sept 242020

Ce soir, j’ai eu un nouveau massage. Il y avait longtemps que je n’avais pas été dans un salon de massage. Après une journée difficile au travail et sur le chemin du retour,  je me suis donc arrêté dans un salon du bien-être de mon quartier de Bercy. J’avais été alléché par leur flyer qui promettait une réduction de  5  euros et des tarifs pas trop prohibitifs. En allant au boulot, j’étais souvent passé devant ce salon et j’avais constaté depuis quelques jours qu’il avait été rénové et que la devanture avait changé. La masseuse m’a expliqué qu’il y avait eu un changement de propriétaire. J’ai donc demandé un massage naturiste d’une demi-heure, ce qui m’a coûté 65 euros. Le premier quart d’heure s’est passé de façon très classique,  les mains de la masseuse se sont attardées sur mon dos et mes fesses. Mais bien sûr, comme d’habitude dans ces salons de massages, on avait gardé le meilleur pour la fin. Quand, je me suis retourné pour le deuxième quart d’heure, j’ai d’abord pu voir ma jolie masseuse toute nue. Elle avait de petits seins, de petits tatouages et des rondeurs assez agréables. Malheureusement, elle n’était pas complètement nue car elle avait du garder le masque alors que j’avais pu enlever le mien. Dans ces conditions, tout espoir  de fellation s’envolait. Mais il restait heureusement d’autres moyens de s’amuser. J’ai pu lui lécher la chatte et le cul pendant qu’elle me branlait frénétiquement. J’ai pu aussi lui téter les nichons, elle m’a même fait un peu de branlette espagnole mais il faut reconnaître que ses petits nibards ne sont pas très adaptés à cette pratique. La garce savait quand même y faire et elle a réussi à me faire jouir. Bien sûr, pour tout cela, il a fallu lui donner un joli petit billet de 50 euros mais le jeu en valait la chandelle. J’ai apprécié qu’après l’éjaculation, elle continue de me masser les jambes et les pieds. Elle était avenante et sympathique mais, bon, à ce prix là, on peut se payer ça une ou deux fois par an mais ce n’est pas demain la veille que je retournerai dans un salon de massage. Mes massages à moi ne me rapportent pas autant, malheureusement. jeudi dernier, Claude,  mon client antillais est revenu se faire masser et lécher les pieds et aussi le dos et les jambes mais pas encore la bite et le cul, il est pudique et garde le slip. Il m’a donné 10 euros. Il n’y a pas de petit profit.

sept 152020

Flora est escort girl à ses moments perdus. Un lecteur de ce blog m’a parlé de sa fellation impériale et m’a envoyé un lien vers sa page sur un site spécialisé.  Les commentaires étaient élogieux et donnaient envie de contacter la gourmande.  Elle suce sans capote et avale le sperme jusqu’à la dernière goutte. Tout cela promettait beaucoup. Nous avions rendez-vous ce matin chez moi. Flora était en avance. Malheureusement, la fleur était un peu fanée. La cinquantaine marquée, un sein qui a souffert, la dame avait néanmoins revêtu des dessous sexy. Mais elle était loin des canons de la beauté. Je lui ai offert le café puis donné son argent (100 euros tout de même), puis on est passé aux choses sérieuses, cette fameuse fellation impériale. Flora y a mis beaucoup de coeur à l’ouvrage et m’a pompé longuement. Je bandais bien dur jusqu’à ce qu’un coup de fil du boulot me ramène à de dures réalités, il allait falloir rependre du service demain. Du coup, mon érection est devenue beaucoup plus incertaine. Flora commençait à s’impatienter car elle avait un autre rendez-vous. En temps normal, je suis  déjà long à jouir. En m’astiquant moi même pendant qu’elle me léchait les couilles, j’ai quand même réussi à lui donner à boire cette liqueur qu’elle aime tant.

