août 042019

Monica est blonde, très blonde même. Ses cheveux ont la même couleur que l’herbe jaunie de l’espace naturiste du bois de Vincennes. C’est là que je l’ai rencontrée mercredi dernier. La canicule n’était plus qu’un souvenir, il ne faisait pas très beau, ni très chaud ce midi-là. Heureusement, Monica est apparue, tel un rayon de soleil, au milieu des nombreux nuages. Elle n’a pas fait de manières et s’est vite mis à poil. Nous n’étions pas très nombreux et je suis allé lui parler. Sympathique et volubile, son accent trahissant ses origines roumaines, Monica me racontait sa vie, la vie d’une femme de 40 ans, mariée, mère d’une petite fille et en quête d’un poste de traductrice. Je lui ai proposé ma serviette pour asseoir ses jolies fesses car elle n’avait pas amené la sienne, ne faisant visiblement que passer. Et nous sommes restés là un bon moment cote à cote et nus comme des vers. Je pouvais admirer de près ses jolis seins, ses jambes, ses pieds. Je tentais quelques caresses et quelques bisous furtifs sur son épaule ou dans son dos mais ça n’a pas été plus loin. Je regrettais beaucoup de ne pas avoir amené d’appareil photo, même si cela n’avait pas l’air sa tasse de thé. En revanche, le lendemain, une femme d’origine asiatique se faisait prendre en photo sans aucun tabou. Là aussi, j’ai regretté de ne pas avoir mon appareil avec moi mais j’ai profité du spectacle. Cela se passait à l’intérieur du bois de Vincennes, à quelques mètres de la clairière naturiste. Je m’étais d’ailleurs réfugié dans le bois pour être un peu à l’ombre et lire quelques pages d’un livre très bandant “Osez 20 histoires de sexe dans les vestiaires”,  que j’avais acheté en solde quelques jours plus tôt dans une boutique Concorde. La dame est arrivée avec deux messieurs,  son compagnon tout habillé qui la photographiait avec son portable et un ami photographe tout nu qui la shootait avec un appareil visiblement assez performant. La petite asiatique n’était pas toute jeune mais elle était très souple, n’hésitant pas à grimper aux arbres, malgré ses chaussures à talons, le seul vêtement qu’elle avait gardé. Comme elle écartait bien les jambes, on pouvait admirer ses orifices. En plus de ces deux photographes, quelques spectateurs, sans doute une petite dizaine, l’ont ainsi matée et, au fond, ça devait bien lui faire plaisir. Certes, l’exhibitionnisme et le voyeurisme ne sont pas bien vus, si l’on peut dire, à l’espace naturiste, c’est d’ailleurs marqué sur les panneaux qui en délimitent l’accès. Mais la frontière entre naturisme, exhibitionnisme et voyeurisme est parfois très mince. Pour ma part, en plus d’être un fervent adepte du naturisme, je suis exhib et voyeur mais tout en étant discret et respectueux. Il vaut mieux d’ailleurs car la police veille et ces derniers jours, nous avons eu droit à de nombreuses visites des gendarmes, à pied, en vélo, à moto et même à cheval, les magnifiques chevaux de la garde républicaine toute proche. Mercredi dernier, juste après que Monica soit partie, un jeune mec est venu me parler. Il avait 20 ans de moins que moi mais au moins  50 kilos de plus  et son gros bide cachait complètement son petit sexe. Je l’ai suivi dans un coin reculé pour quelques caresses et un début de branlette mais je n’étais guère emballé et je me suis vite lassé. Bien m’en a pris car les policiers venaient d’arriver et allaient nous surprendre en flagrant délit. Aujourd’hui, j’ai quand même réussi à sucer un petit thaïlandais mignon comme tout, que j’avais suivi à l’intérieur du bois. J’ai baissé son slip noir et pris son petit zizi tout dur d’abord dans ma main, puis dans ma bouche. L’avantage des asiatiques, c’est qu’on peut les pomper entièrement et sans trop d’effort. Malheureusement, le bonheur a été de courte durée car le jeune thaî  semblait effrayé par les quelques mecs qui s’agglutinaient autour de nous pour assister au spectacle, alors que personnellement, je trouvais cela très satisfaisant. Il y avait une belle affluence en ce beau dimanche à l’espace naturiste, beaucoup d’hommes et quelques femmes dont deux très jolies: une jeune  qui avait hélas gardé son string, ce qui ne nous empêchait pas d’admirer ses  jolis seins et ses superbes fesses; et une moins jeune avec un chapeau noir, vraiment bien conservée et qui avait une chatte naturelle et fournie, une espèce rare et en voie de disparition qu’il faut absolument protéger…Chez les hommes aussi, l’heure est à l’épilation intégrale et ce n’est pas très heureux, notamment pour les hommes mûrs qui semblent retrouver ainsi un zizi de petit garçon, ce qui ne me plait guère mais après tout, chacun ses goûts…

Curieuse époque où le naturisme est en plein boum alors que le topless sur les plages est en nette régression. A la télé ou à la radio, on en a pas mal parlé ces derniers jours. Seulement une femme sur 5 enlève le haut au bord de la  mer alors qu’il y an avait une  sur 2  il y a 50 ans. Pour ma part, j’ai pu constater ce phénomène à la piscine. Sur les solariums de Joséphine Baker comme de Roger le Gall, pourtant bien garnis ces derniers jours, très rares étaient les femmes à bronzer seins nus et c’est bien dommage…En revanche, évolution réjouissante des moeurs, deux couples de jeunes lesbiennes ne cachaient pas leur bonheur vendredi à la piscine Joséphine Baker, les unes se tenant par la main et les autres s’embrassant à pleine bouche.

