nov 202018

C’est mon jour de chance aujourd’hui puisque quelque heures après Kira, la belle russe, je reçois Ines, alias Rosita, une petite brune pimpante aux longs cheveux bouclés. Elle est inspectrice du travail et vient de s’inscrire sur Focale 31. Elle débute comme modèle photo mais, pourtant, on croirait qu’elle a fait ça toute sa vie, tant elle est à l’aise devant l’objectif. Elle est d’une légèreté et d’une souplesse incroyables, sa pratique du yoga n’y étant sûrement pas étrangère. Après la grande russe, j’ai eu droit ce soir à un petit gabarit mais j’y ai pris tout autant de plaisir. Ce passe-temps est vraiment formidable et il commence à prendre des proportions insoupçonnées. Ines est déjà mon 21ème modèle depuis que j’ai repris cette activité soit 17 filles, 2 garçons et un couple. Elle a 31 ans et elle est venue ce soir après sa journée de travail.  Elle était naturelle et spontanée et ça faisait plaisir à voir. Au fil de son déshabillage, on découvrait ses mignons petits seins, son sexe poilu qui tranchait avec la blancheur de sa peau et les quelques tâches de pigmentation qui ornaient ses fesses. Après la séance, j’ai pu discuter avec elle, ce que je n’avais pas pu faire avec Kira. Inès m’a notamment avoué qu’elle avait beaucoup de propositions suite à son annonce sur Focale mais que certaines n’avaient rien à voir avec la photo, des fauxtographes en quelque sorte et qu’il fallait donc qu’elle fasse le tri. Ces filles sont courageuses car avec tout ce que l’on entend actuellement, elles ne se sentent pas toujours en sécurité et certaines se réservent d’ailleurs le droit de venir accompagnées.  En tous cas, chacune dans son style, deux jolies filles sont venues se montrer sous leur meilleur jour en ce mardi froid et humide. Deux éclairs dans la grisaille. Quelle journée!

nov 202018

Kira est russe. Elle vient de Sibérie, de la région de Novossibirsk. C’est à peu près tout ce que j’ai compris car elle ne parle pas du tout français and I don’t speak english very well…Elle est venue ce midi dans mon studio, qui n’est pas un studio photo même si le nombre de modèles qui viennent poser ne cesse de croître. Je l’avais contactée sur Focale 31 où son profil était en français et comme elle est à Paris pour un mois, elle a accepté ma proposition, toujours la même, de 50 euros pour une demi-heure de pose, d’abord habillée, puis en lingerie, puis complètement nue. Kira est très grande, sans doute 1 m 80 et elle a la taille mannequin. D’ailleurs, elle est mannequin et modèle professionnel et l’amateur, ou plutôt le mateur, c’était moi…Le spectacle fut grandiose, à la hauteur de ce magnifique top-model. Franchement, elle ne déparerait pas à la une des magazines de charme, peut-être y pose t-elle d’ailleurs, la barrière de la langue nous a empêché d’aborder en détail tous ces sujets. De toute façon, elle connaissait bien son travail et elle s’est déshabillée progressivement, pour mon plus grand plaisir. Elle s’est mise topless, puis en collants puis en culotte, puis sans culotte et évidemment, c’était beau à voir. Des seins naturels, des fesses parfaites, une pilosité bien entretenue, des jambes longues comme un jour sans pain et de grands pieds magnifiques, il y avait de quoi se régaler. Thank you very much Kira.

