juil 122018

Aujourd’hui, j’avais rendez-vous avec Estelle. J’avais répondu à son annonce du magazine libertin “Paris Sexy Girls”, anciennement “La Vie Parisienne” où elle proposait ses services pour des moments agréables, moyennant finances bien sûr, c’était sous entendu dans l’annonce. Sa photo, où son visage était flouté, laissait apparaître une jolie poitrine et je me suis laissé tenter, d’autant qu’elle m’a paru sympa au téléphone, en tous cas claire et compréhensible, ce qui était loin d’être le cas des autres filles que j’avais contactées par le même biais. Sa voix indiquait néanmoins qu’elle n’était pas née de la dernière pluie mais enfin ne dit-on pas que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes…J’étais exact au rendez-vous chez elle à Passy, dans les beaux quartiers, non loin de la Tour Eiffel. J’avais réussi à négocier un tarif préférentiel de 100 euros  (alors qu’elle en voulait 150 au départ) pour un massage avec finition manuelle et buccale, c’est à dire masturbation et fellation. Elle me reçoit topless et en porte-jarretelles. Je suis surpris et déçu car l’original ne correspond pas du tout à la photo. Estelle est blonde, grosse et laide, il faut bien le dire. Il aurait fallu se dérober, s’enfuir et garder l’argent mais bon, j’ai voulu jouer le jeu. Je lui ai donné deux billets de 50 euros et on est passé dans sa chambre. Je me suis mis à poil et elle est restée dans sa tenue de pute, avec pour seul vêtement son porte-jarretelles qui ne m’excitait guère. Ca ne commençait pas très bien car je l’ai un peu poussée par inadvertance et elle est tombée du lit. Il faut dire que son matelas n’était pas symétrique. Elle me dira plus tard que l’un de ses clients l’avait cassé en la baisant violemment. Pour ma part, j’avais bien précisé que je ne souhaitais pas de pénétration, ce qui avait aussi contribué à faire baisser un peu le tarif. Estelle m’a félicité pour mon bronzage très prononcé et intégral. Elle m’a dit que mon physique et ma voix lui faisaient penser à Robert Ménard. Ce n’est pas la première fois que l’on me dit que je ressemble au maire de Béziers. Je me suis d’abord mis sur le ventre et Estelle m’a massé légèrement, je devrais plutôt dire m’a effleuré. Son massage n’était vraiment pas terrible et elle m’a d’ailleurs vite demandé de me retourner pour s’occuper de mon sexe. Il était tout petit et tout mou car j’avais beaucoup de mal à être excité par la grosse truie qui s’occupait de moi. Elle a quand même réussi à le faire grossir de sa main puis de sa bouche expertes, non sans l’avoir hélas recouvert d’un préservatif pour la pipe. Je lui avais pourtant dit que ce n’était pas nécessaire et que moi aussi je suçais les hommes et que je les suçais sans capote. Raison de plus   pour en mettre une d’après elle…Elle m’a pompé assez longuement, c’était agréable mais pas au point de jouir, comme elle l’aurait souhaité. Je faisais durer le plaisir mais elle, elle ne pensait qu’à deux choses, le temps et l’argent, car le temps c’est aussi de l’argent. Elle ne cessait de me réclamer 50 euros supplémentaires pour avoir accès à plus d’options comme la branlette espagnole ou une durée plus longue. Même sous la torture, je n’aurais pas donné un euro de plus, c’était déjà bien assez et à défaut de branlette espagnole, je me suis contenté de la branlette française et, comme on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même,  c’est moi qui me suis fait jouir sous ses yeux. Estelle n’aura donc pas brillé au firmament. C’était une erreur mais enfin, on n’en mourra pas…