Laetitia Casta complètement nue à la une de Elle, voila une photo qui n’est pas passée inaperçue ces derniers temps. Toujours aussi sublime, les années ne semblent pas avoir de prise sur elle. Beaucoup plus modestes, les web-cameuses de Chaturbate Angelika Rouge, Real Canada, Liv 4 Love et aussi une petite nouvelle Linda Blue, continuent d’enchanter nos soirées comme le superbe garçon David Raven. Sur bob voyeur, la mexicaine Travis 21 fait des ravages. Elle est belle de la tête aux pieds et ses pieds, qu’elle montre souvent en gros plan, sont magnifiques. Enfin, pour couronner le tout, j’ai renouvelé mon abonnement à Union, l’excellent magazine de charme, dont les DVD sont vraiment super et les tarifs intéressants au niveau abonnement. Au lieu de payer une centaine d’euros sur un an si j’achetais tous les numéros en kiosque, il m’en a coûté 69 euros. 69 euros pour un magazine  de cul, ça ne s’invente pas. A croire qu’ils l’ont fait exprès…

juil 162019

Grosse fin d’après-midi massages aujourd’hui avec deux rendez-vous consécutifs, réalisés grâce au site W annonce, dont j’ai même eu peur qu’ils se chevauchent…Il y a des jours comme ça…Heureusement, tout s’est bien déroulé et les deux rendez-vous ont pu s’enchaîner sans encombre. Ce fut d’abord Vietgali, un sexagénaire vietnamien comme son prénom l’indique, tout jeune retraité. Il souhaitait un massage naturiste complet et notamment des jambes et des pieds car il se plaint d’avoir parfois les jambes lourdes. Il avait donc choisi la formule à 10 euros, sans finition et m’a d’ailleurs réglé tout de suite, avant la prestation. J’avais déjà gagné 20 euros aujourd’hui, ceux que Alex, mon excellent correspondant messin, avait glissés dans l’enveloppe de son courrier pour me demander de nouvelles photos sexy. Il souhaiterait me voir complètement rasé mais je n’ai pas cédé et je ne céderai pas à cette mode ridicule (enfin, chacun ses goûts). Vietgali, lui, y a cédé et c’est complètement imberbe, y compris autour du sexe, qu’il s’est présenté pour le massage. Je l’ai donc massé intégralement en insistant sur les jambes et les pieds. Il était svelte et sympathique. Certes, il n’y avait pas de finition  au programme mais ça a quand même un peu dérapé. Je lui ai touché la bite car j’ai remarqué qu’elle prenait de l’ampleur (sans doute les effets du massage) mais je n’ai pas été jusqu’à le sucer, après tout il n’avait qu’à me payer plus cher, c’est  30 euros pour une finition buccale. Lui aussi a voulu me masser et je me suis donc laissé faire. C’était agréable et, pour finir, il m’a introduit le gros orteil dans le trou du cul, je crois que c’est la première fois que ça m’arrivait et c’était bon. Il est reparti content et quelques minutes après Léna est arrivée.

C’est la deuxième fois que Léna venait. Comme l’autre jour, elle est venue se faire masser les pieds pendant une demi-heure et j’ai du débourser 25 euros, donc pratiquement tout ce que j’avais gagné, pour être aux pieds de cette très jolie fille d’origine congolaise. Mais ça valait vraiment le coup car ses panards sont magnifiques, grands (elle chausse du 40 et mesure 1 m 73), avec des doigts très fins aux ongles joliment vernis en rouge. En plus, cette fois, j’ai eu le droit de les embrasser, ce dont je ne me suis pas privé. Léna n’était pas dans sa meilleure forme car elle débute une période un peu douloureuse pour elle et qui nous est heureusement inconnue à nous, pauvres hommes que nous sommes. Mais elle était toujours aussi charmante et sympathique. Je ne lui ai pas caché que je venais de masser un homme et que j’étais bisexuel. Elle aussi est bi et elle est actuellement amoureuse d’un garçon, même si elle dit préférer sexuellement les filles. Elle m’a demandé quels étaient mes tarifs pour mes massages, je lui ai dit que c’était gratuit pour les dames et payant pour les messieurs. Elle m’a aussi demandé à quoi correspondaient ces fameuses finitions. Je lui ai répondu que je branlais et que je suçais, pour être tout à fait clair, et j’ai bien aimé ce dialogue sans tabou. J’aimerais aller plus loin avec elle et notamment arriver à la faire poser nue car elle est vraiment jolie. Mais elle a refusé, bien que je lui ai proposé quatre fois plus que ce que je lui ai donné. Mais cette fille a l’air de savoir ce qu’elle veut et aussi ce ce qui’elle ne veut pas et c’est ce qui fait aussi son charme. Pour l’instant, il faut donc se contenter de ses pieds et cela suffit déjà à mon bonheur.

