre fantasme qui semble assez répandu chez les femmes, elles aiment mater des gays en train de baiser. Certaines regardent des films pornos homos, une autre a même écrit un livre sur les lieux de drague gay en plein air. Il y a aussi la plage naturiste qui fait jaser, non ce n’est pas le Cap d’Agde mais beaucoup plus au nord, c’est celle de Berck où la cohabitation entre naturistes et libertins ne semble pas toujours facile. L’idéal, ce serait que tout le monde soit à la fois naturiste et libertin. C’est mon cas mais pas celui de tout le monde…

juil 242017

Elles s’appellent Irène et Arlette et pourtant, elles sont jeunes…Elles m’ont fait passer deux merveilleux moments aujourd’hui en posant nues devant mon objectif ravi. J’ai trouvé un super dérivatif en reprenant cette activité de photographe amateur. Certes, ça me coûte un peu d’argent mais franchement ça vaut le coût et ça vaut le coup…Irène est venue ce matin. Elle est ukrainienne et rouquine. Encore une jolie poupée rousse…Elle voulait 100 euros pour une heure, j’ai réussi à couper la poire en deux et à négocier pour 50 euros et une demi-heure, de toute façon je n’ai pas besoin de beaucoup de temps pour remplir mon jetable. Irène c’est la professionnelle, tout est calculé chez elle. Elle ne porte pas de sous vêtements car ça pourrait laisser des traces de maillot sur son corps et ça nuirait donc à son activité de modèle. Elle était donc nue sous sa robe verte. Elle avait amené de hauts talons et moi aussi j’ai voulu frimer en sortant les miens mais j’ai bien senti que j’avais fait un flop, elle n’a pas voulu que je prenne une photo de nos pieds respectifs en talons, cote à cote, il ne fallait pas renverser les rôles, le modèle c’était elle, une vraie pro et le photographe c’était moi, un tout petit amateur. Elle n’a pas voulu non plus que je me mette nu, malgré la forte chaleur ambiante, seulement torse nu, ce sera la même chose avec Arlette plus tard. Ce fut donc bref mais intense. Irène prenait elle même les poses et s’emparait du décor. Elle lisait un magazine, elle prenait un livre, elle décrochait le téléphone, tout ça dans le plus simple appareil et pour le plus grand bonheur de mon appareil. Une vraie pro on vous dit. Rien ne dépassait sur son corps parfait, même pas un poil pubien sur son sexe épilé. J’aimais beaucoup ses pieds aux ongles vernis en rouge mais pas question de trop y toucher. Il fallait se contenter d’admirer et de contempler, ce qui est déjà beaucoup.

Arlette, elle, est venue en fin d’après-midi. Ca faisait plusieurs jours déjà qu’on communiquait par mail mais on n’arrivait pas à caler le rendez-vous. Ce fut chose faite aujourd’hui. Là aussi, j’avais réussi à négocier un tarif préférentiel de 65 euros pour une heure. J’avais fait un effort par rapport à mes 50 euros habituels mais j’avais très envie de photographier Arlette car elle est noire et je n’avais pas encore eu de black parmi mes modèles. Arlette est d’origine togolaise et elle est d’une beauté incroyable. Elle me plaisait déjà beaucoup sur son book mais rien ne valait l’original…Une fille magnifique, taille mannequin, une gravure de mode. Au contraire de tous mes autres modèles, elle a voulu être payée avant la séance car elle  avait déjà eu de mauvaises expériences à ce sujet. Le déshabillage a été progressif. Elle a d’abord retiré ses chaussures ouvertes qui laissaient entrevoir de jolis pieds qu’elle n’avait pas vernis. Puis, elle a enlevé sa robe orange. Ensuite, elle a dégrafé son soutien-gorge, dévoilant deux seins volumineux et magnifiques, même s’ils ont tendance à tomber un peu. Enfin, elle a enlevé son string, montrant une toison assez fournie, le noir de ses poils pubiens ressortant, même sous sa peau d’ébène. Inutile de préciser que le derrière était aussi beau que le devant. Au contraire d’Irène, il fallait que je lui suggère des poses, elle n’a pas trop voulu se mettre à quatre pattes, elle m’avait d’ailleurs prévenu d’emblée qu’elle ne voulait pas être touchée. Mais elle était vraiment belle et souriante et là aussi ce fut bref mais intense.