Ma journée a été chargée puisque après cette séance matinale et un petit tour à l’espace naturiste du bois de Vincennes pour profiter du chaud soleil actuel, j’avais rendez-vous avec Laurent pour un massage naturiste avec finition manuelle qui m’aura rapporté 20 euros. Laurent a été surpris que je le reçoive sans masque et il a insisté pour  que je le mette pendant le massage. Il a paru très anxieux par rapport à ce coronavirus qui, pour ma part, ne me fait ni chaud ni froid et dont je trouve qu’on nous rebat un peu trop les oreilles. Cela dit, il était bien content que je baisse le masque pour lui lécher les pieds, le cul ,  les couilles et les tétons . Son sexe était tout petit et tranchait avec son beau corps musclé et bien entretenu par le sport. Il n’a pas voulu que le suce,  je l’ai donc seulement branlé mais, comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, c’est lui qui s’est fini. Ca marche bien au niveau massage en ce moment et certains clients ont l’air très contents puisqu’ils reviennent. Ainsi, Claude, l’antillais, est venu de nouveau se faire lécher les pieds devant l’objectif de la caméra de son téléphone portable. Il m’a filé 10 euros et doit revenir après-demain pour un massage plus complet. Je vais peut-être enfin le voir nu et m’occuper d’autre chose que de ses pieds et ça me plairait assez car il est mignon, peut-être même que je lui ferai un prix.

Dimanche matin, j’ai eu la chance de participer à la visite naturiste de l’exposition consacrée à Louis De Funès à la cinémathèque. Organisée par l’ANP  (l’ association des naturistes de Paris) comme un clin d’oeil au gendarme de Saint-Tropez qui pourchassait les naturistes, la célèbre scène est d’ailleurs diffusée sur les écrans de l’exposition. Nous étions donc dans le plus simple appareil devant quelques monuments du septième art, comme la voiture accidentée du Corniaud ou les casques de la Grande Vadrouille. La presse était présente, habillée, et j’ ai eu la surprise de me retrouver en photo hier dans le Parisien. On me reconnait bien, malgré mon masque, car il faut préciser que le naturisme n’était pas tout à fait intégral et que étions donc baîllonnés pour la bonne cause, ce qui ne nous a pas empêchés de passer un très bon moment. De plus, la visite était gratuite. J’étais vraiment la régional de l’étape car j’habite à deux pas de la cinémathèque. Ce dimanche aurait pu être grandiose pour le naturisme parisien si la cyclonudista qui était prévue l’après-midi avec un départ toujours dans mon quartier de Bercy, quelques mètres plus loin, devant le siège de la Fédération Française de Naturisme, avait pu avoir lieu. Hélas, le préfet, peu commode et qui s’était distingué par des propos outranciers pendant le confinement, n’a pas donné l’autorisation. A Lyon, aussi, la cyclonudista a été annulée mais là c’est plus la date qui posait problème car Lyon accueillait ce week-end d’autres cyclistes, ceux du Tour de France. A Rennes, en revanche, les cyclistes ont pu circuler nus sans problème. Ils ont des vélos ronds, vive les Bretons !

sept 062020

J’ai également repris mon activité de masseur naturiste .  Si mon activité de photographe me coûte de l’argent, celle de masseur m’en rapporte un peu, l’un ne compensant pas l’autre cependant, loin de là. J’ai la chance d’avoir un excellent client, Eric. Lundi dernier,  il est venu se faire masser pour la septième fois, juste avant son départ en vacances. Mais finalement, comme on commence à se connaître un peu maintenant, je l’ai finalement très peu massé et bien davantage léché, branlé et sucé. Il adore que le lui lèche le cul et que je m’occupe de ses tétons. Il aime bien me jouir dessus aussi.