Superbe exposition en ce moment à l’Hotel de Ville. “Champs d’amour” retrace l’histoire du cinéma gay et lesbien,  c’est vraiment bien fait et, en plus c’est gratuit. Au fil des allées, on revisite toute une série de films cultes et aussi de films cul. Pink Narcissus, La Cage aux Folles, les Nuits Fauves, Brokeback mountain, L’Inconnu du Lac, La vie d’Adèle et j’en passe mais peut-être pas des meilleurs…Il y avait aussi ces derniers jours une rétrospective à la cinémathèque ( à quelques mètres seulement de mon domicile) de ce cinéma gay et lesbien. Grâce à une invitation que j’avais trouvée à l’hôtel de ville, j’ai pu assister à la toute dernière séance de cette rétrospective. Il était question dans un premier temps des acteurs pornos des pays de l’est, de bien jolis minets. Et puis, pour finir, un petit film américain des années 60 nous plongeait dans l’univers glauque des pissotières. Ca m’a rappelé de vieux souvenirs car c’est aux WC de la gare Saint-Jean à Bordeaux, où j’habitais à l’époque, que j’ai fait  mes premières armes d’homosexuel. Voila qui ne nous rajeunit pas…

juil 052019

Grosse journée photographique aujourd’hui. Ce matin, Claire est venue poser nue. Grande et maigre, elle est arrivée cigarette électronique aux lèvres et avec un bagage qui contenait un peu de lingerie. Elle avait aussi un petit cocard au coin d’un oeil et une éraflure sur le nez, séquelles  de sa rencontre avec une poutre lors d’un shooting dans les entrailles du RER la veille. Claire a 38 ans et elle enchaîne les shootings. Elle a même mis de côté son métier d’informaticienne pour se consacrer à la photo. Sa maigreur n’est pas très réjouissante mais son sourire et sa sympathie la rendent malgré tout attirante. Elle a de petits seins, un piercing rouge au nombril et des tatouages discrets. Elle a de jolis pieds aussi, aux ongles vernis de rouge. Elle écarte assez facilement les jambes, dévoilant largement son sexe épilé. J’ai même réussi à la faire poser à quatre pattes. Elle a voulu que je lui fasse un peu de café et elle a vapoté sa cigarette électronique en même temps qu’elle buvait le petit noir. J’ai pu immortaliser tout cela et je suis parti au travail de bonne humeur.

A peine rentré du boulot, je téléphone à May, qui m’avait laissé son numéro par mail, suite à nos échanges sur Focale 31, ce merveilleux site qui met en contact les photographes et les modèles. Par chance, May se trouve juste de l’autre côté de la Seine  et elle se propose de venir tout de suite pour une séance de photos dénudées. En effet, une grosse demi-heure après le coup de fil, elle est là, encore toute scintillante des paillettes de son cours de pole-dance. Grande et mince, elle a la taille mannequin et le cheveu rare, ce qui lui donne un côté très androgyne. Elle m’avait prévenu au téléphone qu’elle avait le crâne rasé, en fait ses cheveux commencent à repousser. Elle a 22 ans et déborde d’activités, entre un emploi dans une médiathèque et une carrière de mannequin et de modèle. Comme Claire ce matin, elle a voulu que je lui donne sa rémunération de 50 euros avant la séance. Elle est d’origine algérienne et guadeloupéenne. Elle a des jambes interminables, de grands pieds, de petits seins , de jolies fesses et un tatouage dans le cou. Et, surtout elle a gardé tous ses poils. Sa chatte est une véritable forêt noire et, comme elle le dit avec humour, elle a plus de cheveux en bas qu’en haut. Très vite, la séance prend une tournure très érotique. Il fait chaud et May est très chaude. Les poses sont de plus en plus osées et elle me fait comprendre que si je remets la main à la poche, je pourrais avoir droit à un vrai strip-tease. Je rajoute donc 50 euros et la belle me fait une superbe démonstration, accompagnée par la play-list musicale de son smartphone. Je suis évidemment sous le charme et je rajoute encore 50 euros pour la voir se masturber. Moi aussi je suis nu désormais et je me branle également. Elle est toute tremblante de plaisir et moi, je ne tarde pas à jouir. Insatiable, elle me redemande encore des sous en me disant qu’elle va maintenant s’occuper de moi et me refaire bander en me branlant mais nous les vieux, une fois qu’on a joui, ce n’est plus pareil. Tant mieux pour mon porte monnaie d’ailleurs car elle commençait à me coûter cher mais ce n’est pas tous les jours que l’on a une aussi superbe créature à son domicile et je ne regrette rien.  Cette journée restera même inoubliable et je me souviendrai longtemps de ce strip-tease  endiablé.

Hier soir, j’ai écouté la rediffusion de l’émission de Brigitte Lahaie sur Sud Radio et bien m’en a pris car l’émission se déroulait dans un hôtel du Cap d’Agde et il était question de naturisme et de libertinage. Allan, un musicien qui vit à l’année au Cap, a fait sensation en déclarant à Brigitte Lahaie: “Aujourd’hui, exceptionnellement, je me suis habillé pour vous faire honneur”. Cela a beaucoup amusé l’animatrice.

juil 022019

Florence a 29 ans, elle est écrivain et modèle photo. Elle est venue poser nue cet après-midi, suite à notre dialogue sur Focale 31. Elle était exacte au rendez-vous, ponctuelle, à défaut d’être très sympathique. Elle a refusé de me faire la bise et n’était pas contente quand je l’ai très légèrement frôlée au cours de la séance. Mais sinon, elle était très professionnelle, un peu trop peut-être pour le petit amateur que je suis. Elle était aussi assez jolie et photogénique. Rousse, avec la peau claire, des formes assez généreuses, une belle poitrine et de jolies fesses. Deux tatouages du côté gauche, à sa hanche et à son bras et pas un poil qui dépassait, tout était impeccablement rasé et épilé.