Je viens de terminer deux livres passionnants. Le premier est signé Candy Couture et il est intitulé “Escort Girl et soumise”. C’est un témoignage sans tabou sur l’univers de la prostitution de luxe dans lequel l’auteure a baigné pendant 2 ans, par intérêt car elle était criblée de dettes mais aussi par plaisir, se révélant même au fil des pages une véritable salope. Pour quelques gros billets, elle est allée très loin dans la soumission aux désirs parfois brutaux de ses clients. Elle a même rencontré l’amour avec l’un d’entre eux, un amour total qu’elle décrit joliment page 228: “Je déguste son sperme avec délectation, j’en adore le goût, le goût de l’amour. Il n’est pas âcre comme l’était celui de mon mari, il est doux et crémeux. Quand je sens son jet jaillir dans ma bouche, j’en ai presque un vertige. Je l’avale comme un nectar, comme un fluide sacré dont aucune goutte ne doit être perdue. A ses pieds, avaler sa divine semence,  jouir uniquement du plaisir qu’il prend de moi, l’adorer comme un dieu, lui obéir en maître absolu, c’est le comble de la soumission et mon bonheur total. Dans ces moments-là, je n’ai besoin de rien d’autre. Le monde disparaît autour de moi.” Le deuxième livre a défrayé la chronique récemment, son auteur Robin d’Angelo ayant participé à des émissions comme celle d’Hanouna à la télé ou de Brigitte Lahaie à la radio.Il s’intitule “Judy, Lola, Sofia et moi” et c’est une plongée dans l’univers du porno et notamment du porno amateur. L’auteur a réussi à s’introduire, si l’on peut dire, dans plusieurs tournages et nous révèle la face cachée et parfois sombre d’un univers qui se voudrait uniquement festif et joyeux. Au fil des châpitres, quelques moments savoureux comme celui-ci lors d’un tournage chez John B Root, pages 106 et 107. “Judy doit se faire sodomiser par Nacho. “Sur les 10 minutes qui viennent, vous donnez tout ce que vous avez comme jus!”exige le producteur. La pénétration est douloureuse. Judy grimace, peu aidée par l’énorme sexe de son partenaire.  ”Non, stop ça fait mal. C’est la capote qui m’irrite je crois. ” “Mettez plus de gel! La capote qui brûle, c’est un grand classique!” “On voit que c’est pas toi qui la prend dans le cul!” ” Tu verras, ça ira mieux quand tu seras dans le truc avec les câlins. Allez, à fond! Je te veux en orbite!” L’actrice prend sur elle et poursuit la scène. Quand B. Root lui demande de pratiquer à nouveau une sodomie, cette fois pour un shooting photo, elle le rembarre avec fermeté. “Non, ça me brûle.” ” Mais on a besoin de ces photos!” “Ca fait trop mal, tu ne te rends pas compte.”. J’observe la scène, mal à l’aise. Nacho, visiblement habitué à ce genre e débat, est parti se servir un gobelet d’eau. John ne lâche pas l’affaire. “Je comprends trèsz bien. Mais je sais que tu es une guerrière et tu vas le faire. ” “Je suis aussi une guerrière pour dire non” Puis, elle lui tire la langue pour faire retomber la tension. “Syndicaliste du trou de balle! Cette fille, c’est la CGT du trou de balle”, la taquine John. Ils trouvent un compromis. L’acteur se contentera de n’enfoncer que le gland de son pénis dans l’anus de l’actrice. “Depêche toi! Ca fait trop mal! Ca me saoule! ” continue t-elle à houspiller le producteur , entre deux poses où elle sourit pour l’objectif. “Tu crois qu’une patineuse artistique, elle a pas mal aux pieds”, lui rétorque-t-il. On y découvre d’ailleurs un John B Root complètement fauché, loin de l’âge d’or du porno qui a fait sa gloire. Si fauché qu’il est à la fois réalisateur et acteur dans la plupart de ses tournages car il ne peut plus se payer d’acteur. Ce petit homme  qui approche de la soixantaine se retrouve  donc à baiser des filles de 20 ans. Et il le fait bien , servi par une forte libido et une queue superbe. J’aime beaucoup ses films d’ailleurs, dont certains passent sur Canal. Canal qui passe de plus en plus de porno entre Canal Plus et Canal Plus Décalé. Récemment, on a eu droit à Sex Games, la dernière grosse production Dorcel, signée Hervé Bodilis et Club Libertin,  une plongée dans un club libertin du Sud avec la ravissante Néphael, la présentatrice d’Enquête très spéciale” en maîtresse de cérémonie. J’ai beaucoup aimé aussi le documentaire sur le photographe américain Robert Mapplethorpe , diffusé vendredi sur Arte. Mapplethorpe avait deux passions dans sa vie, les fleurs et les hommes et il les photographiait divinement. Il adorait les noirs et leurs grosses bites et son cliché le plus célèbre reste celui de l’un de ses amants en complet veston, avec la braguette ouverte et la baguette (une grosse baguette) qui dépasse. Sur l’excellent site de web-cams Chaturbate, on en voit de belles. J’aime beaucoup la panaméenne Liv Mocha qui, comme son pseudo ne l’indique pas, n’est pas moche du tout. Elle est très jolie, au contraire et montre beaucoup ses pieds.  Maintenant que Georges Tron a été acquitté, on peut revendiquer encore plus notre fétichisme du pied que Laura Cornet, Real Canada, Milla Wallace, Raquel Star ou Angelika Rouge nous aident aussi à assouvir sur chaturbate.  Putain, quel pied!

nov 072018

Marie est une fille du soleil et je la rencontre un jour de pluie. Elle est d’origine martiniquaise mais si elle est née et a toujours vécu dans le Val d’Oise. Elle est venue poser nue ce soir (merci au site Focale 31 de nous faire connaître ces jolies filles) avec la beauté et la fraîcheur de ses 25 ans. Elle arrivait depuis son travail dans le contrôle de gestion, avec un peu de retard mais je n’ai rien perdu pour attendre. Jolie et sympathique, elle a enlevé un par un tous ses vêtements pour dévoiler ses charmes. De mignons petits seins, des fesses bien rondes, un sexe soigneusement épilé, bref un régal pour les yeux et l’appareil photo. C’est la quinzième fille que je photographie depuis que je connais ce site, c’est à dire depuis un an et demi et je ne m’en lasse pas. Des blanches, des noires, des métisses, des arabes, j’en ai vu de toutes les couleurs, il manque juste une asiatique à mon tableau de chasse, j’espère que ça viendra. Marie a demandé à être payée (50 euros pour une demi-heure) avant la séance pour éviter toute mauvaise surprise car elle m’a dit avoir déjà été échaudée à ce niveau-là. D’habitude je paye à la fin car c’est à la fin du bal qu’on paye les musiciens. Mais peu importe au fond. Elle m’a avoué qu’elle ne faisait pas ça que pour l’argent. J’ai pu constater en effet que ces filles étaient assez exhib, à des degrés divers, certaines plus que d’autres, mais que toutes prenaient beaucoup de plaisir à se montrer. Marie ne voulait tout de même pas trop écarter ses jambes, ni qu’on voit trop son sexe, elle n’a pas non plus voulu du massage que je lui ai proposé mais  elle était contente de se montrer et moi j’étais content de la regarder. Bref, tout le monde était content.