Aujourd’hui, c’est Laurent qui est venu se faire masser. Lui, c’est la première fois que je voyais, c’est un nouveau client. Il a répondu à mon annonce dans W annonce et a souhaité un massage avec finition manuelle et finition buccale, donc la formule à 30 euros. En fait , après le massage qui a duré près d’une heure, il m’a donné 40 euros et comme je n’avais que 7 euros en monnaie à lui rendre, j’ai réussi à gratter 3 euros, il n’y a pas de petit profit. Corrézien d’origine, Laurent vit à Paris depuis 30 ans. Ce quinquagénaire est fort sympathique et fort poilu. Je lui ai d’abord massé le dos et les fesses, puis je lui ai léché les pieds et le cul. Je l’ai fait mettre à quatre pattes pour bien lui lécher le fion et, comme ça, je pouvais aussi lui toucher la queue. Une queue très agréable à branler et à pomper et surtout une queue très dure. Laurent a maintenu tout au long de la séance une érection triomphante qui me rendait envieux et jaloux, moi qui connait désormais de sérieuses baisses de régime. Pas étonnant qu’il soit actif alors que je dois me résoudre à être passif, ce qui m’arrange bien car cela correspond à la fois à mon état et à mes fantasmes. Laurent a fait durer le plaisir, il a été très long à jouir et j’ai assuré le service du nettoyage en faisant avec du savon, un gant et une serviette, la toilette de sa bite qui  retrouvait enfin un peu de douceur après tant de dureté.

sept 052020

J’ai repris cette semaine mes activités photographiques. Mardi, c’est Léa, une jolie noire d’origine martiniquaise qui est venue poser nue. Avant de dévoiler son corps superbe, elle a enfilé un body du plus bel effet. Elle était toute de noir vêtue, y compris le masque et elle était aussi toute de noir dévêtue puisque c’est sa couleur de peau. Elle arborait un piercing à chaque téton et un tatouage sur le ventre mais curieusement, ils ne sont pas visibles sur les photos, a tel point que je me suis demandé en les regardant si je n’avais pas eu des visions…Mais je ne suis pas un adepte des gros plans et j’aime bien photographier la fille dans son ensemble.

Aujourd’hui, c’est Viviane qui est venue s’exhiber. Viviane c’est tout le contraire de Léa. Aussi blanche que Léa est noire et aussi petite que Léa est grande,  Viviane avait amené un gode en verre pour me faire plaisir. C’est la troisième fois que je la photographiais. Je l’avais déjà shootée une fois en solo et une fois en duo avec son amie Clara.  Je m’étais rendu compte qu’elle était très exhib et qu’elle prenait facilement des positions très érotiques. Le gode a rajouté un peu de piment et j’ai pris beaucoup de plaisir à la voir jouer avec et à l’introduite dans sa bouche et dans sa chatte rasée. Il m’en a coûté 100 euros (alors que j’avais donné la moitié à Léa car le nu était resté beaucoup plus soft) mais ce fut un très bon moment. Léa et Viviane, et toutes les autres que j’ai photographiées avant (une bonne soixantaine), je vous dis merci pour ces moments.

août 272020

Je rentre de vacances tout nu et tout bronzé. C’est comme ça que j’ai passé le plus clair de mon temps sur la plage Nord de Vieux-Boucau dans les Landes. Hélas, cette plage où j’ai découvert  les joies du naturisme il y a bien longtemps, devient de plus en plus textile, envahie par les surfers et autres planchistes et aussi par des familles visiblement soucieuses de respecter la distanciation physique et de s’éloigner des zones de baignade autorisée. Nous ne sommes plus que quelques irréductibles adeptes de la bronzette intégrale et de la baignade dans le plus simple appareil. Des habitués que l’on retrouve d’une année sur l’autre et parfois quelques bonnes surprises, de jolies filles qui montrent tout ce qu’elles possèdent.  Mention spéciale à une très belle jeune femme dont le chapeau était souvent le seul vêtement sur le sable. Elle allait à l’eau nue, faisant admirer la beauté de son corps à qui elle faisait parfois faire quelques mouvements de gymnastique sur sa serviette. Ce n’était pas la première année que je la voyais mais c’est toujours un régal. Une jeune fille avec un skate est aussi venu nous enchanter ces derniers jours, en nous dévoilant une peau bien bronzées, de jolies fesses et un petit ticket de métro  pour nous faire déjà penser au retour…Les culs nus sont donc de moins en moins nombreux sur cette plage, par contre les seins nus semblent avoir fait un retour en force. On a pu mater du nibar à volonté ou presque tout le long de la plage, comme si les nichons en avaient marre, eux aussi, d’être confinés.  Ce n’était certes pas la majorité, loin de là, mais beaucoup de femmes, jeunes et moins jeunes, ont enlevé le haut pour notre plus grand plaisir. Hier encore, pour mon dernier jour de plage et même mes dernières minutes car j’étais déjà sur le chemin du retour, j’ai été gâté car j’ai pu poser quelques instants ma serviette non loin de deux superbes créatures qui, à en croire la blancheur de leurs superbes poitrines, venaient de découvrir les joies du topless. Elles étaient là, avec leurs planches, mais c’est leurs adorables lolos qui faisaient plaisir à voir.