J’ai pu mater d’autres jolies filles aujourd’hui au solarium de la piscine Joséphine Baker qui affichait pratiquement complet.  Je suis arrivé au bon moment et au bon endroit, un transat se libérait et j’était bien entouré avec cinq filles qui bronzaient topless, deux à ma gauche et trois à ma droite. Quatre de ces cinq paires de nichons étaient vraiment agréables à contempler, elles  appartenaient à de jolies jeunes femmes, la cinquième avait été beaucoup moins gâtée par la nature mais n’en paraissait pas moins fort sympathique. Emoustillé par ce spectacle, je suis allé me soulager aux chiottes où je me suis tapé une bonne branlette. Dommage qu’il n’y ait pas plus de filles  qui enlèvent le haut à la piscine comme à la plage d’ailleurs. Le monokini ne fait plus fureur et la pudeur a aussi envahi les douches des vestiaires sportifs, à en croire l’excellent reportage de “L’Equipe Magazine” avec la célèbre photo de couverture où on voit Pelé et Beckenbauer complètement à poil sous la douche, après un match. Autres temps, autres moeurs…

Heureusement, il reste les espaces naturistes, dont celui du bois de Vincennes, qui connait toujours un beau succès. L’autre jour, il y avait une botte de foin à l’endroit où j’ai l’habitude de me mettre. Ca m’a inspiré et le lendemain, j’ai amené mon appareil photo. François, un sympathique octogénaire que j’ai connu sur les quais de Bercy,  se trouvait là à point nommé pour immortaliser cet instant. Pas la peine d’en faire tout un foin mais c’était bien agréable de poser nu devant lui. Il n’y a pas de mal à se faire du bien.

juin 162019

Mercredi dernier, j’ai pris mon pied avec Léna. Plus exactement, j’ai massé et photographié les jolis pieds de Léna, une charmante jeune fille de 25 ans, d’origine congolaise et étudiante en sociologie. Léna m’avait contacté sur W annonce, en répondant à mon annonce de massage des pieds. Elle souhaitait un massage des pieds contre une rémunération. Je lui ai proposé 100 euros, à condition qu’en plus du massage des pieds, elle accepte de poser nue. Elle m’a répondu sur la messagerie qu’il n’était pas question pour elle de se montrer dans le plus simple appareil et qu’elle ne dévoilerait que ses pieds, ce qui est déjà beaucoup pour le fétichiste que je suis. Du coup, elle a souhaité 50 euros pour une heure de massage. Puis, au téléphone, de sa voix charmante, elle a encore été plus restrictive. Le massage devait être uniquement manuel, il n’était pas question que je lui lèche la plante, ni que je lui suce les orteils et encore moins que j’espère un foot job ou une éjaculation sur ses petons. Du coup, nous avons convenu de réduire l’opération à une demi-heure pour 25 euros. Et la demi-heure est passée très vite. Les pieds de Léna étaient encore plus beaux que sur la photo qu’elle m’avait transmise. Ils éraient longs et fins (elle chausse du 40, comme moi), avec un joli vernis rouge clair à ses ongles. Ce fut un plaisir de les toucher et de les masser et elle aussi semblait contente de ce petit moment de détente, après une dure journée de travail car elle bosse à temps partiel en plus de ses études. Puis, j’ai pu aussi les photographier sous toutes les coutures. Je garderai donc de très bons souvenirs de ses pieds et aussi d’elle car cette fille m’a paru très intelligente.

Je suis ravi de voir les photos de mon exhibition matinale dans les rues de mon quartier ont été publiées sur bob voyeur, bon for men et lsf book. Sous le titre “Extérieur Nu”, je pose complètement à poil devant le siège de la Fédération Française de Naturisme, sur la passerelle Simone de Beauvoir ou à côté des statues du parc de Bercy. Encore merci à mon ami Christian d’avoir immortalisé cette petite fugue très dénudée. A part ça, je me régale beaucoup sur Chaturbate en ce moment à mater la sublimes Angelika Rouge et le non moins superbe David Raven, un beau brun vraiment magnifique et très bien monté en plus, ce qui ne gâche rien. A noter que le hardeur français Doryann Marguet s’exhibe aussi souvent sur chaturbate en ce moment. Il ne cache pas sa bisexualité et d’ailleurs hier soir sur Canal Plus, juste après la finale du Top 14, on l’a vu dans une scène gay (un 69) lors du porno “La revanche des rondes” qui, comme son nom l’indique, mettait à l’honneur des femmes très pulpeuses.