A propos d’étoile et de stars, les Bleus vont tenter dimanche d’accrocher une deuxième étoile sur leur maillot, synonyme d’une deuxième victoire en Coupe du Monde. Tout le monde surfe sur la vague foot en ce moment, même le porno. Canal diffuse ce mois-ci  ”Scandale aux vestiaires” avec notamment Liza del Sierra, dans le rôle d’un agent de joueur prête à tout. Il s’en passe de belles dans les vestiaires, dans les douches ou sur la table de la ravissante kiné. J’ai aussi beaucoup aimé le documentaire “A Poil dans les baskets” qui nous montre que le sport en chambre est aussi du sport, même si lui n’a pas de Coupe du monde, seulement des croupes du monde…

juil 052018

Histoire de changer un peu, j’ai photographié un homme aujourd’hui. Je suis revenu à mes premières amours car il fut un temps où je photographiais beaucoup plus d’hommes que de femmes alors que maintenant, c’est l’inverse. Guillaume a une vingtaine d’années et je l’ai contacté par le biais du site W annonce où il proposait ses services comme modèle. La ponctualité n’est pas son point fort. Nous avions rendez-vous à 15 heures et il est finalement arrivé vers 18 h 30. Il m’avait heureusement prévenu de son léger retard. Heureusement, je n’avais rien à faire de spécial aujourd’hui, sinon de regarder des films pornos en DVD sur ma télé et des web-cams sur mon ordinateur, via l’excellent site Chaturbate. D’ailleurs quand Guillaume est enfin arrivé, une vidéo de Jacquie et Michel passait à la télé pendant que la jolie web-cameuse Laura Cornett montrait ses pieds sur internet. Guillaume a eu l’air surpris mais ravi de se retrouver dans cet univers très sexe qui est le mien mais, de toute façon, il ne venait pas pour faire du tricot mais bel et bien pour s’exhiber et poser nu, contre un gros billet de 50 euros. Il m’a d’ailleurs demandé comment faire pour postuler comme acteur porno, je lui ai dit que j’attendrai de le voir plus en détail au cours de la séance pour lui donner mon avis et lui dire s’il avait les bons arguments pour réussir dans la partie. Je n’allais pas être déçu du spectacle. Après qu’il eut retiré chaussures, chaussettes, tee-shirt, short et caleçon , je pouvais enfin admirer son joli corps de jeune homme, peau blanche, imberbe hormis quelques poils pubiens, jolie paire de fesses et surtout, un sexe vraiment magnifique, long et large à la fois. Hélas, je ne l’aurai vu qu’au repos car malgré les vidéos qui passaient à la télé sur l’ordinateur et malgré mes sollicitations, Guillaume ne bandait pas. Il se définissait comme hétéro pur et dur (mais pas si dur que ça hélas au moment de la séance…) et n’a pas apprécié quand j’ai essayé de lui toucher son bel engin. Il a donc fallu se contenter d’admirer sa bite au repos et c’était déjà très satisfaisant, il m’a d’ailleurs dit qu’on lui faisait souvent des compliments sur son sexe. Le monde est injuste: sa queue au repos est plus grosse que la mienne en érection…Il a aussi refusé de se mettre à quatre pattes mais   sinon la séance   s’est bien passée. Il a tous les arguments pour réussir dans le porno et si j’étais producteur de films X, je l’engagerai tout de suite.

A propos de producteurs porno, Vanessa Paradis est étonnante en productrice de films X gays des années 70 dans le film “un couteau dans le coeur” qui vient de sortir et que je suis allé voir mardi, profitant des séances pas chères à 4 euros de la fête du cinéma. Le film est violent et dramatique , à la fois léger et sombre. Il rappelle toute la liberté sexuelle et notamment homosexuelle des seventies, les dernières années sans SIDA. C’était le bon temps…