En repensant à toutes ces belles images, je me suis tapé quelques bonnes vidanges dans les dunes ou même au bord de l’eau lors de mes rares randonnues entre Soustons et Seignosse. J’ai atteint deux fois la plage des Casernes où ça drague toujours un peu dans les dunes, j’y ai d’ailleurs sucé deux ou trois bites. Mais rien à voir avec le Cap d’Agde où j’ai appris que le virus circulait activement. Il faut désormais vivre avec cette épée de Damoclès au dessus de la tête et de plus en plus avec le masque sur la figure. Demain, à Paris, il faudra sortir masqué. Finies les vacances, même si au moment où j’écris ces lignes, je suis encore dans la tenue préférée: tout nu et tout bronzé…

juil 232020

Il s’appelle Claude. Monsieur Claude et non Madame Claude. En effet, c’est un garçon et, ma foi, un beau garçon. Il m’a contacté sur W annonce pour un massage des pieds, en me précisant bien qu’il ne cherchait rien d’autre. Il était exact au rendez-vous lundi en fin d’après-midi. Petit gabarit mais bien mignon, un guadeloupéen de 38 ans qui en paraissait moins. Je lui ai donc massé et léché longuement les panards et il a aussi voulu que lui caresse et embrasse les mains, ce qui était fort agréable. Malheureusement pour moi, cela n’a pas été plus loin, Claude est resté habillé, il avait juste enlevé son pantalon pour mettre un short. Moi, j’étais déjà en short pour le recevoir et je me suis mis torse nu pendant la séance. Il a tout filmé avec son téléphone portable.  J’aurais bien voulu aller plus loin et lui sucer la bite, d’autant que j’aime beaucoup les noirs mais il a dit que le sexe ne l’intéresserait pas tellement, même s’il lui arrive quand même parfois de se masturber. Ce fut en tous cas un bon moment  qui m’aura en plus rapporté 10 euros.

Récemment, j’ai revu mes ex. Le vendredi, c’est Philippe qui sonnait chez moi. Il y avait peut-être 10 ans que je n’avais pas vu. On s’était connus à la piscine naturiste Roger le Gall. Philippe est désormais retraité en Vendée et il passe de temps en temps à Paris où il a gardé des attaches familiales. Le lendemain, le samedi, c’est Jean-Pierre que j’ai retrouvé à l’espace naturiste du bois de Vincennes. J’ai connu Jean-Pierre, il y a 19 ans, aux Sablières de la Seine, à Bercy. Je le retrouve tous les ans avec plaisir au bois de Vincennes. Ce retour vers le passé m’aura rappelé quelques beaux souvenirs.

Divine apparition à la une de Closer cette semaine: Sophie Marceau seins nus. Ce n’est pas la première fois , elle avait même malencontreusement dévoilé l’un de ses nichons au festival de Cannes mais on ne se lasse pas d’admirer l’éternelle adolescente de La Boum, sur qui les années ne semblent pas avoir de prise. Parmi les jeunes actrices, je suis sous le charme de Noémie Merlant, très en vue dans son magnifique duo amoureux avec Adèle Haenel dans le remarquable “Portrait d’une jeune fille en feu”.  Noémie Merlant fait aussi fureur dans un rôle très érotique dans Curiosa. Elle a la chatte naturelle et poilue, est-ce pour les besoins du film qui se déroule à une époque où l’épilation n’existait pas? En tous cas, ça fait plaisir à voir…