juin 102019

Il vient de m’en arriver une bonne. Je me suis fait foutre dehors d’un sauna. Ca fait plus de tente ans que je fréquente les saunas et ça ne m’était jamais arrivé. C’est donc arrivé cet après-midi au Provence. C’était la deuxième fois que j’allais dans ce sauna. La première fois, ça s’était très bien passé et j’en gardais donc un bon souvenir. Hélas, aujourd’hui, ça n’a pas du tout été pareil. L’accueil n’était pas des plus chaleureux. Un homme déguisé en femme récoltait nos 40 euros (le prix pour un homme seul) et nous signalait froidement que le sauna fermerait à 19 heures, comme un dimanche, puisqu’il s’agissait d’un jour férié, au lieu de 20 heures habituellement. Pour moi, la situation a commencé à s’envenimer quelques minutes plus tard, après la douche, les vapeurs du hammam et les effluves du sauna. J’ai eu l’outrecuidance de venir au bar réclamer la consommation gratuite à laquelle j’avais droit. J’ai eu le malheur d’interrompre une conversation entre l’employé et un client et j’ai oublié d’ajouter “S’il vous plait, Madame” à ma demande. D’ailleurs, pour être honnête, je ne savais pas s’il fallait dire Monsieur ou Madame…J’en ai donc rajouté un peu en précisant “veuillez vous avoir l’obligeance de me servir un coca”, ce qui n’a pas eu l’heur de lui plaire non plus et il voulait déjà me virer, à peine arrivé ou presque. J’ai tenu bon, oubliant ce sinistre personnage  dans les méandres de cet établissement vieillot et étroit. Pour autant, je ne suis guère amusé, malgré quelques discussions sympa. Tout ce que j’ai réussi à faire, c’est me branler à la salle vidéo, où les films proposés n’étaient pourtant pas de premier choix.  Un autre mec s’astiquait lui aussi le manche jusqu’à jouir devant tout le monde. Deux femmes étaient présentes, une mince avec de petits seins et une  ronde avec deux gros lolos. Mais rien d’inoubliable. Et puis, en milieu d’après-midi, trois bonnes heures après  l’incident du bar, mes ennuis ont repris. J’avais légèrement entrouvert le volet de la salle vidéo pour jeter un petit oeil au pâle soleil qui tentait de  percer entre les nuages lorsque le sympathique employé est arrivé. Autant dire que j’en ai pris plein la gueule, au sens figuré heureusement car nous n’en sommes pas venus aux mains. Certes, je n’aurais pas du faire ça car ça donne sur des rues très fréquentées, proches des grands magasins mais j’avais ma serviette autour de la taille et ce fut tout de même assez furtif. L’homme déguisé en femme n’a toutefois rien voulu savoir et m’a ordonné de partir sur le champ. Je me suis toutefois fait un peu prier et comble de malchance, mon casier n’ouvrait plus, ce qui en dit long sur la vétusté de l’établissement.  J’ai donc failli rester et le charmant employé a du s’armer d’un tournevis pour débloquer la porte et la situation. Tout cela n’est pas bien grave, des saunas il y en a plein d’autres et avec du personnel beaucoup plus accueillant.

Je n’ai pas trop de chance en ce moment car hier soir , une jeune fille m’avait donné rendez-vous chez elle à Bobigny pour une séance photo. Après avoir bien marché et un peu galéré pour trouver l’endroit (ça ressemblait à un taudis, c’est vraiment la zone là-bas et j’aimerais pas y habiter…), j’étais  néanmoins exact au rendez-vous mais je me heurtais au répondeur de la fille. C’était le coup du lapin ou plutôt le coup de la lapine…

Félicitations à Paris Première qui passe et repasse d’excellents documentaires sur le sexe dont un inédit sur l’histoire des sex-shops, des établissements de plaisir dont beaucoup ont du mettre la clé sous la porte, concurrencés  par les nouvelles technologies. On peut aussi voir et revoir “ça glisse au pays des merveilles”, “zob in job”, “le sexe qui rit”, “à poil mais stylé” etc…Au passage, saluons ces titres inventifs. Le porno a toujours bien su parodier le cinéma traditionnel, y compris au niveau des titres des films, de “Bienvenue chez les Chtites coquines” aux “Visiteuses”. Et tant d’autres…