juil 222017

En cette fin de matinée, je reçois Sylvia, mon quatrième modèle depuis que j’ai repris mon activité de photographe amateur. J’ai connu Sylvia sur le remarquable site Focale 31 qui met en relation modèles et photographes. Sylvia est une petite brune pimpante, elle vient de fêter son demi-siècle et elle est déjà grand-mère. Elle est divorcée et vient de reprendre son activité de modèle en plus de son travail dans une crèche. Elle a tout de suite accepté mes conditions: 50 euros pour une séance de photos de nu. Je l’ai trouvée très sympa hier au téléphone lors de la confirmation du rendez-vous. Elle est arrivée en avance et la séance photo a rapidement débuté car elle n’a pas voulu boire ni de coca, ni de café. Après deux ou trois clichés habillés, elle a baissé son haut pour dévoiler sa très jolie poitrine, deux beaux seins naturels. Après quelques photos topless et en culotte, elle a enlevé le bas et moi aussi j’ai tout enlevé d’ailleurs, comme ça on était à égalité. De toute façon, vu la chaleur ambiante, on était beaucoup mieux à poil dans cette étuve. Pour une mamie, Sylvia est bien conservée. Sa peau blanche, car elle ne s’est pas encore exposée au soleil, tranchait avec le teint très mat et le bronzage intégral du photographe. Elle a posé debout, assise, allongée, à genoux, à quatre pattes, de face, de dos, de profil, bref la totale. C’était un régal pour votre serviteur, toujours aussi voyeur et contemplatif. La séance photo a finalement été assez rapide, le temps d’épuiser les 40 prises autorisées par le jetable. Mais le rendez-vous était loin d’être terminé. Sylvia a remis sa culotte, moi je suis resté tout nu et nous nous sommes assis sur le canapé. Nous avons discuté librement et sans tabous, j’en ai profité pour lui donner son billet de 50 euros et elle s’est laissée toucher sans problème. Sylvia profite de son célibat et de sa liberté et elle a été ravie que je lui caresse et embrasse les seins et que je lui masse les jambes et les pieds, elle a de petits pieds aux ongles vernis en orange pour la circonstance. Nous avons bien discuté aussi, elle m’a confié qu’elle se masturbait souvent, moi aussi je lui ai dit que je me branlais tous les jours et que j’aimais aussi les hommes, notamment les sucer. Nous avons aussi parlé de mes précédents modèles, elle m’a demandé si elles aussi s’étaient laissées toucher, je lui ai répondu que oui, au moins pour deux d’entre elles et notamment Sophie, la première, celle qui m’a fait connaître le site Focale 31 et qui voulait d’ailleurs me revoir hier et me donner sa culotte à condition que je lui file encore 50 euros mais je n’ai pas accepté. J’ai préféré voir Sylvia et franchement, j’ai eu raison. Chaque femme est différente et a son charme et une fois qu’on a vu ce qu’on avait à voir, il vaut mieux en découvrir une autre. En tous cas, je suis ravi de ces rencontres photographiques avec ces femmes vraiment libérées et sans tabous, dont je garderai un excellent souvenir en images et aussi dans la mémoire.