Je termine en ce moment le livre d’Adeline La fouine, cette libertine suisse qui avait été obligée de démissionner de son poste de secrétaire au Parlement fédéral helvète, en raison de la découverte de ses photos libertines et notamment d’un cliché coquin qu’elle avait pris dans son bureau du Palais fédéral. En tous cas, son blog et son livre sont très réussis. Ils nous racontent par l’image pour son blog et par le texte pour son livre la vie d’une femme qui assume et vit intensément tous ses désirs. C’est cru, sans tabous et souvent très hard. J’ai relevé quelque chose de surprenant dans son récit: malgré ses nombreuses aventures et aussi le fait qu’elle ait eu un enfant, sa chatte est assez serrée et parfois douloureuse sous les coups de boutoir de quelques gros calibres. Son cul, en revanche, est très dilaté et semble pouvoir accueillir un régiment…Normalement, c’est l’inverse, l’entrée des artistes est beaucoup plus réduite que la porte principale.

juil 052020

Sasha est grande, blonde et mince. Elle est ukrainienne mais vit depuis longtemps en France. Elle est venue poser nue cet après-midi dans mon studio qui n’est pourtant pas un studio photo mais qui a vu défiler une bonne cinquantaine de modèles. Nous avons eu du mal à nous mettre d’accord sur les conditions du shooting, surtout sur les conditions financières d’ailleurs. Sasha s’est montrée gourmande et j’ai finalement accepté de casser ma tirelire et de lui proposer 150 euros, à condition qu’elle me montre vraiment tout et notamment tous ses orifices. J’aurais même voulu qu’elle vienne avec des sex-toys mais elle m’a dit qu’elle n’en avait pas.  Pour le reste,  je n’ai pas été déçu. Sasha a écarté les jambes et s’est mise à quatre pattes sans rechigner. Elle a ouvert en grand sa chatte épilée. Ces filles de l’Est sont vraiment très exhib et sans manières et c’est pour ça qu’on les aime.

L’espace naturiste a rouvert au bois de Vincennes. J’y suis allé mardi dernier. Hélas la vie est mal faite car les nuages sont omniprésents ces jours-ci alors que le soleil brillait de mille feux pendant le confinement. Il parait que le soleil revient demain mais demain, c’est lundi, c’est boulot  et le lundi au soleil, c’est une chose qu’on n’aura jamais…

juin 292020

Après plusieurs mois d’abstinence (heureusement, il reste la main droite…), j’ai repris du service aujourd’hui. Eric m’a sollicité pour un massage naturiste et je n’ai pas pu lui refuser car c’est de loin mon meilleur client. C’est la sixième fois qu’il vient et il me paye 30 euros à chaque fois pour un massage avec finition manuelle et buccale. Cela me permet d’acheter quelques DVD porno dont je raffole. Eric est très sensible de partout et notamment  de l’anus et  des tétons. Il apprécie que je lui lèche longuement le cul et les seins. Bien sûr, je suce aussi son petit chose et ses deux orphelines. Il est un peu dominateur et me donne des fessées bien méritées, étant donné que je ne suis pas toujours très sage. Au moment de l’extase, il me jouit dessus. Bref, je suis sa salope, sa pute et au fond, ce rôle me plaît bien.

Je regarde beaucoup de DVD pornos en ce moment (d’ailleurs, je suis en train d’en regarder un, en même temps que j’écris cet article) et, l’autre jour, dans le dernier DVD mensuel d’Union, j’ai eu l’agréable surprise de voir en vidéo Camille, une fille très tatouée et très sympa que j’avais photographiée à deux reprises l’an dernier, d’abord en solo puis en duo.  Elle répondait au sondage coquin d’un enquêteur du magazine, avant de passer de la théorie à la pratique. On a pu admirer tous ses talents qui n’avaient plus rien de cachés. Souhaitons lui de faire carrière dans le porno et d’avoir la même réussite que Brigitte Lahaie. Une Brigitte Lahaie qui a fait un étonnant come-back au début du mois dans le film d’Olympe de G “Une dernière fois”, diffusé sur Canal Plus. On y voit la célèbre Brigitte, presque comme à ses plus beaux jours, avec quelques rides en plus certes mais toujours avec cette magnifique et opulente poitrine que l’on ne présente plus. C’était donc peut-être la dernière fois qu’on la voyait toute nue, à moins que ce ne soit le début d’une nouvelle carrière. En tous cas, on peut l’écouter tous les jours sur Sud Radio et elle est souvent de bon conseil.