juil 022018

J’ai repris aujourd’hui le cours de mes activités de photographe amateur et de photographe mateur avec la belle Stéphanie, contactée grâce à l’excellent site Focale 31. Stéphanie est hôtesse de l’air et c’est un véritable avion de chasse avec deux superbes air-bags intégrés, on y reviendra. Pour l’instant, elle a suspendu son vol, fatiguée par ses nombreux voyages et les décalages horaires, pour se consacrer à son autre activité de modèle photo, sans oublier son rôle de mère de famille puisqu’elle est mariée et mère de trois enfants. Elle avait accepté ma proposition de 50 euros pour 30 minutes de pose et elle était exacte au rendez-vous, jolie, souriante et sympathique. Vu la forte chaleur ambiante, elle était vêtue du strict minimum, une robe noire, un string blanc et des chaussures marrons largement ouvertes, ce qui laissait voir de jolis pieds aux ongles vernis de rouge. Elle ne s’embarrassait pas de soutien-gorge ni d’autres fioritures et on devinait ses deux superbes obus sous sa robe. Deux superbes obus et tout le reste, elle était vraiment canon, de la tête aux pieds. J’en prenais plein les mirettes et les objectifs, autant celui de l’appareil photo que celui de passer un moment très agréable, étaient largement atteints. En plus, elle était vraiment sympa, elle s’intéressait à moi et à ma modeste vie. Elle a fini la séance à poil, mais sans poils car son sexe est entièrement épilé, sur le lit. De biens belles images qui resteront autant gravées dans ma mémoire que sur la pellicule de mon appareil photo.

Agréable surprise vendredi dernier à la Bastille.  Je passais par là par hasard car je faisais des courses dans le secteur et je suis tombé sur un attroupement, avec des gens qui parlaient dans un micro. Je me suis approché et il s’agissait de l’enregistrement d’une émission de télévision, “Flash Talk” qui passe sur France O et sur la Chaine Parlementaire. Le thème ne pouvait que m’intéresser car il s’agissait de la pornographie et j’ai d’ailleurs vite reconnu les invités, le réalisateur John B Root et les acteurs Rico Simmons, Nikita Bellucci et Liza del Sierra. Malheureusement, j’ai pris le train en marche et j’ai raté une bonne partie de l’émission mais j’ai pu néanmoins entendre Liza del Sierra parler de sa double vie d’actrice porno et d’aide soignante, ce qui n’est pas toujours facile. Elle a repris le porno récemment après quelques années d’interruption alors que Nikita Bellucci vient d’arrêter . John B Root , lui, se considère comme l’un des derniers survivants d’une industrie beaucoup moins florissante qu’autrefois. Il y avait aussi un couple de jeunes libertins, dont la fille s’exhibe en web-cam sur le site français “desir-cam”. Elle a confié que ses revenus de la caméra étaient très variables, pouvant aller de  quelques centaines d’euros à plus de 8000 euros par mois. En tous cas, dans le porno, il n’y a pas de parité. C’est le seul métier où les femmes gagnent beaucoup plus que les hommes…

juin 262018

J’ai attrapé un coup de soleil dans les Landes, sur les plages océanes où je me suis exposé complètement nu. Quelle joie de retrouver sa région d’origine et tant pis pour ce coup de soleil en plein visage qui finira bien par passer. De Vielle Saint-Girons à Soustons en passant par Moliets, Messanges et Vieux-Boucau, j’ai fait du chemin tout nu au bord de la mer. Je suis passé dans des zones où il n’y avait personne, de véritables no man’s land ou plutôt no man’s landes et j’en ai profité pour me taper de super branlettes au bord de l’eau. Sinon, il y avait hélas beaucoup plus de textiles que de naturistes, sauf à Arna, la plage qui jouxte le camping naturiste des Landes. Une plage vraiment agréable et où tout le monde est à poil, les petits, les grands, les bons, les méchants, comme dans la chanson de Pierre Perret. Il y avait beaucoup de zizis à l’air, le vrai, le faux, le laid, le beau, le dur, le mou qui a un grand cou, le grand ridé, le mont pelé comme dans une autre chanson de l’ami Pierrot. Et pas mal de chattes aussi, la plupart rasées comme au premier jour. Beaucoup d’étrangers et notamment des allemands. A chaque fois que je demandais l’heure, on me répondait dans la langue de Goethe…L’eau était bonne, flirtant avec les 20 degrés et la mer relativement calme, ce qui m’a permis de faire quelques bonnes baignades. Bref, quelques jours loin du stress de la capitale.  En plus, j’ai ramené le soleil à Paris car il fait beau et chaud en cette fin juin. Je suis tout nu chez moi au moment où j’écris ces quelques lignes. Pourvu que ça dure !