Changement de décor au lendemain de cette séance avec Marie. Cette fois, c’est moi qui me déplace avec mon appareil photo pour shooter Michael, connu grâce à l’excellent site Etre Naturiste. Mes goûts étant très éclectiques, j’étais content de renouer avec le nu masculin après avoir beaucoup donné dans le nu féminin. Je me rends donc chez Michael à Boulogne. Un beau mec, jeune, sportif et bien foutu. En fait, il ne s’appelle pas Michael mais se prénomme Dragan est il est d’origine croate. Il est coach sportif, masseur et modèle photo et arrive à bien vivre de ses diverses activités. Et il est surtout très avenant et très sympathique. Il est hétéro et pourtant la plupart, pour ne pas dire la totalité, de ses clients sont des hommes. J’ai aimé le photographier. Une jolie tête, un beau corps, un sexe de bonne taille (même si je ne l’ai vu qu’au repos), un cul irréprochable, il a tout pour plaire. Pas un poil ne dépasse, tout est bien entretenu et rasé de près. On est bien loin des nageurs du “Grand bain”, le film qui fait fureur actuellement et que j’ai été voir mardi matin. Et beaucoup plus près, pour rester dans les références cinématographiques et aquatiques, de “La Piscine”, le film où Alain Delon et Romy Schneider étaient au sommet de leur art et de leur beauté. A propos de piscine,  un septuagénaire sympathique, avec qui j’ai parfois l’occasion de discuter entre deux longueurs, semblait curieux de ma bisexualité que je ne lui avais pas caché. L’autre jour, à la piscine de Reuilly, il semblait même vouloir aller plus loin. Je l’ai invité à me suivre dans les toilettes et je lui ai montré mon sexe en érection mais finalement, cela n’a pas eu l’heur de lui plaire et ça en est resté là.  Mais on prend toujours du bon temps à la piscine de Reuilly. En jetant quelques coups d’oeil furtifs aux douches des femmes, j’ai pu voir une paire de nichons hier et une autre aujourd’hui. Ces jolies femmes ont bien raison de se mettre à l’aise et d’enlever le haut pour se laver. Je serais même d’accord pour qu’elles enlèvent le bas. Mais ceci est une autre histoire…