mai 242020

Après ce long confinement, la vie en liberté reprend ses droits, même si la distanciation physique reste un obstacle de taille. Pour les amoureux de la bagatelle, les temps sont durs. Le port du masque n’est pas idéal pour un bisou bien léché et encore moins pour une gorge profonde. Les restaurants, les bars, les saunas et  les piscines restent désespérément fermés. Heureusement, les sex-shops ont rouvert et j’ai trouvé quelques bons DVD pour passer le temps agréablement. Le soleil est omniprésent et on peut à nouveau bronzer nu au bois de verrières, où j’ai passé le jeudi de l’ascension. C’est calme et les mecs y sont peu farouches, même si la jeunesse et la beauté ne sont pas leurs qualités principales. Quai de Bercy, c’est plus difficile. Les flics nous ont viré dimanche dernier. Nous étions trois à faire du bronzage intégral aux Sablières de la Seine mais, plus que notre nudité, c’est notre stationnement sur un espace privé qui semblait leur poser problème.

Cet après-midi, j’ai repris mon activité de photographe amateur grâce à Morgane, recrutée sur l’excellent site Focale 31. Cette petite trentenaire aux longs cheveux est venue se dévoiler contre un billet de 50 euros. Elle est arrivée masquée et elle a fini à poil, ce qui était bien le cas car sa chatte était assez fournie. Elle portait une jolie culotte d’une marque dont elle est l’ambassadrice. Elle avait les dents du bonheur et, même si elle n’était pas la plus jolie des modèles que j’ai eu la chance de photographier, son naturel et sa sympathie étaient bien appréciables. Tout n’est pas perdu, on peut encore s’accorder de petits plaisirs dans cette chienne de vie.

avr 012020

Me voila confiné. Comme tant d’autres. Heureusement, et vous êtes au courant si vous suivez ce blog, j’en ai bien profité avant. Mais il y a toujours moyen de se faire plaisir et la web-cam en fait partie. Je passe le plus clair de mon temps connecté à Chaturbate, un site moins connu que cam 4 mais qui me semble pourtant bien meilleur. En mode voyeur, je me régale des shows de mes web-cameuses préférées: angelika rouge, classy fetish relax (que je suis en train de regarder sur mon autre ordinateur au moment même où je vous écris), hotbella, minniebelle, loolypop24, liv4love, krisnewprincess, iris vega (les plus beaux pieds du site) et aussi les jolies françaises liaisons dangereuses et oliviaorgasmique. J’ai même eu le plaisir de revoir la superbe victoria (alias Candy Hips sur Chaturbate) qui est beaucoup plus sur Cam 4 et qui a grossi mais qui est toujours aussi bandante. Ces derniers jours, je suis aussi passé en mode exhib. Je suis désormais suivi par 160 followers et j’ai eu jusqu’à un vingtaine de voyeurs en simultané. Je les ai même emmenés jusqu’à ma baignoire pour qu’ils bénéficient de mes bains et de mes douches, en me savonnant bien la bite et le trou du cul, sous leurs regards indiscrets. Je suis seul mais grâce à eux, à leurs encouragements et parfois à leurs compliments, je me sens moins seul. J’aime me branler dans mon fauteuil sous leurs yeux. C’est quand même satisfaisant de savoir que vous apportez du plaisir à quelqu’un qui est peut-être confiné à l’autre bout du monde. D’après les pseudos et les dialogues, j’ai aussi des filles parmi mes spectateurs et l’une d’entre elles qui me matait presque en voisine, depuis Nanterre, avec son copain, m’a gentiment traité de petite salope, ce qui, il faut bien le dire n’est pas tout à fait faux…J’aime les mots crus et ce n’était donc pas pour me déplaire.