mai 222018

Lilia est polonaise. J’ai répondu à son annonce de viva street où elle proposait ses services comme modèle photo. En fait, je cherchais plutôt une masseuse maghrébine et j’avais noté les numéros de jeunes beurettes qui avaient l’avantage d’habiter près de chez moi. Mais aucune n’a daigner décrocher quand je les ai appelées et Lilia a été la seule à me répondre. Elle m’a dit qu’elle faisait aussi des massages naturistes avec finition manuelle et tout cela m’a paru alléchant, au point d’effectuer le déplacement chez elle aujourd’hui en début d’après-midi à Clichy. Lilia n’est plus de la première jeunesse, elle a 45 ans et elle est blonde. Elle me reçoit en peignoir et en lingerie jaune, prête pour la séance photo. Elle me demande si j’ai bien amené mon appareil et quand je lui ai montré mon jetable, cela n’a pas eu l’air de lui plaire. Elle semblait méfiante et réticente , même si je l’assurais de ma discrétion. J’avais l’espoir de faire coup double, photo plus massage, mais de séance photo, il n’y eut donc pas mais c’était sans regret car Lilia, toute charmante qu’elle est, n’est quand même pas canon et cela m’a permis de faire des économies. Je me suis donc contenté du massage, 70 euros pour une demi-heure, un tarif semblable aux salons de massage, sauf qu’il ne faut pas donner de pourboire en plus  à la masseuse pour avoir droit aux fameuses finitions. Lilia a enlevé son soutien gorge et sa culotte jaune et s’est bien occupée de moi. Elle m’a bien massé le dos et les fesses, me complimentant pour mon bronzage intégral. Puis, pour finir, pour me finir, elle s’est bien occupée de ma queue avec ses mains expertes et m’a bien fait jouir. J’avais pu toucher un peu ses jolis seins et les poils pubiens de sa chatte naturelle.

C’était chaud hier dans les bois, à l’espace naturiste du bois de Vincennes. Un couple hétéro s’en donnait à coeur joie, le monsieur baisant la dame en levrette sous les yeux de quelques voyeurs ravis, dont votre serviteur. Auparavant, j’avais suivi un jeune asiatique très mignon et très coquin. Il suçait toutes les bites qui se dressaient devant lui. Quand  il s’est remis debout, j’ai pu m’agenouiller devant lui pour prendre en bouche son très joli sexe. Un moment très bref mais très intense.