nov 012018

Il y a longtemps que je n’avais pas été au sauna. Un printemps radieux, un été de canicule puis un été indien avaient davantage incité aux plaisirs extérieurs qu’aux plaisirs intérieurs. En ce jour de Toussaint, le temps maussade, un vrai temps de Toussaint, m’a ramené sur les chemins d’un sauna, le caméléon en l’occurence. J’étais l’un des premiers arrivés, le deuxième exactement, juste derrière un habitué. J’ai fait l’ouverture mais je n’ai pas la fermeture, même si je suis resté relativement tard. Arrivé vers 12 h 30, je suis parti peu avant 20 h. Je voulais partir un peu plus tôt, vers 18 h 30 car je commençais à fatiguer mais on m’a proposé gentiment une coupe de champagne au bar et l’habitué avec qui j’étais arrivé à midi m’a appris qu’il y avait un buffet vers 19 h comme tous les jeudis et tous les samedis. Je n’avais jusque là bu qu’un café, mangé quelques bonbons et dégusté une seule sucette, celle d’Eric ( on y reviendra) et  ce buffet arrivait donc à point nommer et permettait d’amortir un entrée qui s’élève quand même à 40 euros pour un homme seul. C’était donc la Toussaint, la fête de tous les saints et j’étais d’ailleurs à la messe à 11 heures avant d’aller au sauna, un enchaînement  pourtant pas très catholique…Au Caméléon,  c’était plutôt Tousseins, la fête de tous les seins…Il y avait d’ailleurs pas mal de femmes, dont certaines très jolies et très salopes, ce qui ne gâche rien. Côté seins, j’ai toujours préféré ceux des femmes mais je m’aperçois que beaucoup d’hommes sont sensibles des tétons, ce qui n’est pas mon cas. C’était le cas d’Eric avec lequel j’ai passé le plus clair de mon temps. Ce bel homme aux cheveux grisonnants disait avoir le même âge que moi (56 ans), il est doubiste d’origine. Il est originaire du doubs, donc, ce qui ne l’empêche pas d’être très dur au niveau de la bite. Son érection était très constante tout au long de cet après-midi, ce qui n’est pas toujours le cas de la mienne, il faut bien le reconnaître. J’ai sucé Eric sous la douche, je l’ai pipé au hammam, je l’ai pompé au sauna, je l’ai turlutté dans les salles de vidéo, bref je l’ai pris en bouche partout. Sa queue me plaisait et j’aurais bien eu tort de m’en priver. Lui aussi m’a sucé. Pendant que je  lui faisais une fellation dans la salle du fond, un superbe noir a débarqué, tenant à la main, un très gros calibre, un 24 long rifle, 24 cm, la même taille que Rocco Siffredi. C’était vraiment beau à voir et j’aurais bien voulu y goûter mais lui n’a pas voulu. Beaucoup de mecs se disent uniquement hétéros et d’ailleurs, un couple qui cherchait un homme bi a eu du mal à trouver preneur. Je me suis timidement proposé mais finalement, ils ont fait affaire avec Eric, mon bel Eric qui aimait qu’on lui touche les seins. A part ça, je me suis beaucoup branlé devant le spectacle proposé dans la cabine des exhibitionnistes qui ouvrent parfois le rideau pour laisser les voyeurs profiter de ces bons moments. ET le spectacle était de grande qualité aujourd’hui, digne d’un film porno amateur de bon aloi. Il y avait d’abord un groupe de jeunes fort mignons, deux garçons et deux filles qui s’en donnaient à coeur et à corps joie dans un quatuor où tous les duos étaient permis, garçon-fille, garçon-garçon, fille-fille. Ils alternaient entre une tendre complicité et un sexe beaucoup plus hard pour en terminer avec un délire sado-masochiste où l’un des garçons était tenu en laisse par son copain, devenu son maître et devait obéir à tous ses caprices, faisant parfois participer l’assistance  intriguée et réjouie. Et puis, il y avait ce couple avec cette dame blonde fort charmante qui s’envoyait les mecs à la chaîne. Leur scénario était bien rodé. Monsieur ouvrait la porte de la cabine et choisissait pour Madame, l’heureux élu, souvent des noirs ou des arabes, il faut bien le dire. Madame suçait longuement son nouvel amant, puis elle écartait les jambes pour se faire baiser sans ménagement et en poussant des cris d’extase. Puis quand l’amant avait joui et accompli sa mission, on passait au suivant. Ca a duré longtemps, les mecs se sont succédés et la blonde a continué d’ouvrir la bouche et d’écarter les jambes, infatigable et insatiable.

oct 312018

Rebbeca a 24 ans et elle est d’origine marocaine. Cette petite beurette, jolie et sympathique, est venue s’exhiber et poser nue, pour mon plus grand plaisir et celui de mon appareil photo jetable, ce midi. Je l’avais contactée vie le site Focale 31, toujours très efficace pour mettre en relation photographes et modèles. Après m’avoir fait faux bond à deux reprises lundi, elle est venue d’Argenteuil pour honorer son rendez-vous d’aujourd’hui, moyennant un gros billet de 50 euros. Elle m’avait demandé au téléphone de bien mettre le chauffage à fond. Moi qui ne soit pas frileux et qui met rarement le chauffage, j’ai quand même accédé à sa demande, vu le net refroidissement ambiant et pour qu’elle soit à son aise pour se déshabiller. Elle portait un gros manteau bien épais et bien chaud, un jean, des chaussures et  pas grand chose en dessous finalement: un tee-shirt, un soutien gorge, un string et des chaussettes. Elle a retiré tout cela au fur et à mesure, laissant admirer les jolies courbes de ses seins et de ses fesses, la pilosité bien entretenue de sa chatte et le rouge vif de son vernis à ongles dont ses mains et ses pieds étaient remplis. Moi qui aime les filles du soleil, j’étais gâté. Mais je n’avais encore rien vu. La séance à peine terminée, elle disait qu’elle commençait à avoir froid, malgré le chauffage et commençait à remettre son soutien gorge et son string. C’est alors que je lui proposais de la réchauffer par un petit massage. Elle était d’accord pour un massage du dos et la voila donc allongée à plat-ventre, en soutien gorge et en string tandis que moi, j’étais resté en pyjama, pull-over et pieds nus, comme pendant la séance. Je dégrafais son soutif pour être plus à l’aise pour la masser et, de temps en temps, je lui faisais de petits bisous sur sa peau mate. Puis, je m’attardais sur ses fesses, que son string avait du mal à cacher. Je les massais, je les caressais, je les embrassais, je les reniflais, sentant d’ailleurs son odeur, une odeur assez forte et enivrante. Puis, je passais aux jambes et aux pieds. Elle avait un peu froid aux pieds et je les ai bien massés et léchés. Puis, je ne savais pas si elle allait-être d’accord pour que je m’occupe du côté pile après m’être occupé du côté fesses.  Mais finalement, elle n’y a pas vu d’objection. J’ai ainsi pu caresser et embrasser ses seins et constater, ce que je n’avais pas vu pendant la séance, qu’elle avait un bleu au sein droit. Elle s’était cognée la poitrine récemment. En revanche, j’avais bien remarqué son gros piercing au nombril, seul signe extérieur d’un corps par ailleurs vierge de tout tatouage. Comme elle semblait très coopérative, je me suis permis de lui masser le sexe, en passant ma main sur délicatement sur son string puis, constatant qu’elle n’opposait aucune résistance, je lui ai enlevé sa petite culotte. J’ai pu alors voir de très près ses petits poils pubiens bien taillés qui commençaient à repousser et ses grosses lèvres qui donnaient un aspect très charnu à son sexe. J’espérais lécher cette belle chatte, j’ai pu l’effleurer d’un doigt et constater qu’elle était mouillée mais c’est elle qui a pris l’initiative et qui s’est masturbée. J’en faisais de même à travers mon pyjama. Le joli spectacle de ses doigts aux ongles longs et rouges   sur sa chatte me faisait regretter d’avoir terminé la pellicule de mon jetable. Y a pas eu photo  donc mais une image bien imprimée dans ma tête. Puis, elle a demandé l’heure, semblant émerger d’une léthargie ensommeillée dans laquelle mon massage l’avait plongée. Après une demi-heure de séance photo et une demi-heure de massage terminée en apothéose par ces quelques instants de masturbation féminine, il a fallu se séparer. Toutes les bonnes choses ont une fin.