juin 082019

Pour la première fois depuis longtemps, j’ai dormi avec quelqu’un, j’ai couché avec quelqu’un toute une nuit. La dernière fois que ça m’était arrivé, je crois que c’était déjà avec lui. Sinon, je dors seul et nu, avec pour seule compagnie mon vieux nounours ou plutôt ce qu’il en reste, trous morceaux. C’est donc avec Christian, mon ami de Dunkerque, que j’ai passé la soirée, la nuit et le début de la matinée. Christian vient une ou deux fois par an à Paris pour assister à l’assemblée générale d’un club d’astronomie dont il fait partie. Petit, chauve, bedonnant mais cultivé et sympathique, j’apprécie la compagnie de ce septuagénaire qui est aussi photographe amateur. Nous nous étions connus sur bob et depuis, il se rappelle à mon bon souvenir  quand il vient dans la capitale. Il m’a offert une boite de chocolats d’une bonne marque, que nous ne citerons pas pour ne pas faire de publicité, et moi j’ai ouvert une bouteille de champagne pour arroser ça, puis un cassoulet que nous nous sommes partagés. Christian m’a beaucoup parlé de ses souvenirs d’armée, de ses enfants, de ses petits-enfants puis le moment est venu d’aller au lit. Je me suis déshabillé complètement tandis que lui a gardé un petit pyjama, celui qu’il avait failli oublier lors de sa précédente visite. Ce qui devait arriver arriva, nous nous sommes collés l’un à l’autre, tendrement enlacés. Christian me touchait la bite, les couilles et les fesses et moi je me laissais faire car ça me plaisait bien. Dans le noir, Christian reprenait des couleurs. Il était agité et excité comme une puce et n’arrêtait pas de me tripoter. Ca a duré une bonne partie de la nuit. J’avais du mal à trouver le sommeil, j’oscillais entre rêve et cauchemar, avec Christian toujours collé au cul, insatiable et insomniaque. Au petit matin, dès l’aube, à 5 heures, lorsque Paris s’ éveille, l’idée  me vint d’aller faire un tour dehors pour prendre quelques clichés coquins. Je comptais d’ailleurs beaucoup sur la présence de Christian pour réaliser ce fantasme. Grâce à Christian et aussi à la chance qu’il n’y ait pas de passants à ce moment-là, j’ai donc pu poser complètement nu à plusieurs endroits de mon quartier de Bercy. D’abord, devant la Fédération Française de Naturisme, malgré la présence de deux clochards qui dormaient juste à côté mais qui ne se sont aperçus de rien.  Ensuite, à la passerelle Simone de Beauvoir, un endroit propice aux photos mais pas trop aux photos de nu, car il y a souvent beaucoup de passage. Mais à ce moment-là, coup de chance, il n’y avait personne et j’ai pu me mettre le sexe et les fesses à l’air pendant quelques instants, avec la Seine  en arrière plan comme seul témoin de  la scène. J’ai remis mon short, mon sweat-shirt et mes tongs avant de les enlever une nouvelle fois devant les statues du parc de Bercy, puis sur un banc aux alentours. Il devait être pratiquement 6 heures et des gens commençaient à arriver dans le parc. La séance en extérieur prenait donc fin et allait se poursuivre en intérieur, at home et de façon beaucoup plus coquine.  Après avoir pris quelques photos de moi en érection et à quatre pattes, Christian s’est joint à moi pour les dernières photos, grâce à un système de pilotage automatique de son appareil. Je l’ai branlé et sucé pour le remercier et sur certaines photos, je dois donc être pris en flagrant délit de masturbation ou de fellation. Très excité par cette séance, j’ai fini par me faire jouir, une éjaculation hélas peu abondante, quelques gouttes blanches que Christian aura aussi immortalisées. Mais c’est surtout les photos en extérieur que j’attends avec impatience et j’espère pouvoir les publier dès que possible.  En attendant, je suis ravi de faire partie de deux expositions pour des photos de nu. D’abord sur le site de Michel pour qui j’avais posé en début d’année et qui doit venir me voir demain pour des portraits cette fois. Puis, pour une exposition dont le vernissage va avoir lieu bientôt et qui est organisée par Eve, une photographe pour laquelle j’ai posé en tenue d’Adam à plusieurs reprises. Quand à Christian, il est parti à son assemblée générale et va regagner son Nord ce soir. Je vais de nouveau pouvoir dormir tranquille…

juin 042019

Aline est une sacrée coquine. Elle s’est rappelée à mon bon souvenir ces derniers jours. Je l’avais reçue deux fois l’an dernier  et je pensais qu’elle m’avait oublié. Mais elle a repris contact  par téléphone et nous nous sommes revus ce soir, autour d’une bouteille de champagne que j’avais mis au frais pour l’occasion. Je venais de prendre l’eau en rentrant du travail, une douche monumentale et non désirée tombée du ciel et Aline a eu le bon goût d’arriver juste après que Federer en ait terminé avec son compatriote Wawrinka à Roland-Garros dans un match superbe et interrompu   par la pluie, ce qui m’a permis de voir la fin. Aline n’a pas changé. Elle ressemble toujours à l’actrice porno Anissa Kate. Et elle a une forte libido qu’elle entretient en regardant du porno sur son téléphone portable, notamment des scènes de masturbation masculine avec des hommes très bien montés. Elle fantasme également sur les hommes gays et voudrait me voir avec un autre homme. Pour bien la chauffer, je lui ai passé un DVD censé lui plaire, avec justement deux hommes bi  et une femme, pas n’importe laquelle d’ailleurs, Katsumi, la belle actrice d’origine asiatique. Le DVD que j’ai acheté au magasin Concorde s’appelle Katsubi la magnifique et il se trouve que j’ai connu l’un des deux acteurs, il y a une quinzaine d’années lors d’un casting, lorsque je faisais un peu de porno. Je l’avais sucé et il m’avait enculé assez brutalement. Suite à son coup de rein vigoureux, j’avais eu mal pendant plusieurs jours. La sodomie est un sport dangereux  qui m’a fait beaucoup de mal et beaucoup de bien aussi, dans une autre circonstance que j’ai du raconter sur ce blog avec un homme au petit sexe bien dur qui se prêtait bien à ce genre de jeu. Je racontais tout cela à Aline et elle semblait apprécier les images du trio qui se déroulait dans le jacuzzi d’un sauna. Aline avait revêtu une tenue très sexy et avait amené quelques jouets pour l’occasion. J’aime bien cajoler son opulente poitrine qu’elle fait refaire (ou remonter selon ses termes) tous les 10 ans. Avec elle, c’est toujours le même scénario, tout se finit par un bon cunnilingus car elle adore se faire lécher. Je lui ai donc longuement brouté le gazon qui est bien désherbé, titillant et mordillant son clitoris à plusieurs reprises. Je lui introduisait un gros gode dans le vagin en même temps. Tout cela a eu l’air de lui faire plaisir, elle se comportait en dominatrice et moi en soumis, ce qui n’était pas pour me déplaire. J’aurais certes aimé un peu plus de réciprocité et qu’après m’être occupé de son sexe avec tant de bonne volonté, elle s’occupe un peu du mien mais au lieu de me faire une pipe, elle préférait hélas fumer ses cigarettes. J’en ferais pas une  maladie, on a quand même passé un très bon moment.