mai 182018

Françoise est de mon âge, elle est née, comme moi, en 1962. Son pseudo sur Focale 31, Fransyl, est la contraction de ses deux prénoms, Françoise et Sylvie.  Nous avions rendez-vous cet après-midi pour une séance de photos de nu. Elle demandait 100 euros, j’en proposais 50 et nous avons finalement coupé la poire en deux et trouvé un terrain d’entente à 75 euros. Ponctuelle et même un peu en avance, Françoise est venue accompagnée par son mari, un ancien coureur cycliste. Mais, comme elle me l’avait expliqué par mail, il n’a pas assisté à la séance. J’étais à poil chez moi quand elle a appelé pour me prévenir de son arrivée et j’ai juste eu le temps d’enfiler un sweet-shirt, un short et une paire de tongs pour aller l’accueillir. Je déparais à côté d’elle qui était impeccablement habillée, toute de noir et blanc vêtue, si l’on excepte son rouge à lèvres. Veste, robe, bas noirs et talons hauts, elle est venue habillée comme si elle allait encore à son ancien travail de secrétaire. Aujourd’hui, elle est comédienne, souvent des petits rôles ou de la figuration, et modèle. Elle pose aussi parfois avec son mari. J’avais bien aimé son book sur focale, notamment ses photos très osées et très excitantes au Père Lachaise. J’étais un peu impressionné par sa prestance et sa classe, ce qui me changeait de mes précédents modèles, et d’ailleurs, contrairement aux fois précédentes où j’avais tutoyé tous mes modèles, souvent plus jeunes il est vrai, je l’ai vouvoyée tout au long de la séance. Françoise avait amené une paire d’escarpins de chez Louboutin qu’elle a chaussés au début de la séance. Ca lui donnait encore plus de hauteur et de prestance. Elle avait un magnifique sourire qui ne la quittera plus tout au long des poses et là aussi, ça me changeait un peu de certains de mes précédents modèles qui faisaient un peu la gueule. Elle a eu un seul moment d’hésitation quand je lui ai demandé de retirer son bustier. Elle l’a baissé pour me montrer ses jolis seins mais ne voulait pas l’enlever complètement car elle est complexée par la grande cicatrice qu’elle a sur le ventre, suite à une opération. Finalement, devant mon insistance , elle a accepté mais ne pouvait s’empêcher souvent de cacher avec ses mains sa cicatrice. Sa peau très blanche contrastait avec le teint très mat du photographe. Elle était magnifique, superbement conservée et très libre, se mettant facilement à quatre pattes ou écartant les jambes pour laisser voir un sexe totalement épilé. J’aimais aussi beaucoup ses pieds aux ongles joliment vernis de rouge et ses jolies petites fesses. Et j’adorais son sourire qui illuminait toutes les photos. Je l’ai embrassée, en la raccompagnant. Elle allait retrouver son mari qui a beaucoup de chance…

Mercredi à midi, j’ai retrouvé le  chemin de la partouze, rue Mouffetard, chez l’ami J.P. J’ai passé un super moment et je me suis vraiment régalé. J’ai du sucer 7 mecs et à chaque fois avec grand plaisir. Des noirs, des blancs, des jeunes et des moins jeunes, à chaque fois des bites différentes mais toutes aussi bonnes les unes que les autres. J’ai aussi bien profité du buffet. Bref, j’avais souvent la bouche pleine..Hier, j’étais à l’espace naturiste du bois de Vincennes où j’ai d’ailleurs revu Michel que j’avais sucé la veille à la touze et notre masseur turc qui m’avait massé mercredi et qui venait pour la première fois à l’espace naturiste, comme en témoignait la marque du maillot qu’il arborait car il va souvent bronzer à l’Arsenal, au bord de la Seine où le slip reste obligatoire avec Notre Dame à l’arrière plan. J’ai été déjà 9 fois à l’espace naturiste du bois de Vincennes cette année et j’y ai revu de vieilles connaissances comme mon ami Jean-Pierre ou d’autres mecs que j’ai connu quai de Bercy, comme le très bien monté Jean-Marc ou avec qui j’ai posé pour des photos   comme le sympathique Pascal. J’ai aussi fait la connaissance du charmant Romuald qui nous avait averti de sa présence sur les forums du site être naturiste. J’y ai même fait quelques pompes pour ma rééducation du bras gauche, toujours un peu en souffrance. En revanche, je n’ai pompé personne car il faut quand même se tenir bien, si l’on veut que ce lieu persiste. Beaucoup d’hommes et quelques femmes aussi et surtout beaucoup de jeunes, surtout les dimanches et les jours fériés où il y a vraiment du monde. Le naturisme a donc encore de l’avenir.