J’ai vu d’autres femmes presque nues ces derniers jours à la piscine Roger Le Gall. Certes, elles ne sont pas très nombreuses à enlever le haut sur le solarium mais il en reste quand même quelques unes, souvent âgées d’ailleurs, qui perpétuent cette tradition du monokini. Quelques jeunes sont néanmoins prêtes à prendre la relève et j’ai eu l’agréable surprise mardi dernier de voir sous mes yeux, une jeune fille de couleur demander à sa copine de lui dégrafer le soutien gorge car elle avait du mal à se le faire toute seule. J’étais donc très bien placé (j’ai souvent de la chance dans ce genre de circonstances) pour admirer cette très jolie poitrine. Un peu plus loin sur la terrasse, une jolie brune bronzait aussi topless alors qu’au balcon, sur la terrasse de la salle de sport, une blonde beaucoup plus âgée se promène souvent les seins à l’air. En bon fétichiste, je mate aussi beaucoup les pieds. La jolie noire qui faisait du topless avait les siens vernis en orange alors que sa copine qui elle gardait le haut avait du vernis bleu ciel. J’ai lu dans le dernier numéro de Technikart, largement consacré au sexe, que le producteur d’ “Hélène et les Garçons” et autres séries cultes de ma jeunesse était lui aussi un amoureux des pieds, ce qui explique les nombreuses scènes où on voit les pieds en gros plan dans ses sitcoms. Toujours au niveau des pieds, je me régale sur Chaturbate avec Laura Cornett et Real Canada,  deux filles superbes et très souples qui arrivent à se sucer leurs superbes orteils sans problème. Toujours sur Chaturbate, les Lettali, trois jeunes filles très bandantes, nous emmènent au bord de leur piscine pour des cours d’aquagym un peu particuliers. Ces petites lesbiennes sont vraiment craquantes. D’ailleurs, je vais voir tout de suite sur Chaturbate si elles bronzent nues ou si elles se baignent dans le plus simple appareil, à moins qu’elles ne soient en train de se manger le petit abricot…

juil 172017

Je viens de recevoir Hervé qui avait fait appel à mes talents de masseur en répondant à une de mes annonces sur W annonce. Il souhaitait notamment un massage des pieds car les siens sont très sollicités par la course à pied qu’il pratique assidûment dans le bois de Vincennes. On avait bien communiqué par messages puis par téléphone et ce rendez-vous promettait beaucoup d’autant qu’Hervé m’avait laissé carte blanche pour m’occuper de lui comme je l’entendais et il n’était pas fermé aux finitions manuelles ou buccales que je lui proposais. Petite déception lorsqu’il est arrivé. Physiquement, ce n’était pas trop mon style, petit, barbu, poivre et sel mais il faut relativiser, ce n’est pas mon ami, c’est juste un client pour un massage et mes clients sont rares. Il est donc venu après sa journée de travail, nous nous sommes foutus à poil ce qui était presque obligatoire avec la forte chaleur ambiante et le massage a débuté par le côté fesses. Nuque, dos, fesses, cuisses, jambes, j’ai essayé de faire de mon mieux avant d’en venir aux pieds sur lesquels je me suis donc attardé. Je les ai massés, léchés, sucés, il avait de beaux pieds pour un coureur, pas du tout abîmés. Puis, je suis remonté jusqu’à ses fesses et je lui ai léché la rondelle mais j’ai senti une petite réticence et effectivement, alors qu’il n’avait rien dit jusque là, il s’est brusquement levé et a voulu arrêter, prétextant qu’il n’arrivait pas à entrer dans le massage. Je n’ai donc pas pu faire le côté pile mais il ne bandait pas du tout d’après ce que j’ai pu voir et pour Hervé, ce n’était donc pas le pied espéré.  Je ne savais plus où me mettre, en général mes clients et mes amis apprécient plutôt mes massages mais je ne suis pas professionnel et il faut bien admettre que ça ne marche pas à tous les coups. Cela dit, Hervé a été très bien, il m’a même filé 20 euros pour la peine et veut me recommander à quelqu’un qui aime se faire masser les pieds. Au suivant donc, en espérant que cela se passera mieux.

Saluons comme il se doit la sortie dans les kiosques du dernier numéro de Wyylde qui est vraiment très bandant et très axé sur le naturisme (c’est la saison) avec des pages sur l’Ile du Levant, le Cap d’Agde  et aussi un reportage très excitant de l’actrice X Anna Polina sur un apéro naturiste auquel elle a récemment participé. Enfin, je ne me lasse pas de mater Antonia, la plus belle des Lovely Girls sur Chaturbate. Désormais toute seule (ses deux copines doivent être en vacances), elle nous régale, avant-hier dans son bain et hier en chaude lapine avec une petite tenue sexy qui aurait fait fureur chez Mickey à Disneyland. On en prend plein les mirettes avec cette minette…