On a aussi passé un très bon moment pour le premier samedi du mois sur Canal Plus, avec l’excellent Road Trip d’Hervé Bodilis qui réunissait les très bandantes Cléa Gaultier, Claire Castel et Cherry Kiss. C’était beau à voir. Et j’ai frémi en voyant l’autre soir un reportage sur C8 consacré aux policiers du Cap d’Agde. On les voyait intervenir et verbaliser des gens dans les dunes, derrière la fameuse baie des cochons. Ces dunes constituent en effet une réserve protégée et nul n’a le droit de s’y aventurer sous peine d’une amende. Pourtant, de nombreux hommes et quelques femmes aussi, ne peuvent s’empêcher d’y aller pour assouvir quelques fantasmes. J’ai fait partie de ces aventuriers du sexe il y a deux ans lors de mon séjour au Cap. Heureusement, je n’ai pas eu affaire à la maréchaussée. La chance, sans doute…

mai 312019

Les années se suivent et ne ressemblent pas. L’an dernier, nous avions bénéficié d’une météo formidable et d’un ensoleillement record. Cette année, c’est beaucoup plus irrégulier et souvent gris. Heureusement, temps couvert, sauna ouvert, il reste les saunas pour se faire plaisir. Hier, jeudi de l’ascension, après être allé à la messe puis à la piscine,  j’ai été au Caméléon, le sauna mixte de la rue de Charenton. Malgré l’absence du hammam (en travaux), j’ai passé une journée très agréable et je n’ai pas vu le temps passer. Je suis resté une dizaine d’heures, de 13 heures à 23 heures. J’étais l’un des premiers arrivés et l’un des derniers partis. Il a fallu attendre un certain temps avant de voir arriver des femmes mais finalement, il y en a eu presque une dizaine qui sont venues, souvent seules et parfois accompagnées.  Il y en avait pour tous les goûts. De la black, de la beurette, de l’asiatique et de l’européenne. Mention spéciale à une hollandaise qui a ouvert les hostilités sous la douche, n’hésitant pas à se mettre à genoux pour sucer les bites qui se dressaient devant elle, de grosses bites noires affamées. Puis, après un petit tour dans le jacuzzi où nous avons appris qu’elle et son compagnon étaient bataves, elle a rejoint une cabine pour se faire masser par Mamadou, un habitué des lieux . Ce Mamadou a un succès fou auprès des dames, il faut dire qu’il sait s’y prendre. Comme la porte de la cabine était restée ouverte, j’ai pu assister au massage en intégralité, recto puis verso. Et tout cela s’est terminé par un massage du sexe puis par une pénétration. J’ai pu m’approcher et lécher les pieds aux ongles vernis de la néerlandaise et ça suffisait largement à mon bonheur. Je lui ai aussi touché et embrassé les seins. Son compagnon était a côté durant toute la séance mais fermait souvent les yeux, comme s’il ne voulait pas voir ça. Insatiable, la hollandaise a remis ça au rez-de-chaussée, au vu et au su de tout le monde. Sa bouche gourmande et son sexe rasé avaient fait le bonheur de plusieurs mecs et son tatouage à la fesse gauche ne passait pas inaperçu.  A défaut d’être jolie, elle était bien salope et ça faisait plaisir à voir. L’asiatique aussi était très chaude, se faisant baiser par beaucoup de monde sur le grand lit du salon du rez-de-chaussée. Elle avait de toutes petites mains et de gros tétons. Plus réservées, une mûre et une brune maghrébine se sont isolées avec Mamadou (sacré Mamadou) pour un massage auquel nous n’avons pas pu assister mais dont on devinait la conclusion. Enfin, dernière arrivée mais sans doute la plus jolie des femmes présentes, une petite brune pimpante aux jolis seins, venue avec son compagnon,  a invité un jeune noir à les rejoindre dans une cabine. Ces noirs ont beaucoup de chance, la nature les a gâtés et ils plaisent beaucoup aux femmes. A propos de grosses bites, j’ai acheté à Book et pour un prix raisonnable (30 euros tout de même), le livre des gros pénis en grand format (je l’avais déjà en petit et moyen format) et beaucoup de blacks évidemment y figurent. Hier, au Caméléon, j”ai pu sucer trois bites, dont la dernière était prête à exploser. Je me suis retiré à temps avant que le jet abondant et puissant n’atteigne le mur de la salle vidéo où le jeune homme se branlait avant que je l’aide à jouir. Un homme mûr m’a aussi invité en cabine. Sa queue très épaisse  remplissait aisément ma petite bouche et son érection était bien supérieure à la mienne.

Sans avoir le talent ni le succès de Mamadou, moi aussi je fais des massages et j’ai eu un client lundi, Jean-Michel qui avait répondu favorablement à mon annonce dans W annonce. Il avait choisi la formule à 30 euros avec finitions manuelle et buccale et j’espère qu’il en a eu pour son argent. En tous cas, il bandait bien et a joui abondamment, ce qui contraste avec mes érections et mes éjaculations qui ne sont pas aussi généreuses, ce qui ne m’empêche pas de prendre aussi beaucoup de plaisir.