oct 242018

J’ai toujours adoré les garçons exotiques, qu’ils viennent d’Afrique, d’Asie ou d’ailleurs…Aujourd’hui, la partouze de la rue Mouffetard, chez l’ami J.P, avait le parfum de Madagascar. J’ai passé un long moment et un bon moment dans les bras de Philippe, un homme charmant d’origine malgache. Ce sont surtout ses bisous, de bons bisous de Madagascar, qui m’ont fait plaisir. Nous avons eu une longue séance de bouche à bouche, avec la langue. C’était vraiment plaisant. Philippe est pourtant marié avec 3 enfants mais ça n’empêche pas , la preuve…Quand il est parti, quelques minutes avant moi, il est venu me dire au revoir et m’a embrassé une dernière fois sur la bouche. Il était aussi beau habillé que nu. Pour rester dans l’exotisme, il y avait aussi le sympathique Rachid avec qui j’avais conversé sur bear il y a quelques jours. Et K, notre masseur turc, toujours aussi efficace. J’ai été le premier à passer entre ses mains expertes. A part ça, j’ai sucé quelques bites et mangé quelques saucisses. Il faut dire que chez J.P, on a souvent la bouche pleine…

L’automne est enfin là, avec son cortège de nuages et son refroidissement . J’ai profité des derniers rayons de soleil le week-end dernier à Bercy, aux Sablières de la Seine.  Nous étions en petit comité, nous étions deux à être nus le samedi et six le dimanche. Et hier, malgré le fond de l’air un peu frais, j’étais au bois de verrières, complètement nu au soleil. Deux ou trois mecs sympas sont venus me réchauffer de leurs caresses, j’ai pu aussi tailler une pipe à un mec poilu et, sur le chemin de retour, j’ai revu Alain, un mec qui j’avais correspondu il y a une vingtaine d’années. A l’époque, j’habitais Bordeaux et nous échangions des photos de mecs nus car lui comme moi aimions photographier des garçons à poil. Quand je suis venu à Paris, il y a 21 ans, nous nous étions même rencontrés puis nous nous sommes perdus de vue   et le hasard nous a fait nous retrouver au bois de verrières. Alain habite Clamart, donc pas très loin de verrières. Le monde est petit et tant qu’il y aura des hommes, qu’ils soient de Madagascar ou de Clamart, tous les espoirs resteront permis.

oct 172018

L’automne a officiellement commencé depuis presque un mois et pourtant l’été n’en finit pas. C’est l’été indien avec ce soleil éclatant et cette sécheresse qui s’aggrave. L’espace naturiste du bois de Vincennes a fermé dimanche soir et c’est bien dommage car il ferait encore bon y bronzer dans le plus simple appareil. Ce dernier week-end a été particulièrement réussi et fréquenté, notamment samedi où il y avait vraiment beaucoup de monde, une large majorité d’hommes évidemment mais également une bonne quinzaine de femmes. Certes, on est encore loin de la parité mais le spectacle de ces femmes nues et fort jolies pour la plupart était particulièrement réjouissant. A peine arrivé, je me suis installé à côté de mon ami Jean-Pierre et près de nous, un groupe de six femmes dont cinq jeunes, sans doute des lesbiennes, formaient un cercle bien agréable à regarder. Elles étaient naturelles, avec du poil sous les bras et à la chatte, ce qui devient rare mais qui demeure, du moins pour moi, très plaisant. Une jolie petite asiatique est aussi venue plusieurs fois et elle aussi avait la foufoune remarquablement fournie. Je cherche des modèles asiatiques pour mes photos car je n’ai pas encore eu le plaisir de shooter une fille asiatique et je lui ai demandé si ça l’intéressait de poser pour moi, en payant bien sûr, mais hélas, elle n’a pas voulu. Pour en rester avec les asiatiques, il y avait dimanche à l’espace naturiste, un très joli garçon de cette origine. Il était souvent sous l’influence de son sexe, un sexe rasé et circoncis et de bonne taille, contrairement à la réputation des asiatiques. Il allait souvent dans les bois environnant l’espace naturiste, suivi avec envie par quelques mecs dont votre serviteur. Il semblait aimer les hommes plus âgés puisqu’il s’est mis à genoux devant un homme  grisonnant et très bien monté pour le pomper avec appétit. Malheureusement, un mec un peu trop collant, pour ne pas dire un peu trop con, est venu écourter cette séance très bandante.