juil 122017

Temps maussade aujourd’hui et une forte envie de sauna. J’ai donc été au Caméléon, un sauna mixte et libertin proche de mon domicile. Ce fut un voyage au bout de l’ennui car il n’y avait pas beaucoup de monde, les vacances sans doute et pas grand chose à se mettre sous la dent. J’ai quand même pu sucer deux bites, celle du mec avec qui je suis arrivé à midi à l’ouverture , on n’a pas perdu de temps et celle d’un autre mec qui sentait le tabac, il devait préférer la cigarette alors que moi je préfère la pipe…J’ai pompé ce dernier à la grande salle vidéo, sous les yeux de quelques autres mecs dont celui que j’avais sucé en arrivant et je crois que c’était surtout ça qui m’excitait, m”exhiber, me donner en spectacle…Tel l’arroseur arrosé, le suceur a été sucé. Je me suis bien fait pomper à la petite salle vidéo par un vieux qui avait bon appétit alors que la télé diffusait une superbe scène lesbienne entre deux petites blondes à croquer. J’ai vu du sperme couler, celui du mec avec qui j’étais arrivé, celui qui mec qui puait le tabac et celui du vieux, tous ont joui en ma compagnie, sauf moi finalement qui ai préféré garder mes batteries pleines en attendant la perle rare qui n’est jamais venue. J’ai aussi branlé la bite dure d’un arabe dans le jacuzzi. J’ai vu deux couples visiblement très amoureux mais qui ont préféré rester entre eux et j’ai maté une jolie femme sous la douche mais ce devait être un mirage car je ne l’ai plus revue ensuite. Un bon point tout de même pour le Caméléon:    les vidéos sont toujours de bonne qualité et, de plus, la télévision au bar diffusait en continu la chaîne Fashion TV que j’aime beaucoup et sur laquelle on peut se rincer l’oeil à longueur de journée avec les superbes créatures qui passent en boucle.

C’est l’été et en kiosque aussi on prend ses aises. Des magazines sérieux comme Ca M’Intéresse et Top Santé consacrent des hors série à la sexualité sous toutes ses formes. Le magazine féminin Causette fait sa une avec le nudisme et y consacre plusieurs articles intéressants. Dorcel nous gâte avec un magazine collector où l’on retrouve au fil des pages et sur les DVD joints, les plus belles filles qui ont marqué l’histoire de la marque culte ou plutôt de la marque cul, de Laure Sainclair à Anna Polina en passant par Mélanie Coste, Oksana, Yasmine, Jade Laroche, Claire Castel, n’en jetez plus, la croupe est pleine…Enfin, dans les derniers numéros de Voici et Public, La chanteuse Eve Angeli et son compagnon s’affichent complètement nus à Saint Tropez et sans risque d’être poursuivis par le célèbre gendarme. Ils sont à poil mais sans poils car tous deux adeptes de l’épilation intégrale. C’est la mode…

juil 072017

Ma carrière de photographe amateur a repris de plus belle et j’enchaîne les shootings. Après Sophie et Mimi, je reçois cet après-midi Alixia, une poupée rousse. Une belle rousse à forte poitrine repérée sur le formidable site Focale 31. Alors que mes deux modèles précédents étaient en retard d’une demi-heure, Alixia était en avance d’une demi-heure et je n’étais pas encore rentré de la piscine Joséphine Baker. Elle a donc eu le temps d’aller à la pharmacie chercher ses médicaments car elle venait d’un rendez-vous médical alors que je pensais qu’elle avait un autre rendez-vous photographique auparavant, j’avais mal compris au téléphone. Alixia a 34 ans et c’est une fille de l’Est, elle est originaire de l’ancienne RDA et plus précisément de la région de Dresde. Elle souffre d’une maladie génétique avec des problèmes de circulation sanguine, ce qui entraîne une invalidité pour laquelle elle touche d’ailleurs une pension. Mais ses médicaments ne lui sont pas bien remboursés, au moins mes 50 euros (c’est mon tarif pour ces séances  et je ne m’en sors pas trop mal  car certaines modèles sont très gourmandes et demandent au moins 100 ou 150 euros) lui auront servi à ça. Alixia est grande  et belle avec des formes très généreuses. Et puis, c’est une professionnelle. Modèle, c’est son métier, elle a d’ailleurs installé un studio chez elle en Seine-et-Marne. Il y avait donc la professionnelle et l’amateur, elle me disait d’ailleurs dans quelle position je devais me mettre pour la photographier et c’était souvent pertinent. Vu ses problèmes de santé, elle avait refusé le coca et le café que je lui proposais, elle avait amené son thé car elle doit faire attention à tout. Elle baise sans capote car elle est allergique au latex mais elle baise toujours avec les mêmes personnes en qui elle a confiance, quelques hommes et une femme, sa compagne, comme elle dit. Pour cette séance, elle avait accepté que moi aussi je sois nu, à condition que je na touche pas. Il faisait très chaud mais j’ai réussi à ne pas trop être en chaleur, mon zizi s’est correctement tenu et j’ai pu contrôler mes érections et mes émotions. Alixia avait amené un peu de lingerie pour agrémenter la séance mais c’est toute nue que je l’ai préférée, naturelle jusqu’au bout des ongles de pied qu’elle n’avait pas vernis. Sa belle chatte rousse, qu’elle exhibait sans pudeur, était fournie. Décidément cette semaine, je tombe sur des femmes poilues. Alixia, même si c’était moins spectaculaire que Mimi mardi, ne se rase ni la chatte, ni les jambes, ni les aisselles. Et moi ça me plait bien. Ses gros seins et ses grosses fesses étaient bien agréables à contempler. J’ai réussi à négocier un petit bisou sur l’un de ses nichons mais c’est tout. Je n’ai pas eu les mêmes rapports qu’avec Sophie ou Mimi, c’était plus cadré, plus professionnel et ça a duré beaucoup moins longtemps, une heure environ. Mais c’était super quand même, une nouvelle fois j’en ai eu largement pour mon argent. Puis, j’ai raccompagné Alixia à son métro. Elle est repartie dans sa campagne. Il parait que le soir, elle se baigne toute nue dans une rivière proche de son domicile. Heureux promeneurs qui passent par là…