Je vis donc assez bien ce début de confinement, même si, à la longue, il risque de devenir pesant. C’est surtout les beaux jours et ce soleil omniprésent actuellement qui font regretter de ne pas être dehors. Je réussis quand même à profiter de l’heure qui nous a été accordée pour le footing que j’effectue à proximité de mon domicile, autour de la pelouse de Bercy, proche de l’Arena. En attendant des jours meilleurs, en attendant de retrouver nos chères piscines, nos chers saunas et nos chers espaces naturistes. En attendant aussi de retrouver ce cher Roger qui m’envoie des histoires drôles par mail et qui m’a déjà invité deux fois chez lui à Créteil pour des dîners naturistes très coquins. Le premier, où nous étions six, avait été très réussi, le deuxième le fut moins avec seulement trois participants mais ce sera toujours avec plaisir que je retournerai chez Roger. Quand à Eric, mon client le plus assidu des massages naturistes (il est déjà venu 5 fois), j’espère qu’il pensera toujours à moi après le confinement. Heureusement, j’ai un stock de livres et de DVD qui me permet de tenir le coup. Je viens de terminer “Les particules élémentaires”  de Michel Houellebecq, étonnant mélange de science et de cul. Coté cul justement, Canal passe de bons films porno en ce moment. “Et le diable créa Marina” avec l’impayable Marina Beaulieu à la fois actrice et réalisatrice, dans un décor superbe du Sud. Samedi prochain, ce sera “Une femme parfaite” avec la sublime Cléa Gaultier. Je l’ai déjà vu en DVD mais vivement samedi quand même…

SITE EXCLUSIVEMENT RESERVE AUX ADULTES

Selon la Loi française, la majorité est fixée à 18 ans accomplis – Article 488 al. 1 du Code civil
www.Youmebob.com
Ce site Internet est réservé à un public majeur et averti.
Il contient des textes, des photos et des vidéos pornographiques interdits aux mineurs, qui peuvent être choquants pour certaines sensibilités.
Il est vivement déconseillé aux personnes sensibles, fragiles et impressionnables d’accéder à ce site ; les mineurs ne doivent en aucun cas y accéder.
Je valide les données contenues dans les paragraphes ci-dessous après les avoir lues attentivement et manifeste ainsi mon accord plein et entier, en certifiant remplir toutes les conditions qui y sont contenues, en cochant les cases prévues à cet effet.

Je certifie sur l’honneur
- Etre majeur selon la Loi en vigueur dans mon pays et selon la Loi française,
- Que les Lois de mon état ou de mon pays m’autorisent à accéder à ce site et que bobtv.fr a le droit de me transmettre de telles données,
- Etre informé du caractère pornographique du serveur auquel j’accède,

Je déclare et reconnais expressément
- N’être choqué par aucun type de sexualité et par aucun texte, ni aucune image ou vidéo à caractère pornographique, et je m’interdis expressément de poursuivre les auteurs de bobtv.fr à raison des données diffusées sur ce site ou de leurs conséquences ;
- Consulter ce serveur à titre strictement personnel, et sans aucune implication, de quelque manière que ce soit, d’une société privée, d’un organisme public, ou de toute autre entité publique ou privée ;

Je m’engage sur l’honneur
- A ne jamais faire état de l’existence de ce serveur auprès de tiers et de mineurs,
- A ne jamais permettre à des mineurs d’accéder à ce serveur et à mettre en œuvre tous moyens de nature à permettre d’empêcher l’accès de tout mineur à ce serveur,
- A ne jamais diffuser tout ou partie du contenu édité sur ce serveur à des mineurs pour quelque raison que ce soit,
- A assumer ma responsabilité dans l’hypothèse où un mineur aurait eu accès à ce serveur à raison de ma négligence ou de mon imprudence (absence de protection de mon ordinateur, absence de logiciel de censure, divulgation ou perte du mot de passe de sécurité), sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs et en garantissant d’ores et déjà bobtv.fr et ses auteurs à ce titre,
- A assumer sans réserves toutes les conséquences de toutes natures à raison de déclarations en tout ou partie inexactes, sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs.

ICRA

Ce blog a été visité 1735072 fois