L’espace naturiste a donc fermé mais heureusement, il reste encore quelques endroits où on peut se faire plaisir dans le plus simple appareil. Lundi, j’ai été au bois de Verrières. Je n’y avais pas remis les pieds depuis longtemps et j’y ai retrouvé quelques vieilles connaissances. Cerise sur le gâteau, j’ai pu sucer un beau mec. Je l’avais repéré dans son bosquet, nu comme un ver mais il dormait. Je suis redescendu à son emplacement une heure plus tard et là, il avait fini sa sieste. Mieux, il se branlait. Je me suis donc approché en toute confiance. Il était beau et bien foutu. Sa bite et ses couilles me plaisaient. Je l’ai donc rapidement pris en bouche et l’ai pompé goulument et longuement. Deux ou trois autres mecs, attirés par l’odeur du sexe, sont venus se joindre à nous. J’ai fini mon partenaire à la main. Au bois de Verrières comme au bois de Vincennes, on ne boude vraiment pas son plaisir…

sept 252018

Il bronzait à quelques mètres de moi, lui en maillot de bain et moi complètement nu sur la plage Nord de Vieux-Boucau, à droite de la zone surveillée là où se retrouvent tous les indésirables: les naturistes, les surfeurs, les chiens, les cerfs-volants. C’est lui qui est venu vers moi. J’étais un peu méfiant car je m’étais déjà fait agresser par un méditerranéen  sur ces mêmes bords de l’Atlantique et à quelques encablures de là, entre Soustons et Seignosse, il y a quelques années et un de mes voisins de plage de Vieux-Boucau avait eu aussi maille à partir avec un maghrébin. Mais il faut oublier ces mauvais souvenirs et j’ai volontiers accepté la présence de Brahim à mes côtés, quand il m’a proposé de rapprocher sa serviette de la mienne. Il ne me plaisait pas énormément physiquement mais il était sympathique et amateur de sport, comme moi. Nous avons donc parlé football et rugby puis il m’a avoué qu’il était bi. Marié avec deux enfants, il profitait d’un moment de solitude. Il m’a même offert une bière. C’est toujours flatteur de se faire draguer, surtout que ça ne m’arrive pas souvent et en plus par un homme plus jeune, il avait juste la quarantaine. Même si ça n’a pas été plus loin, j’en garderai un excellent souvenir comme je garderai un bon souvenir de Pascal. Nous étions à poil près de la dune en fin de journée, il n’y avait plus grand monde et ce qui devait arriver arriva: nous nous sommes retrouvés derrière la dune, je l’ai branlé et je l’ai sucé et il a joui abondamment alors que mon sperme se fait de plus en plus rare. C’est après ce petit moment coquin que nous avons discuté:  Pascal est restaurateur en Allemagne, où il a émigré, bien loin de son Lot-et-Garonne d’origine. Il a une fille. A propos de filles, j’en ai vu de belles sur ces plages landaises, notamment Sophie, une suissesse avec un grand arbre tatoué dans le dos et un chien. Nous étions seuls et nus sur ce bout de plage désert entre Soustons et Seignosse. Ses appareils auditifs trahissaient sa surdité mais Sophie faisait quand même l’effort de discuter un peu avec moi. Elle était jolie sympathique avec une fort belle poitrine et une chatte fournie et naturelle, ce qui est devenu rare. J’avais du mal à dissimuler mon émotion et mon érection. J’ai pu l’embrasser mais elle n’a pas voulu que je la touche. Une autre baigneuse à Vieux-Boucau a aussi retenu mon attention, une jolie brune qui avait toujours le même rituel: elle allait d’abord se baigner, parfois topless, parfois complètement nue puis elle lisait un livre et terminait par une séance de yoga et de relaxation. Elle avait d’ailleurs l’air très zen. Un jour que je partais de la plage en même temps qu’elle, j’ai pu toutefois remarquer que les ongles de ses mains étaient très longs, de véritables griffes, ce qui ne me plaisait guère, alors que ses pieds étaient convenables.  J’ai été jusqu’à la plage des Casernes à Seignosse à trois reprises et la dernière fois, j’ai pu admirer une superbe créature à quelques mètres de moi, toute nue et toute bronzée. Dans les dunes, j’ai aussi rencontré un homme sympathique qui m’a pris en photo, ce qui n’était pas pour me déplaire car j’aime beaucoup poser nu. Après les Landes, j’ai passé quelques jours en Bretagne mais là j’étais habillé. Saint-Malo et ses environs c’est vraiment magnifique. Pour en revenir au naturisme, j’ai pu voir l’excellent documentaire qui est passé sur C8 et qui donnait une bonne image du naturisme, au contraire du sujet présenté vendredi dernier dans la nouvelle émission de Cyrille Hanouna où les vieux clichés sur le Cap d’Agde et le libertinage étaient de retour. Je suis naturiste et libertin et fier de l’être mais on ne peut pas réduire le naturisme aux attroupements du Cap. Je suis de retour à Paris et le soleil est toujours là. Chouette, on pourra encore se mettre à poil au Bois de Vincennes…