mai 242019

Léa a les cheveux roses, des piercings et des tatouages à gogo. Autrefois, on aurait dit que c’est une punk ou une gothique, aujourd’hui son style est considéré comme alternatif, selon ses dires. En tous cas, grâce à elle, j’ai vu la vie en rose en début d’après-midi. D’ailleurs, même son blouson et son sac étaient roses. Bref, une punk en pink…Léa a 23 ans, je l’ai connu grâce à ce merveilleux site Focale 31 et elle a l’habitude de se montrer nue puisqu’elle est danseuse et strip-teaseuse  dans un cabaret à Châtelet. Elle a demandé à être payée (50 euros) avant la séance et j’en ai eu pour mon argent car Léa est beaucoup mieux nue qu’habillée. Elle a notamment une superbe poitrine, pour laquelle je l’ai d’ailleurs complimentée, des seins magnifiques qu’elle avait laissés libres de tout soutien-gorge sous son tee-shirt. J’ai beaucoup aimé ses pieds aussi, de jolis petits petons aux ongles vernis en noir. Elle m’a bien montré son cul également lorsqu’elle se mettait à quatre pattes et, une ou deux fois, elle a écarté ses jambes suffisamment pour que je puisse voir qu’elle avait un piercing au sexe et que les poils pubiens commençaient à repousser, signe d’une épilation non définitive. Et puis, il y avait ses nombreux tatouages, souvent colorés et fort plaisants dans l’ensemble.

Lundi dernier, inversion des rôles,  c’était moi le modèle. J’ai posé nu pour Pierre, un photographe amateur de Courbevoie, rencontré grâce à W annonce. Je suis allé chez lui et le soir-même, il m’envoyait les photos qui sont d’ailleurs déjà passées sur bob for men. Pierre, qui souffre encore moralement d’un licenciement douloureux il y a 3 ans, s’est reconverti dans le massage indien en créant sa propre société de massage thérapeutique mais il a du mal à en vivre. J’ai pu poser sur sa table de massage. Il vit avec son chat.

Mardi, j’étais au cinéma pour voir “Les crevettes pailletées”, l’émouvante histoire d’une équipe de water-polo gay qui participe aux Gay Games en Croatie, coachée par un champion de natation  qui effectuait là des travaux  d’intérêt général en guise de sanction contre ses propos homophobes.  Cela m’a rappelé le match de water polo que j’avais vu à la piscine Roger le Gall l’an dernier lors des Gay Games de Paris. En tous cas ce film est formidable et la presse s’en est d’ailleurs largement fait l’écho, à l’image de ce numéro spécial de l’équipe magazine il y a quelques semaines dont la couverture n’a laissé personne indifférent. L’homosexualité  semble beaucoup plus tabou dans le sport masculin que dans le sport féminin. France 2 a diffusé il y a quelques jours un excellent film sur l’un des rares footballeurs (peu connu il est vrai car d’une division très inférieure) à avoir fait son coming-out. Ce documentaire était suivi de “Pédale”, un très bon retour sur la vie des homos au cours des dernières décennies.  A noter aussi que Griezmann, l’un des meilleurs footballeurs mondiaux fait la une de “Têtu” ce mois-ci, non pas pour faire son coming-out mais en tous cas pour apporter son soutien à tous ceux qui n’ont pas la chance (ou la malchance, c’est selon) d’être hétéros.

SITE EXCLUSIVEMENT RESERVE AUX ADULTES

Selon la Loi française, la majorité est fixée à 18 ans accomplis – Article 488 al. 1 du Code civil
www.Youmebob.com
Ce site Internet est réservé à un public majeur et averti.
Il contient des textes, des photos et des vidéos pornographiques interdits aux mineurs, qui peuvent être choquants pour certaines sensibilités.
Il est vivement déconseillé aux personnes sensibles, fragiles et impressionnables d’accéder à ce site ; les mineurs ne doivent en aucun cas y accéder.
Je valide les données contenues dans les paragraphes ci-dessous après les avoir lues attentivement et manifeste ainsi mon accord plein et entier, en certifiant remplir toutes les conditions qui y sont contenues, en cochant les cases prévues à cet effet.

Je certifie sur l’honneur
- Etre majeur selon la Loi en vigueur dans mon pays et selon la Loi française,
- Que les Lois de mon état ou de mon pays m’autorisent à accéder à ce site et que bobtv.fr a le droit de me transmettre de telles données,
- Etre informé du caractère pornographique du serveur auquel j’accède,

Je déclare et reconnais expressément
- N’être choqué par aucun type de sexualité et par aucun texte, ni aucune image ou vidéo à caractère pornographique, et je m’interdis expressément de poursuivre les auteurs de bobtv.fr à raison des données diffusées sur ce site ou de leurs conséquences ;
- Consulter ce serveur à titre strictement personnel, et sans aucune implication, de quelque manière que ce soit, d’une société privée, d’un organisme public, ou de toute autre entité publique ou privée ;

Je m’engage sur l’honneur
- A ne jamais faire état de l’existence de ce serveur auprès de tiers et de mineurs,
- A ne jamais permettre à des mineurs d’accéder à ce serveur et à mettre en œuvre tous moyens de nature à permettre d’empêcher l’accès de tout mineur à ce serveur,
- A ne jamais diffuser tout ou partie du contenu édité sur ce serveur à des mineurs pour quelque raison que ce soit,
- A assumer ma responsabilité dans l’hypothèse où un mineur aurait eu accès à ce serveur à raison de ma négligence ou de mon imprudence (absence de protection de mon ordinateur, absence de logiciel de censure, divulgation ou perte du mot de passe de sécurité), sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs et en garantissant d’ores et déjà bobtv.fr et ses auteurs à ce titre,
- A assumer sans réserves toutes les conséquences de toutes natures à raison de déclarations en tout ou partie inexactes, sans recours contre bobtv.fr et ses auteurs.

ICRA

Ce blog a été visité 1670404 fois