mai 032018

Aujourd’hui, j’ai photographié un nouveau modèle, je devrais dire plutôt un top-model car c’était vraiment du très haut niveau. J’avais repéré Kathleen sur Focale 31 et elle était ponctuelle à notre rendez-vous du début de l’après-midi, elle était même légèrement en avance. Cette franco-martiniquaise a deux métiers, un dans la gestion commerciale et un autre comme modèle photo. Vu son superbe physique, on aurait même pu penser qu’elle faisait carrière dans le mannequinat mais il parait qu’il lui manque quelques centimètres car elle ne mesure, si l’on peut dire, que 1m69 alors qu’il faudrait 1m 75 , comme pour les Miss France. Autant dire que j’en ai pris plein les mirettes pendant la séance photo, j’étais même ému devant tant de beauté et je n’ai vraiment pas regretté les 50 euros que je lui ai donnés. Ce fut bref mais intense. Kathleen était très différente des autres filles que j’avais photographiées car elle arborait de nombreux tatouages et quelques piercings aussi, dont un au téton droit. Jusque là, à part le petit papillon de Sophie, je n’avais pas eu de filles tatouées devant mon objectif  mais là, je rattrapais largement mon déficit en la matière. Des tatouages, Kathleen en a partout, même s’il reste encore un peu de place pour en faire d’autres. Elle en a devant, elle en a derrière et il faut reconnaître que tout cela est joli et plaisant. Pas un poil ne dépasse chez elle, son sexe est intégralement épilé. Elle est belle de la tête aux pieds, des grands pieds magnifiques aux ongles bien vernis. Ses seins sont superbes et ses fesses irréprochables. J’ai vraiment kiffé ses dernières poses, quand elle était debout sur mon lit, un moment magique.  Elle était différente de mes autres modèles aussi par le comportement car elle me vouvoyait alors que je la tutoyais et que mes précédents modèles me tutoyaient aussi. Elle s’est  contentée de me serrer la main en arrivant et en repartant, restant très professionnelle. J’aurais bien voulu l’embrasser comme j’avais embrassé mes autres modèles et même plus si affinités, comme ça s’est passé avec certaines. Mais  là,  pas question, d’autant qu’elle est mariée.  Je la touchais des yeux et c’était déjà énorme…

C’était mon jour de chance puisque, peu après que Kathleen soit partie, Eric, mon ami de la RATP, s’est rappelé à mon bon souvenir. Comme il passait dans le coin, il est venu faire une petite vidange. Toujours aussi sportif avec un beau corps, j’ai adoré lui lécher le cul puis lui sucer sa bite toujours bien raide. Il n’y a pas de mal à se faire du bien…

mai 012018

Joy m’a posé un lapin ce matin. Cette jolie camerounaise, avec qui j’avais correspondu sur W annonce et que je devais masser ce matin, n’a pas donné signe de vie. Nous avions pourtant échangé des photos de nous nus. Elle disait aimer ma queue et mes fesses et moi j’adorais sa belle poitrine. Mais c’était trop beau pour être vrai sans doute…Pas question de broyer du noir en ce premier mai frisquet , au contraire, je suis allé me réchauffer le coeur et le corps au sauna l’Atlantide, à la gare de Lyon, pas très loin de chez moi. Et là, j’ai sucé du noir. Plus précisément, j’ai pompé deux blacks, un jeune malien et un sénégalais un peu plus âgé. Je les ai pipés longuement et avec plaisir, ma bouche de salope se régalant de leurs bites dures et épaisses. Je ne m’en cache pas, j’aime beaucoup les noirs comme j’aime les arabes et les asiatiques. A noter qu’il y avait beaucoup de turcs aujourd’hui à l’Atlantide. Pour faire bonne mesure, j’ai aussi sucé quelques blancs, dont un avec capote et ce n’est pas du tout pareil, c’est dégueulasse, c’est comme manger un bonbon avec le papier. Très peu de femmes hélas, en tous cas très peu de vraies  femmes car il y en a qui prêtent à confusion et dont on ne sait pas si ce sont des mâles ou des femelles à moins que ce ne soient  des anciens mâles ou des anciennes femelles. Il y avait tout de même une vraie femme, pas de doute là dessus, j’ai bien vu ses seins et sa chatte poilue. Elle avait amené  son matériel, ses jouets intimes et se faisait plaisir au bar devant tout le monde, semblant plus préoccupée par ses doigts et par ses godes que par les regards des mecs qui l’entouraient. Mais après tout, de nombreux mecs se masturbaient ouvertement dont votre serviteur, pourquoi elle n’aurait-elle pas le droit d”en faire autant?