août 122018

Hier, mon vieil ami Jean-Pierre fêtait son 84 ème anniversaire. Nous nous sommes retrouvés à l’espace naturiste du bois de Vincennes. Malgré notre grande différence d’âge (28 ans), nous avons toujours plaisir à nous voir et cela fait maintenant 17 ans que nous nous connaissons. Il y a beaucoup de tendresse et d’affection, pour ne pas dire d’amour entre nous. Il n’y avait pas grand monde hier à la zone naturiste, alors qu’aujourd’hui, c’était la foule des grands jours, et nous avons pu, le plus discrètement possible, nous embrasser et nous caresser. Je lui ai fait un beau cadeau pour son anniversaire en le faisant jouir. Lui aussi m’a bien branlé, pas comme la guêpe qui m’a piqué lundi dernier au zizi. On peut vraiment dire que le bon Dieu m’a puni car pendant de longues minutes, j’ai senti la douleur à cet endroit censé procurer le plaisir. La sale bête avait visé juste…Ces mouches et ces guêpes qui rôdent autour de nous au bois de Vincennes, on s’en passerait, d’autant que je les attire, je préférerais attirer des filles ou des garçons…

A part ça, j’ai assisté aux Gay Games qui se déroulaient cette semaine à Paris. La Piscine Roger le Gall était fermée au public,  car les compétitions aquatiques des Gay Games s’y déroulaient.  Je m’étais donc rabattu sur celle de Reuilly pour mes séances de natation hebdomadaires. Reuilly est une piscine où je vais souvent, avec un petit solarium où l’on peut parfois admirer quelques rares adeptes du monokini et des douches où l’on a quelquefois de bonnes surprises, comme jeudi dernier où j’ai eu le plaisir de prendre ma douche tout nu, en compagnie d’un beau jeune homme lui aussi dans le plus simple appareil. Il ne s’est rien passé (hélas…) mais le plaisir visuel était déjà intense, d’autant que le jeune garçon avait un fort joli sexe. Peu après cette douche sans pudeur, je me suis donc rendu à la piscine Roger le Gall, dans l’espoir d’assister aux Gay Games. En effet, le public était le bienvenu, d’autant qu’il était rare, l’entrée était libre et gratuite. J’étais peut-être le seul visiteur à ce moment-là car il n’y avait apparemment que les participants et les officiels et ça parlait beaucoup plus anglais que français. J’ai assisté à un match de water-polo où les blancs ont battu les verts 4 à 2. Le tout dans une bonne ambiance, assez festive. Les équipes étaient mixtes et il y avait de beaux athlètes dans l’eau et au bord de la piscine. Le photographe, notamment, était vraiment superbe, c’est lui qu’on aurait du prendre en photo…

A propos de photos, il y en avait de belles à la une de la presse people ce week-end. Marion Cotillard complètement nue à la une de Voici, aux côtés de son compagnon Guillaume Canet qui, lui, avait gardé le bas; Laetitia Hallyday, elle aussi à poil et en gros plan à la une de Oops; et Delphine Wisperer, une ancienne Miss France, topless aux côtés de son compagnon, à la une de Public, quelques jours après avoir vu une autre ex Miss-France Rachel Legrain Trapani, également seins nus, aux côtés de son petit ami, le footballeur champion du monde  Benjamin Pavard. Bref, chez les stars aussi,  on s’en donne à corps joie. D’autres magnifiques corps nus, ceux des acteurs et actrices du film porno Solstix, de l’excellent John B Root, qui passe ce mois-ci sur Canal. Un superbe casting avec Julie Valmont, Amel Annoga, Nora Luxia et Luna Rival chez les filles et Titof, Doryann Marguet, Francesco Malcom  et Rico Simmons chez les garçons. A noter, parmi les superbes scènes au bord de la piscine, un chouia d’homosexualité avec Doryann qui taille une pipe à Titof, les deux hommes sont d’ailleurs connus pour leur bisexualité. Une bisexualité qui est beaucoup mieux acceptée et même encouragée entre femmes dans les milieux libertins alors qu’elle est mal vue entre mecs, ce qui est bien regrettable. C’est bien souligné dans le guide “Osez le Libertinage” qui vient de sortir et que je viens de lire tout comme son petit frère “Osez le naturisme”. Pour ma part, il y a longtemps que j’ai osé…