SITE EXCLUSIVEMENT RESERVE AUX ADULTES

Selon la Loi française, la majorité est fixée à 18 ans accomplis – Article 488 al. 1 du Code civil
www.Youmebob.com
Ce site Internet est réservé à un public majeur et averti.
Il contient des textes, des photos et des vidéos pornographiques interdits aux mineurs, qui peuvent être choquants pour certaines sensibilités.
Il est vivement déconseillé aux personnes sensibles, fragiles et impressionnables d’accéder à ce site ; les mineurs ne doivent en aucun cas y accéder.
Je valide les données contenues dans les paragraphes ci-dessous après les avoir lues attentivement et manifeste ainsi mon accord plein et entier, en certifiant remplir toutes les conditions qui y sont contenues, en cochant les cases prévues à cet effet.

Je certifie sur l’honneur
- Etre majeur selon la Loi en vigueur dans mon pays et selon la Loi française,
- Que les Lois de mon état ou de mon pays m’autorisent à accéder à ce site et que bobtv.fr a le droit de me transmettre de telles données,
- Etre informé du caractère pornographique du serveur auquel j’accède,

Je déclare et reconnais expressément
- N’être choqué par aucun type de sexualité et par aucun texte, ni aucune image ou vidéo à caractère pornographique, et je m’interdis expressément de poursuivre les auteurs de bobtv.fr à raison des données diffusées sur ce site ou de leurs conséquences ;
- Consulter ce serveur à titre strictement personnel, et sans aucune implication, de quelque manière que ce soit, d’une société privée, d’un organisme public, ou de toute autre entité publique ou privée ;

Je m’engage sur l’honneur
- A ne jamais faire état de l’existence de ce serveur auprès de tiers et de mineurs,
- A ne jamais permettre à des mineurs d’accéder à ce serveur et à mettre en œuvre tous moyens de nature à permettre d’empêcher l’accès de tout mineur à ce serveur,
- A ne jamais diffuser tout ou partie du contenu édité sur ce serveur à des mineurs pour quelque raison que ce soit,
- A assumer ma responsabilité dans l’hypothèse où un mineur aurait eu accès à ce serveur à raison de ma négligence ou de mon imprudence (absence de protection de mon ordinateur, absence de logiciel de censure, divulgation ou perte du mot de passe de sécurité), sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs et en garantissant d’ores et déjà bobtv.fr et ses auteurs à ce titre,
- A assumer sans réserves toutes les conséquences de toutes natures à raison de déclarations en tout ou partie inexactes, sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs.

ICRA

Ce blog a été visité 1578686 fois