avr 262018

Anastasia est russe, elle est naturopathe et aussi modèle photo. C’est évidemment ce dernier aspect qui a retenu mon attention lorsque je l’ai contactée sur Focale 31, où elle se fait appeler Arina. Elle était exacte au rendez-vous, ce matin. J’avais cassé ma tirelire pour elle. Je proposais 50 euros, elle en voulait le double, on a finalement trouvé un terrain d’entente à 80 euros et, franchement, ça valait le coup. Ces filles de l’Est, qui sont nombreuses à poser nues, sont vraiment très plaisantes et très photogéniques. Soucieuse de sa beauté, Anastasia a d’abord voulu se maquiller pour se faire la plus belle possible pour les photos. Au fil des poses, j’ai pu découvrir son corps parfait, avec une taille de guêpe, une jolie poitrine, un sexe épilé et des fesses irréprochables. Un régal pour les yeux et pour l’objectif. Et puis, ce qui ne gâche rien, une grande gentillesse. En une petite demi-heure, la séance était bouclée mais le meilleur restait à venir. Pour compléter l’heure qui m’était impartie, j’ai proposé à Anastasia  de lui faire un petit massage, elle a d’abord refusé avant d’accepter que je lui masse les pieds. Grand amateur de pieds devant l’éternel, j’étais ravi. Ses jolis petits pieds  aux ongles naturels et non vernis me plaisaient et j’ai finalement passé autant de temps à les masser, l’un après l’autre, puis les deux en même temps,  qu’à la photographier. De temps en temps, je remontais un peu pour lui masser les mollets mais je n’ai pas osé m’aventurer plus loin, d’autant qu’elle avait remis sa culotte. Elle était topless sur mon canapé et je pouvais voir de près ses jolis seins naturels. Elle a fini par fermer les yeux, s’endormant sous mon massage. J’aurais bien voulu lui lécher les pieds mais elle voulait juste que je les lui masse et ça suffisait déjà à mon bonheur.