août 082018

Après quelques déboires ces derniers temps, j’ai renoué avec plaisir avec mon activité de photographe amateur de nu féminin. J’avais rendez-vous avec un fort joli modèle, Maryline, une jeune danseuse de cabaret de 28 ans, habituée à se produire dans des boites de strip-tease ou des clubs de pole-dance, donc à l’aise avec la nudité. Maryline vient de s’inscrire sur Focale  31 et c’est là que je l’ai contactée.  Elle est arrivée toute de noir vêtue et le sourire aux lèvres, avec des sandales largement ouvertes qui laissaient  voir de très jolis pieds, même si elle n’avait pas verni ses ongles. Non contente d’être jolie, elle était sympathique et souriante, ce qui ne gâchait rien. Cette petite brune était vraiment craquante et, pour la bagatelle de 50 euros, elle a accepté de se dévoiler intégralement, ne refusant que la position à 4 pattes, trop vulgaire selon elle. Au fil de son déshabillage, de son strip-tease, puisque c’est un peu son métier, j’ai découvert des seins superbes et généreux, une chatte clairsemée et bien entretenue et de très jolies fesses. Elle avait deux tatouages dans le dos, un petit et un gros, qu’elle dissimulait parfois sous sa longue chevelure. C’était un régal pour les yeux et l’objectif de mon appareil photo jetable. Toutes les bonnes choses ont hélas une fin et Maryline est reparti à Vincennes, là où elle réside. Comme je lui disais que j’allais souvent au bois de Vincennes et plus précisément à l’espace naturiste, elle m’a dit qu’elle aussi devait y aller prochainement pour un shooting photo pour un magazine. D’ailleurs, hier, il y avait un shooting dans le bois de Vincennes, juste à côté de la clairière naturiste. Une jeune femme posait en tenue très légère et sexy, parfois topless et parfois pratiquement nue, pour un ami photographe. Elle m’a dit à la fin du shooting qu’elle était avocate et qu’elle faisait ça pour son plaisir. Elle avait l’air très exhib et coquine et c’était un plaisir d’assister à sa séance photo, en compagnie de quelques autres voyeurs, d’autant que nous étions à l’ombre, ce qui n’est pas plus mal en ces temps de canicule. Même si le public est très majoritairement masculin à l’espace naturiste, il y a quelques femmes qui viennent bronzer nues, notamment le dimanche. Dimanche dernier, j’ai commencé ma journée au coin du bois, non loin d’une très jolie blonde et je l’ai terminée à l’entrée de la zone naturiste, tout près deux jolies brunes très typées. Bref, il y en avait pour tous les goûts…

SITE EXCLUSIVEMENT RESERVE AUX ADULTES

Selon la Loi française, la majorité est fixée à 18 ans accomplis – Article 488 al. 1 du Code civil
www.Youmebob.com
Ce site Internet est réservé à un public majeur et averti.
Il contient des textes, des photos et des vidéos pornographiques interdits aux mineurs, qui peuvent être choquants pour certaines sensibilités.
Il est vivement déconseillé aux personnes sensibles, fragiles et impressionnables d’accéder à ce site ; les mineurs ne doivent en aucun cas y accéder.
Je valide les données contenues dans les paragraphes ci-dessous après les avoir lues attentivement et manifeste ainsi mon accord plein et entier, en certifiant remplir toutes les conditions qui y sont contenues, en cochant les cases prévues à cet effet.

Je certifie sur l’honneur
- Etre majeur selon la Loi en vigueur dans mon pays et selon la Loi française,
- Que les Lois de mon état ou de mon pays m’autorisent à accéder à ce site et que bobtv.fr a le droit de me transmettre de telles données,
- Etre informé du caractère pornographique du serveur auquel j’accède,

Je déclare et reconnais expressément
- N’être choqué par aucun type de sexualité et par aucun texte, ni aucune image ou vidéo à caractère pornographique, et je m’interdis expressément de poursuivre les auteurs de bobtv.fr à raison des données diffusées sur ce site ou de leurs conséquences ;
- Consulter ce serveur à titre strictement personnel, et sans aucune implication, de quelque manière que ce soit, d’une société privée, d’un organisme public, ou de toute autre entité publique ou privée ;

Je m’engage sur l’honneur
- A ne jamais faire état de l’existence de ce serveur auprès de tiers et de mineurs,
- A ne jamais permettre à des mineurs d’accéder à ce serveur et à mettre en œuvre tous moyens de nature à permettre d’empêcher l’accès de tout mineur à ce serveur,
- A ne jamais diffuser tout ou partie du contenu édité sur ce serveur à des mineurs pour quelque raison que ce soit,
- A assumer ma responsabilité dans l’hypothèse où un mineur aurait eu accès à ce serveur à raison de ma négligence ou de mon imprudence (absence de protection de mon ordinateur, absence de logiciel de censure, divulgation ou perte du mot de passe de sécurité), sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs et en garantissant d’ores et déjà bobtv.fr et ses auteurs à ce titre,
- A assumer sans réserves toutes les conséquences de toutes natures à raison de déclarations en tout ou partie inexactes, sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs.

ICRA

Ce blog a été visité 1631074 fois