avr 242018

Suite de mes aventures photographiques, j’avais rendez-vous à midi aujourd’hui avec Viviane.  Elle a cherché midi à quatorze heures car elle est arrivée à 13 h 50, avec près de deux heures de retard donc alors qu’on la disait ponctuelle sur son livre d’or du site Focale 31. Elle avait toutefois une bonne excuse, la grève des trains et des RER car elle venait de l’Essonne. Je commençais donc à m’impatienter, je m’étais exhibé en web-cam sur chaturbate pour tromper mon attente, c’est toujours agréable de se branler et de montrer sa bite et son cul à des inconnus qui nous voient de près alors qu’ils sont si loin, parfois à l’autre bout du monde. Viviane a donc fini par arriver. Petite et mignonne. J’avais bien aimé ses photos sur son book sur Focale 31, notamment celles où elle était dans les cordes d’un expert du bondage. Ma séance fut beaucoup classique et beaucoup plus brève. En un gros quart d’heure, le temps de remplir la pellicule de mon jetable, Viviane m’avait tout montré. Elle avait enlevé ses nu-pieds, sa robe, son soutien gorge et sa culotte. Elle était à l’aise à poil, avec peu de poils d’ailleurs sur sa chatte largement épilée. J’aimais bien son visage, ses seins et ses fesses, moins ses mains et ses pieds qui n’étaient pas très soignés. Elle s’est mise à quatre pattes sans problème, ça donne toujours des images sympathiques. J’ai aimé la photographier, de face, de dos, de profil, debout assise, à genoux, à quatre pattes. Viviane a 35 ans, elle travaille dans une maison de retraite et elle a 3 enfants qui ne sont pas tous du même père. Elle arrondit ses fins de mois en posant et je lui ai fait gagner 50 euros. Nous routes se sont séparées à la Gare de Lyon, où je l’ai raccompagnée. Elle partait rendre visite à quelques membres de sa famille et moi je prenais la direction du bois de Vincennes car l’espace naturiste est de nouveau ouvert. Il faisait beau aujourd’hui et il y avait du monde, presque exclusivement des hommes (je n’ai vu que 3 femmes) dont pas mal que je connaissais de vue. J’y étais aussi hier où il y avait quelques passages nuageux mais pas bien méchants. En fait, j’ai appris la réouverture de l’espace naturiste dimanche soir, en lisant un forum sur le site etre naturiste. Il est ouvert depuis le 14 avril et il fermera le 14 octobre, six mois de bonheur donc, en espérant que le soleil brille souvent.

SITE EXCLUSIVEMENT RESERVE AUX ADULTES

Selon la Loi française, la majorité est fixée à 18 ans accomplis – Article 488 al. 1 du Code civil
www.Youmebob.com
Ce site Internet est réservé à un public majeur et averti.
Il contient des textes, des photos et des vidéos pornographiques interdits aux mineurs, qui peuvent être choquants pour certaines sensibilités.
Il est vivement déconseillé aux personnes sensibles, fragiles et impressionnables d’accéder à ce site ; les mineurs ne doivent en aucun cas y accéder.
Je valide les données contenues dans les paragraphes ci-dessous après les avoir lues attentivement et manifeste ainsi mon accord plein et entier, en certifiant remplir toutes les conditions qui y sont contenues, en cochant les cases prévues à cet effet.

Je certifie sur l’honneur
- Etre majeur selon la Loi en vigueur dans mon pays et selon la Loi française,
- Que les Lois de mon état ou de mon pays m’autorisent à accéder à ce site et que bobtv.fr a le droit de me transmettre de telles données,
- Etre informé du caractère pornographique du serveur auquel j’accède,

Je déclare et reconnais expressément
- N’être choqué par aucun type de sexualité et par aucun texte, ni aucune image ou vidéo à caractère pornographique, et je m’interdis expressément de poursuivre les auteurs de bobtv.fr à raison des données diffusées sur ce site ou de leurs conséquences ;
- Consulter ce serveur à titre strictement personnel, et sans aucune implication, de quelque manière que ce soit, d’une société privée, d’un organisme public, ou de toute autre entité publique ou privée ;

Je m’engage sur l’honneur
- A ne jamais faire état de l’existence de ce serveur auprès de tiers et de mineurs,
- A ne jamais permettre à des mineurs d’accéder à ce serveur et à mettre en œuvre tous moyens de nature à permettre d’empêcher l’accès de tout mineur à ce serveur,
- A ne jamais diffuser tout ou partie du contenu édité sur ce serveur à des mineurs pour quelque raison que ce soit,
- A assumer ma responsabilité dans l’hypothèse où un mineur aurait eu accès à ce serveur à raison de ma négligence ou de mon imprudence (absence de protection de mon ordinateur, absence de logiciel de censure, divulgation ou perte du mot de passe de sécurité), sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs et en garantissant d’ores et déjà bobtv.fr et ses auteurs à ce titre,
- A assumer sans réserves toutes les conséquences de toutes natures à raison de déclarations en tout ou partie inexactes, sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs.

ICRA

Ce blog a été visité 1618693 fois